BATERA : « Une Collectivité territoriale à statut particulier et rien d’autre ! »

PrintFriendly and PDF
BATERABN

Assemblée Générale de BATERA, le 13 juillet 2013 à Ezpeleta

La Plateforme Batera avait lancé l’invitation pour son assemblée générale annuelle, samedi 13 juillet. Une centaine de personnes a répondu présent et s’est présentée à Espelette. Parmi le public, des élu-e-s des différentes mairies du Pays Basque dont les trois parlementaires socialistes mais aussi et surtout ce qui fait la force de cette plateforme citoyenne, les militant-e-s des différents secteurs qui portent sur eux l’organisation des différentes mobilisations du mouvement.

En première partie, comme dans toute association qui fait un bilan moral de l’exercice écoulé, le groupe moteur de Batera a dressé un bilan précis des derniers mois. La précédente assemblée générale avait eu lieu en juillet 2011. Depuis, de nombreuses étapes ont été franchies. Conseil des Elus, Conseil de Développement, Biltzar des Communes, Chambre de Commerce et d’industrie, autant de structures qui ont rejoint les rangs du front favorable à la création d’une Collectivité Territoriale. Ces structures ont créé avec Batera la Coordination territoriale. Le travail d’explication, de pédagogie, de socialisation n’a jamais autant porté ses fruits auprès de la population et ceci se traduit également par l’adhésion de plus en plus nombreuse des élus locaux (5 parlementaires sur 6, 105 maires sur 159, une multitude de conseillers généraux, régionaux ou municipaux…).

pptbatera

Cliquer sur l’image pour télécharger le fichier du Bilan de BATERA

Cette partie du bilan à deux visages, montre les avancées historiques obtenues localement mais également une face un peu plus négative puisque les lignes ne bougent pas vraiment à Paris parmi les décideurs. Les interventions d’Euskalgintza et Laborantxa Ganbara, deux des autres revendications de la plateforme sont venus confirmer que, sans cadre légal ou sans cadre institutionnel, nous sommes dans une incertitude permanente.

Ensuite, la parole a circulé dans la salle… Chacun a voulu marquer l’optimisme nécessaire dans cette phase que nous vivons aujourd’hui. Même si l’on voit clairement que le débat parlementaire autour de cette première loi de décentralisation (il en viendra deux autres par la suite) ne répondra pas à la demande unanime du Pays Basque, la qualité du travail et la solidité des arguments font que nous ne pourrons retourner en arrière. Pour les participant-e-s, il apparait comme nécessaire de poursuivre ce combat, d’ouvrir un nouveau cycle de mobilisation celui qui nous mènera à l’obtention d’une Collectivité Territoriale Pays Basque. Dans ce moment charnière, où l’on ne sait pas encore ce qu’il sortira du texte législatif en débat, où l’on ne connaît pas encore le panorama dans lequel nous devrons évoluer il appartiendra au nouveau groupe moteur de définir précisément la feuille de route de la rentrée. Il est probable qu’une Assemblée Générale extraordinaire de Batera se réunisse au dernier trimestre de cette année pour valider les prochaines étapes.

« Ce rassemblement de samedi, aura été placé sous le signe de la détermination, le groupe moteur avait travaillé une motion d’orientation qui pose une nouvelle fois les bases de notre combat » a souligné Nikolas Blain du Groupe Moteur de Batera. « La Collectivité Territoriale et rien d’autre ! » Parce que toutes les autres options ont été étudiées et mises de côté, car elles ne sont pas adaptées au territoire. Tous les jours, les antennes locales des services publics sont mises en danger et sans Collectivité Territoriale pour nous défendre le risque est permanent. L’exemple récent de la CAF évoqué dans plusieurs interventions vient conforter ce sentiment déjà présent autour de l’URSSAF, la Sécurité Sociale, Euskal Herri Pays Basque… » Même si la stratégie de Batera pour les prochains mois reste à définir sur un calendrier, l’orientation est claire : la Coordination a encore un rôle à jouer dans l’accumulation des forces pour peser face à Paris.

