Les 4, 5, 6 novembre Lurrama invite la Bretagne

PrintFriendly and PDF

Avec 6 % de la SAU française, la Bretagne est le premier producteur de produits agricoles avec 60 % du porc, 40 % de la volaille, 46 % des œufs, 20 % des légumes et 20 % de la production laitière française! Mais attention, derrière la façade, ces 10 dernières années, la Bretagne a perdu 1/3 des fermes et s’affiche avant dernière en terme de revenu paysan. Normal? Le prix à payer pour être compétitif? Non, simplement les effets pervers d’une agriculture qui s’est industrialisée à outrance avec des conséquences sur la qualité de l’eau, le développement des algues vertes et les nuisances olfactives, visuelles ayant forcement une incidence sur le tourisme et l’économie et surtout un vrai problème de santé pu-blique.
Prise de conscience
Les paysans bretons qui viendront à Lurrama témoigneront de leur vécu, de leurs convictions, autrement dit de la nécessité de changer profondément de pratiques, pour se tourner résolument vers l’agriculture paysanne. Cette dernière par ses pratiques respecte la nature, le paysan et le con-sommateur, et n’est pas destructeur d’emplois paysans, au contraire. On aura l’occasion d’en parler le samedi à partir de 17h30 au moment d’une table ronde avec, en préalable, un film d’un réalisateur breton.
Les paysans bretons qui ont pris conscience des enjeux de demain savent qu’il existe un lien entre les systèmes de production et la qualité des produits.
La gastronomie est au cœur de Lurrama, car elle cultive ce lien. Près de 2.000 couverts seront servis à base de produits locaux et de qualité. Menu du jour préparé par les élèves du lycée hôtelier
de Garazi le vendredi midi et parrainé par Henri Amestoy de «la ferme gourmande» à Ossès, repas breton le vendredi soir parrainé par le chef d’origine Bretonne Manu Michel du restaurant «chez Léonie» à Biarritz et préparé par les élèves du lycée hôtelier de Biarritz et Fest Noz, concours de Txilindron d’agneau le samedi midi et zikiro le soir, repas des chefs ouvert à 800 personnes le dimanche midi.
Grace à l’espace et au confort qui nous est offert à la Halle Iraty de Biarritz, Lurrama a l’ambition de faire un nouveau pas qualitatif. Lurrama c’est l’occasion pour associer le savoir-faire paysan et celui des chefs cuisiniers, des jeunes qui reprendront le métier. C’est le talent des uns, l’appui logistique, économique, des autres, l’aide de centaines de bénévoles, la présence du public au service de l’agriculture paysanne.

Détails du programme et infos pratiques sur
www.lurrama.org.