Archives du mot-clef : Société


Avec Koko, Enbata perd l’un de ses pionniers

Avec Koko, Enbata perd l'un de ses pionniers et un compagnon de route de 50 ans. Les abertzale de notre génération se souviennent des nombreux articles qu'il écrivait dès le début de la parution du journal. Articles charpentés, structurants, empreints du souci permanent de pédagogie pour populariser la vision abertzale. Ses écrits sont autant de racines grâce auxquelles l'abertzalisme s'est peu à peu agrippé à cette terre alors ingrate.

Un hommage sera rendu à Koko Abeberry ce vendredi 24 février à 16h30 au crématorium de Biarritz. Ez adiorik Koko, gogoan zaitugu.


Ez adiorik Koko

Michel Berger - Discrétion, efficacité, élégance, Koko avait bien d’autres qualités encore que tout le monde lui reconnaissait et qui faisaient de lui une référence irremplaçable en matière de défense des droits de l’homme en Pays Basque.

Sa profession d’avocat, défenseur des prisonniers politiques, complétaient aussi, ou corrigeaient avec rigueur, nos sensibilités, nos réactions et nos révoltes lors des évènements qui nous opposaient et nous opposent encore aux pouvoirs publics : prisons, extraditions, exils, répressions, procès, etc. Dépassant la condamnation systématique, il contribuait pleinement à la recherche de solutions légales, rationnelles et humaines. (...)


Notre Koko n’est plus

Comité pour la Défense des Droits de l'Homme en Pays Basque - Jean-Claude (dit Koko) Abeberry est décédé le 21 février 2017 à son domicile de Biarritz. Il était un des fondateurs, en 1984, du Comité pour la Défense des Droits de l'Homme en Pays Basque, alors qu'il était avocat au barreau de Bayonne, délaissant la Ligue des Droits de l'Homme qui, au début des années 80, ne prenait pas suffisamment en compte les atteintes répétées contre les réfugiés politiques basques (c'était l'époque des attentats du GAL, des déportations, des premières extraditions vers l'Espagne...).

Il a toujours eu des responsabilités au sein du CDDHPB, même si son handicap l'empêchait depuis 2 ans de se déplacer pour venir aux réunions, il suivait avec attention tout ce qui se passait, et restait directeur de publication du trimestriel Jakilea auquel il contribuait régulièrement. C'était un homme libre, sachant toujours garder son sens critique et son indépendance vis à vis des instances politique s ou même militantes, ne se laissant jamais influencer ou encarter.


Prozesu heterokronikoa eta ibilbide orria (eta II)

Patxi Azparren, Lizargorri taldeko kidea - Sortu alderdiaren birfundazio kongresuarekin batera, ezker abertzalearen berosaketarako urrats esanguratsua eman da. Bertan, alderdi honen ibilbide-orria adostu dutelarik, Euskal Errepublika jarri dute iparrorratz. Eztabaidaren muina ondo kokaturik, ezkerreko abertzaletasunaren beste eragile eta sektoreekin solasaldia zabaltzeko garaia dela ematen du.

Xede horretatik, eta ekarpen bat egite aldera, Gasteizko Legebiltzarrerako hauteskunde aurretik idatzi nuen artikuluari segida eman nahi izan diot.


Cuba face à son avenir

“C’était un dictateur !” C‘est vrai. Comme beaucoup de chefs d’Etat d’Amérique latine : Bordaberri (Uruguay), Pinochet (Chili), plusieurs généraux argentins et brésiliens…

Avec tout de même une différence incontournable : ces messieurs et quelques autres ont pressuré le menu peuple au profit de minorités privilégiées, mais Fidel a fait le contraire. C’est déjà mieux, en tout cas moins pire comme aurait dit Robin des Bois.


La fin d’une ère en Irlande du Nord ?

Dans une de mes précédentes chroniques, j'évoquais les effets potentiellement dévastateurs du Brexit sur le fragile équilibre politique en Irlande du Nord.

Mes craintes sont plus que jamais d’actualité. La crise politique qui secoue Belfast en apporte la preuve.


Revenu universel fausse bonne idée ?

La primaire de la gauche à mis sur le devant de la scène le revenu universel, mesure phare de Benoît Hamon.

Beaucoup y ont vu une bonne nouvelle, remettant les questions sociales au centre du débat dans une campagne annoncée sur la sécurité et les questions d’identité. D’autres ont hurlé à l’utopie irresponsable soulignant l’incapacité du candidat de proposer un financement de sa mesure ou dénonçant l’immoralité de donner à tous y compris à “madame Bettencourt”.


Dur-dur d’aller à Canossa(*) 2/2

EPPK, collectif des prisonniers politiques basques, propose à chacun de ses membres d'engager les démarches individuelles qu'exige le gouvernement espagnol pour sortir de prison. Sans pour autant aller jusqu'au repentir et à la délation.

Ce pas en avant devrait contribuer à sortir du blocage actuel. Suite et fin de l'article de la News Letter Enbata.Info du 20 février.


Aveuglant rayonnement

Ils sont nombreux les nostalgiques (ou les franchouillards) qui se lamentent sur la perte d'influence de la langue française dans le monde, y compris dans les anciennes colonies françaises, et la prédominance de l'anglais, langue de communication internationale.

Nous autres euskaldun, qui savons ce que se voir imposer une autre langue veut dire, avons une approche distanciée de la question.