Enfin, Nikolas Blain, nous résume l’état d’esprit général de cette assemblée : « Nous n’avons pas été assez fort jusque-là pour gagner, mais chaque échec nous rapproche de la victoire et nous apporte un peu plus de conviction. D’une revendication institutionnelle nous sommes passés à un véritable projet de territoire, partagé par différents secteurs de la société. Comme dans toute mobilisation nous traversons une zone de turbulences mais celle-ci nous renforce et nous aidera à gagner cet outil qui, plus que jamais, parait vital à notre territoire : La Collectivité Territoriale Maintenant !« 

Motion d’Orientation de BATERA votée en AG le 13 juillet 2013 :

Groupe Moteur de BATERA reconduit lors de l’Assemblée Générale du 13 juillet 2013 :

Léonie Aguergaray
Juliette Bergouignan
Mixel Berhocoirigoin
Martine Bisauta
Nikolas Blain
Jakes Bortayrou
Frantxua Camus
Pierre Casenave
Sébastien Castet
Panpi Dirassar
Philippe Duluc
Jean-René Etchegaray
Paxkal Indo
Xabi Larralde
Lucienne Latxague
Menane Oxandabaratz

3 Commentaires

  1. etcheverry jakes
    Publié le 17/07/2013 à 09:48 | Permalien

    la fin du département c’est quand on veut, ils ont le grand Pau qui pourrait toucher lourde et Tarbes. un accord sur la fin du departement est possible . Batera peux proposer ça

    ACTUALITES
    LE GRAND PAU
    LE PROJET DE TERRITOIRE
    LES THEMATIQUES
    LE CONSEIL DE DEVELOPPEMENT
    PRESSE
    BIBLIOTHEQUE
    GLOSSAIRE
    CONTACT

    Syndicat Mixte du Grand Pau
    LE CONSEIL DE DEVELOPPEMENT // PRESENTATION
    Le Conseil de Développement est une instance d’expression et de concertation qui réunit des hommes et des femmes investis dans la vie du Pays du Grand Pau et de l’agglomération de Pau Pyrénées. Il contribue, par ses idées et ses actions, à l’élaboration et la mise en œuvre de projets publics et privés porteurs de développement et d’amélioration de la vie sur le territoire ».

    Le Conseil de Développement représente une instance commune au Syndicat Mixte du Grand Pau et à la Communauté d’Agglomération de Pau Pyrénées. IL sur le territoire du GRAND PAU, qui est composé de la Communauté d’Agglomération de Pau Pyrénées et de 7 Communautés de Communes. Ce territoire correspond à un BASSIN DE VIE DE 223 000 HABITANTS environ. Le Conseil de Développement est actuellement présidé par M. François DOUMECQ.
    Rappel historique

    Créé initialement en 2002 en même temps que l’association du Pays du Grand Pau, le Conseil de Développement s’est fortement impliqué dans l’élaboration de la Charte de Développement du Pays. A partir de 2005, le Conseil de Développement s’est progressivement démobilisé.

    La création du Syndicat mixte du Grand Pau pour l’élaboration du SCoT, la préparation du présent contrat de Pays ainsi que celui du contrat d’agglomération, ont permis de renouveler et de remobiliser cette instance de concertation de la société civile.

