VisionLocaliste&Egoistede4maires
Opinion

Le quarteron des assoupis

3 Commentaires
Enbata - Ainsi donc, les maires de Biarritz, Bidart, Anglet et Boucau auront au moins gagné une bataille dans leur combat d'arrière-garde contre le projet de Communauté Pays Basque : obtenir la démission de Jean-René Etchegaray de la présidence de l'ACBA.
En apparence tout au moins, car celui qui a le plus gagné dans cette histoire est peut-être le démissionnaire en question. En ces périodes de crise de confiance envers les responsables politiques, il démontre qu'existent parmi eux des personnalités privilégiant leur vision de l'intérêt collectif à leur poste de pouvoir (et leur source de revenus).

ERronkaBerriak
Opinion

Erronka berriak

Jakes Bortayrou - Ipar Euskal Herriarentzat 2016 urte historikoa izanen dela errana izan da behin eta berriz, lehen aldikotz nolabaiteko ezagupen politikoa lortuko duelako, lehen aldikotz lurralde osoa barne biltzen duen instituzioa sortuko baita. Azken hilabeteetako prozesua bururaino joaiten bada gutxienez, irekiko den kapitulu berrian aukera eta erronka handiak izanen dira.
Herri elkarkoarekin Hegoaldearekiko harremanak garatzeko parada hobeak izanen dira, Iparraldeko solaskidea izanen baitute Gipuzkoako Aldundiak, Eusko Jaurlaritzak edota Nafar Gobernuak.
Btz
Opinion

Passer de l’intérêt personnel à l’intérêt général…

1 Commentaire
Panpi Dirassar - Le Collectif des Maires pour la Communauté Pays Basque a présenté un projet alternatif à celui initié par le Préfet et soutenu par la grande majorité des Maires, la création d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) unique regroupant les 158 communes du Pays Basque nord.
Cette nouvelle proposition de « Communauté Pays Basque » prendrait la forme d’un pôle métropolitain, d’un syndicat mixte, d’une strate supplémentaire … d’une formule précédemment écartée par le conseil des élus.
BATERAKARABANA
Opinion

Acte 1 c’est oui !

Martine Bisauta - La première étape vers une reconnaissance institutionnelle du Pays Basque a été franchie de magistrale façon ! Les votes des 158 communes se sont égrenés tout au long du mois de novembre, pour au final donner une écrasante majorité d’avis favorables. Il s’agissait d’entériner le périmètre du futur EPCI, et l’idée que celui-ci épouse les contours du Pays Basque est plébiscitée.
N’en déplaise à certains, le pays a parlé. Il a dit au travers de ce vote que la revendication d’une entité regroupée était la meilleure des solutions, il a confirmé que cette attente d’un statut juridique pour le Pays Basque était toujours d’actualité !
Méandres
Opinion

Méandres vers un EPCI

1 Commentaire
Peio Etcheverry-Ainchart - Après le succès de la manifestation Deiadar du 24 octobre à Bayonne en faveur du statut de la langue et de la communauté de communes unique pour Iparralde, revenons sur l'argumentaire des opposants au projet de l'EPCI unique pour en souligner le manque de cohérence: comment s'opposer alors qu'on était favorable à la collectivité spécifique?
Personne ne peut prédire l’issue de la séquence qui s’est ouverte durant ces deniers mois. Mais une chose est sûre, elle va produire à la fois du débat idéologique et technique, de la confrontation démocratique, de belles aventures militantes.
VisionLocaliste&Egoistede4maires1
Opinion

Décryptage !

Martine Bisauta - Difficile en cette période décisive, d’éviter le sujet primordial pour notre avenir commun, impossible de ne pas être attentif au débat qu’il provoque. Mais au fait quel débat?
Aux arguments des pro-communauté Pays Basque : nécessité de faire l’unité dans une immense région, dotation financière de l’Etat plus avantageuse, compétences accrues, complémentarités territoriales, reconnaissance institutionnelle enfin obtenue, il serait naturel d’entendre le camp des opposants formuler des contre arguments solides. Mais non !
Hiruak1
Comprendre

Hiruak bat

Nikolas Blain - Nous sommes face à un grand défi pour structurer pour la première fois une institution sur le territoire du Pays Basque et à la fin de la séquence actuelle, nous aurons un panorama institutionnel pour les 30 ou 40 prochaines années.
Toute la question est de savoir si l’on veut réellement franchir le pas de la structuration et de la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque ou si nous entendons rester avec un territoire morcelé, noyé dans une région élargie.
Les 10 intercommunalités actuelles avant la loi NOTRe
Opinion

Communauté Pays Basque Nord

Antton Curutcharry - Après un périple de deux ans, la loi fixant la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRe) a été validée le 16 juillet par l’Assemblée Nationale et par le Sénat. Un mouvement de réforme territoriale est amorcé qui va changer le visage institutionnel de la France, permettant des évolutions différenciées.
Le consensus autour de la collectivité territoriale à statut spécifique a contraint le gouvernement à sortir du bois pour faire une proposition qui n’est, bien entendu, pas celle que nous revendiquions, mais celle d’une intercommunalité unique. Un Pays Basque uni peut devenir une communauté urbaine : plus puissante, plus intégrée. Sa voix porterait dans l’immense nouvelle région. Là se trouve bien la clé.
Iparralde
Opinion

Ne laissons pas passer le train…

Juliette Bergouignan - Depuis qu'en novembre 2013, un courrier du premier ministre Ayrault avait fermé la porte à la revendication d'une collectivité territoriale à statut spécifique pour Iparralde qui fait pourtant l'objet d'un consensus inédit parmi les élus, l'idée d'un EPCI unique fait son chemin.
Voici les avantages de ce schéma d'organisation territoriale pour les trois provinces.