Archives du mot-clef : Identités


Maltzaga posible da?

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Erregularki itzultzen da Maltzagaren metafora euskal politikagintzara, ez beharbada alderdi politikoetako arduradunen ahora, baina bai politikaz interesatzen diren anitzen lumara.

Errepika ote daiteke Lizarra-Garaziko giroa? Itxura guztien arabera, ez. EAJk ez du berriz abiatu nahi Lizarran hasi zuen bezalako bidetik, ez duelako konfiantzarik Ezker abertzalearengan. Ezker abertzealeak ere aski argi du independentziara buruzko bidea, hastapen batean bederen, EAJ gabe egin beharko dela.


L’année de tous les défis en Catalogne (2/2)

La convocation par la justice d'Artur Mas, ex-président du gouvernement autonome, la prochaine comparution de Carme Forcadell, présidente du parlement catalan, sont symptomatiques du dialogue de sourds entre Catalogne et Espagne. Fin 2016, une tentative de négociation entre les deux camps a avorté.

Le référendum sur l'indépendance est prévu pour septembre 2017, chacun rassemble ses troupes, fait ses calculs et affûte ses armes. Suite et fin de l'article de la News Letter Enbata.Info du 13 mars. (...)


Oeuvre collective

L’EPCI aurait-il vu le jour en 2017 sans l’énorme foisonnement et la confrontation d’idées surgies de la grande manifestation du 11 juillet 1991 organisée par le collectif “Avenir du Canton” à Saint-Palais ?

Nous sommes en présence du fruit du travail de prospective complexe, tortueux et tenace d’un quart de siècle.


Euskokart : dernière ligne droite !

Il ne reste plus que quelques jours pour atteindre l'objectif des 30 000€ qui permettra à la fusée de l'Euko numérique de se lancer dans les meilleures conditions. Jusqu'au 18 mars minuit, chaque geste compte pour réussir ensemble : contribuez sur euskokart.org, faites passer le message autour de vous.

Le dimanche 19 mars dès 10h00 du matin, l'Eusko Eguna, la première édition de la journée de l’Eusko, à la Maison des Associations de Glain à Bayonne, sera l’occasion de célébrer tous ensemble le lancement de l’Euskokart.(...)


Une issue pour la Catalogne

L'Edito du mensuel Enbata - Depuis cinquante ans, les rapports entre nations de ce continent n’ont pas simplement évolué, ils ont changé de nature. Leur souveraineté absolue a heureusement muté, pour une large part, en lien de subsidiarité et de partenariat fondé sur la libre co-gestion des peuples.

L’union européenne a bien des défauts et peut légitimement être refondée, mais, mis à part les courants extrémistes minoritaires, elle demeure le cadre institutionnel librement accepté de nos vieilles nations solidaires. Elle est aujourd’hui confrontée à de multiples avatars en son sein comme à ses frontières. (...)


Ez adiorik Koko

Koko a été un de ces militants exemplaires sans lesquels notre journal n’aurait pas eu l’écho qui est le sien et les idées abertzale le rayonnement qui leur vaut d’être aujourd’hui partagées par beaucoup de monde. La cérémonie d’adieu du vendredi 24 au crématorium de Biarritz, a été le reflet de la vie de Koko, de l’affection et de l’admiration que ses très nombreux amis lui portaient : chants profonds d’Oldarra avec qui Koko aimait tant chanter, témoignages de Zigor, Gabi Mouesca, Julen Madariaga, Mikel Epalza, du bâtonnier des avocats de Bayonne, aurresku d’un ancien d’Oldarra, ferveur des chants basques repris en choeur par l’assistance. Emouvante communion autour de Pantxika, de Jakes et de tous les proches.

Nous publions quelques-uns des très nombreux témoignages qui nous ont été adressés en hommage à Koko. Entre autres ceux de Claire Frossard (CDDHPB), Mikel Epalza, Maite Maniort et Maider Hennebutte, Gilles Perrault, Filipe Bidart, Añamari Grenié...


Hommage à Koko Abeberry, par Mikel Epalza

Le cœur de Koko a lâché alors qu'il lisait la presse. Il alimentait la lumière intérieure par la lecture. Il nous confie le témoin, celui de la Paix à construire au Pays Basque, celui des prisonniers à libérer, celui d'un monde où ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas naviguent ensemble en mettant le cap sur les Droits de l'homme en Pays Basque et ailleurs.

Millesker Koko, zure irriñoa atxiki duzulakotz azken hatsaraino. Millesker belaunik gabe eta, antxu indarrik gabe, defenditu duzulako Aitaren etxea! (...)


Déconstruire les discours xénophobes et anxiogènes

Il ne se passe pas un jour sans que les medias nous parlent de “la crise migratoire” et plus récemment du démantèlement de la jungle de Calais.

Petit à petit, le poison de la peur et de la haine est distillé et les consciences s'en imprègnent.


Euskal Herriko karrika izenak

Polemika bat sortu da joan den astean Hegoaldean, PP-ko kide batzuek euskaldun edo euskotar ospetsu batzuen izen-deiturak Euskal Herriko kaleetatik ofizialki kendu nahi zituztelarik. Ezabatu nahi zituzten abizenak ez ziren hala ere arruntenak: Sabino Arana Goiri, Tomas Zumalakarregi, eta Dolores Ibarruri baitziren.

Zumalakarregik Euskal Herriaren Foruak defenditu zituen Espainiatik heldu liberalkeriaren kontra; Arana Goirik lehen aldiz euskal arazoa estrategia nazionalista baikorren arabera aurkeztu zuen: bere garaian Ameriketan eta Europan sortzen ari ziren nazionalismo askapen ikurren arabera alegia. Abertzalea ez zen Dolores Ibarrurik, Euskadi eta Espainiako alderdi komunisten oinarriak ezarri zituen, bere garaian halako ibilbide politiko bat emakume baten gogoan sortu izana gauza ohargarri bat izan zela azpimarraturik. Behin eta berriz Espainiako gobernuan daudenen trikimailu antieuskaldun bat ikusi behar da lege proposamen honetan.