    Les étapes clés de la remobilisation du Conseil de Développement en 2009 sont :

    Janvier – Février : Formation d’un premier groupe de personnes issues du précédent Conseil ou proposées par les élus du Syndicat mixte et de la CDA Pau Pyrénées ;

    4 mars : Nomination du Président et définition des principes généraux de fonctionnement et de structuration du Conseil de Développement ;

    Mars – Avril : Présentation des stratégies territoriales du contrat de Pays 2009-2013 et du contrat d’agglomération 2008-2013 au Conseil de Développement ;

    Avril – Mai : Appel à candidatures pour parvenir à un Conseil constitué de 100 à 130 membres ;

    22 juin : Présentation de l’avis sur les stratégies territoriales du Pays et de l’agglomération aux élus du Syndicat mixte et de l’agglomération ;

    3 juillet : Installation du Conseil de Développement Le Conseil de Développement est renouvelé tous les six ans. La date de prise d’effet pour le premier mandat correspond au 15 juillet 2009 (désignation du Comité de pilotage).
    AGENDA
    BUREAU URBANISME COMMERCIAL

    Mardi 27 août 2013 à 17h30

    Mentions légales | BLISS Agence créative

  2. etcheverry jakes
    Publié le 17/07/2013 à 09:51 | Permalien

    passer de la parole au actes . pour la fin du departement. le grand Pau allant vers Lourdes Tarbes

    ACTUALITES
    LE GRAND PAU
    LE PROJET DE TERRITOIRE
    LES THEMATIQUES
    LE CONSEIL DE DEVELOPPEMENT
    PRESSE
    BIBLIOTHEQUE
    GLOSSAIRE
    CONTACT

    Syndicat Mixte du Grand Pau
    LE CONSEIL DE DEVELOPPEMENT // PRESENTATION
    Le Conseil de Développement est une instance d’expression et de concertation qui réunit des hommes et des femmes investis dans la vie du Pays du Grand Pau et de l’agglomération de Pau Pyrénées. Il contribue, par ses idées et ses actions, à l’élaboration et la mise en œuvre de projets publics et privés porteurs de développement et d’amélioration de la vie sur le territoire ».

    Le Conseil de Développement représente une instance commune au Syndicat Mixte du Grand Pau et à la Communauté d’Agglomération de Pau Pyrénées. IL sur le territoire du GRAND PAU, qui est composé de la Communauté d’Agglomération de Pau Pyrénées et de 7 Communautés de Communes. Ce territoire correspond à un BASSIN DE VIE DE 223 000 HABITANTS environ. Le Conseil de Développement est actuellement présidé par M. François DOUMECQ.
    Rappel historique

    Créé initialement en 2002 en même temps que l’association du Pays du Grand Pau, le Conseil de Développement s’est fortement impliqué dans l’élaboration de la Charte de Développement du Pays. A partir de 2005, le Conseil de Développement s’est progressivement démobilisé.

    La création du Syndicat mixte du Grand Pau pour l’élaboration du SCoT, la préparation du présent contrat de Pays ainsi que celui du contrat d’agglomération, ont permis de renouveler et de remobiliser cette instance de concertation de la société civile.

    Les étapes clés de la remobilisation du Conseil de Développement en 2009 sont :

    Janvier – Février : Formation d’un premier groupe de personnes issues du précédent Conseil ou proposées par les élus du Syndicat mixte et de la CDA Pau Pyrénées ;

    4 mars : Nomination du Président et définition des principes généraux de fonctionnement et de structuration du Conseil de Développement ;

    Mars – Avril : Présentation des stratégies territoriales du contrat de Pays 2009-2013 et du contrat d’agglomération 2008-2013 au Conseil de Développement ;

    Avril – Mai : Appel à candidatures pour parvenir à un Conseil constitué de 100 à 130 membres ;

    22 juin : Présentation de l’avis sur les stratégies territoriales du Pays et de l’agglomération aux élus du Syndicat mixte et de l’agglomération ;

    3 juillet : Installation du Conseil de Développement Le Conseil de Développement est renouvelé tous les six ans. La date de prise d’effet pour le premier mandat correspond au 15 juillet 2009 (désignation du Comité de pilotage).
    AGENDA
    BUREAU URBANISME COMMERCIAL

    Mardi 27 août 2013 à 17h30

    Mentions légales | BLISS Agence créative

  3. Martinon Andre
    Publié le 22/07/2013 à 07:13 | Permalien

    Beti aurrera!