Taille XXL

PrintFriendly and PDF

XXLL’un des reproches faits à la communauté Pays Basque par ses contempteurs, c’est sa taille XXL qui la rendrait ingérable et ingouvernable. Le Monde du 17 juin a publié un très instructif dossier sur les nouveaux EPCI qui verront le jour, loi NOTRe oblige, le 1er janvier prochain. Les enragés de l’anti-basquisme seraient bien inspirés d’y jeter un oeil. Ca leur épargnerait de dire des sottises (ou des mensonges, c’est selon) et de dépenser leur énergie (et l’argent du contribuable) en visites parisiennes ou recours à rebours de la volonté majoritaire.

Que nous dit ce dossier?

D’abord, que, de par l’obligation faite par la loi à chaque nouvelle communauté de regrouper un nombre d’habitants supérieur à 15.000, sauf exception dans les zones rurales à faible densité démographique, le nombre des EPCI à fiscalité propre sera réduit de 2.062 à 1.265 (- 40%). Ça, on le savait déjà.

Deusio, que 110 intercommunalités (métropoles, communautés urbaines ou communautés d’agglomération) auront plus de 100.000 habitants. Certaines métropoles (appellation réservée aux 14 plus grosses communautés urbaines) dépassent les 300.000 habitants, dont trois, à l’exclusion du cas spécifique de Paris, ont plus d’un million d’habitants.

Avec ses 296.000 citoyens, la communauté Pays Basque n’est en rien une exception. Ça, on le découvre.

Comme quoi, certains savent gérer 1 million d’habitants, alors que nous ici on serait incapables d’en gouverner le tiers.

Troisio, 14 des 1.265 nouveaux EPCI regrouperont plus de 100 communes. On aurait pu penser qu’avec ses 158 communes, l’EPCI unique remporterait au moins le pompon dans cette catégorie- là. Raté! Il doit se contenter de la deuxième marche du podium, en dessous du vainqueur: la communauté d’agglomération du Nord Cotentin, qui pour n’être qu’un petit appendice septentrional du pays n’en regroupera pas moins 184 communes. Mais c’est bien connu, question camembert et gouvernance, les Normands sont autrement plus dégourdis que les Basques.

Oui, mais en superficie au moins, on est sûr de gagner! Iparralde avec ses 2.990 km2 de Sainte-Engrâce à Boucau (Tarnos n’y est pas encore) est sans conteste la plus vaste communauté de communes hexagonale!

Perdu!

Là encore nous ne serons que les Poulidor de la course au plus étendu. La métropole Aix-Marseille couvre 3.158 km2. Pour 168 malheureux km2, nous sommes battus d’un poil par des gens qui sont à droite (mais alors, très à droite) de la carte.

Qu’est-ce qu’il a foutu aitatxi? Pourquoi n’a-t-il donc pas donné davantage du makila pour avoir, je ne sais pas moi, Kintoa ou Dancharria ou Ibardin ou même l’île des Faisans à nous tout seuls? Ces anciens, ils ne pensaient à rien! On comprend mieux à présent pourquoi Sainte-Engrâce et Boucau ont voté contre. Ils ne voulaient pas garder les frontières d’une collectivité qui n’est numéro 1 en rien.