NC-Nouméa

Nouvelle-Calédonie ou Kanaky ?

4 Commentaires
Jean-Marc Abadie - Peuplé depuis trois ou quatre millénaires par des populations mélanésiennes, ce petit univers insulaire perdu au milieu du Pacifique entre dans le viseur des Européens à la fin du XVIIIe siècle. James Cook, le grand navigateur britannique, est le premier à apercevoir ces terres qu’il baptise “New Caledonia” parce qu’elles lui rappellent l’Écosse, dont c’est l’ancien nom. En 1853, les Français en prennent possession. Paris entend faire de cette nouvelle conquête une colonie de peuplement, comme l’ont fait les Anglais en Amérique, en Nouvelle-Zélande, en Australie et surtout comme le général Bugeaud est en train de le faire en Algérie.
Il y a 30 ans, le 6 novembre 1988, les citoyens français entérinaient à 80% des voix —et 37 % de participation— les Accords de Matignon qui donnaient un nouveau statut transitoire sur une période de 10 ans dans le cadre d’un référendum sur l’autodétermination de cet archipel situé à 22 heures de vol et 18 000 km de la mère patrie. (...)

Backstop

Backstop

1 Commentaire
Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - Ce que n’a pu obtenir l’Armée républicaine irlandaise (IRA), ce que n’ont pu obtenir Bobby Sands et ses 10 compagnons morts d’une grève de la faim, c’est l’Europe qui va l’obtenir, à savoir le transfert de la frontière terrestre entre les deux Irlande sur le bras de mer qui les sépare de l’île britannique.
C’est ce qu’a proposé le négociateur européen, Michel Barnier, à Theresa May, Premier ministre de Londres, un “backstop”, un filet de sécurité pour ne pas dire frontière. (...)
Etxahun_koblakari_pastorala2

Halte à la “culture obligée”

3 Commentaires
Peio Etcheverry-Ainchart - Elle donne la désagréable impression que l’on peut vite tomber dans un essentialisme étroit, qui fait que chaque identité aurait ses pratiques culturelles (entre autres choses) imposées, et inversement.
Non seulement cela me gêne par principe, mais je trouve cela dangereux. (...)
www.paysbasqueactualites.com

Les regrets de Jean Grenet

1 Commentaire
Xabi Larralde - En août Jean Grenet a octroyé une large interview au quotidien Berria. Cette interview est intéressante car elle permet de porter un regard rétrospectif sur les évènements de ces dernières années.
L’alternative municipale des bayonnais entre Jean Grenet et Henri Etcheto aurait été fatale à la création de l’intercommunalité Pays Basque. (...)
Saint-Esprit

Les yeux dans les yeux

1 Commentaire
Jean-Marc Abadie - Samedi 1er septembre à 15 heures : 70 à 80 personnes se rassemblent place de la République à Bayonne. Un collectif des habitants de St Esprit avait fait un appel à dénoncer une situation suite à événement survenu le dimanche précédent : un patron d'un restaurant de la rue Ste Catherine avait reçu un coup de couteau d'un jeune mineur résident dans le quartier.
Cet acte survient après un certain nombre d'incivilités et autres actes de délinquance constatés sur la voie publique : des vols, du trafic, des insultes, du bruit… (...)

La voie institutionnelle

Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - Après la Corse et son statut particulier actuellement géré par les nationalistes corses, c’est l’Alsace qui se met en route en utilisant les voies offertes, même étroites, par la République.
La nouvelle gouvernance d’Emmanuel Macron, si elle emporte davantage l’opposition des élus locaux, offre cependant une instance spécifique où peuvent se construire de nouvelles politiques territoriales, la Conférence nationale des territoires. Iparralde et ses élus favorables aux thèses de Batera doivent s’y intéresser davantage. (...)
Contradictions1

La vague populiste !

Martine Bisauta - Au moment où la planète connait des évolutions climatiques préoccupantes qui nécessiteraient des gouvernements conscients des enjeux et capables de prendre les décisions qui s’imposent, ce sont des individus pratiquant des discours faciles et dangereux qui raflent la mise !
Si le discours dominant devenait celui d’une économie “décarbonnée” et relocalisée, du soutien aux énergies renouvelables, des communs qui privilégient la valeur d’usage et qui ont été très présents par le passé, de la sécurité alimentaire et sanitaire, du lien social, de l’aide aux pays les plus vulnérables… on pourrait alors imaginer que la politique a encore du sens ! (...)
Hartza

Hartz eta hatz

Andde Sainte-Marie - Frantziako ekologia ministeritzak bi hartz eme Eslobeniatik Pireneetarat ekartzeak hartu erabakiak, behin berriz, hautsak harrotu ditu Biarnoko ardi hazleen munduan.
Eskualdeko hautetsi gisa, problematikaren goiti beheitiak hurbiletik ezagutzen ditut. Zergatik ez dira, erabaki hori hartu aitzin, eragile guziak mahai baten inguruan ados jartzeko gai izan? Hona hemen zonbait arrazoin. (...)
ExtremeUrgence

Extrême urgence !

Jean-Louis Davant - La démission de Nicolas Hulot pose un problème de fond qui ne peut plus attendre : celui de la nécessaire transition écologique, très difficile à réaliser dans une économie libérale dont la loi fondamentale est le “toujours plus”, avec l'exploitation des ressources jusqu'à l'épuisement, le gaspillage des produits pour assurer leur renouvellement, et l'accumulation de leurs déchets.
Le fond de l'affaire, au delà des disputes égotiques du village gaulois, c'est que le système économique actuel n'est plus soutenable dans sa fuite en avant. Si on le laisse faire, il entraînera l'humanité dans sa faillite. Il nous faut changer de direction sans attendre un mythique grand soir, ni monter à l'assaut de leur ligne Maginot : la contourner par des initiatives à notre portée, ouvrir des alternatives à l'échelle humaine. (...)