«Faire les fêtes ça s’apprend et ça se transmet»

PrintFriendly and PDF

Enbata: Que représentent pour vous les fêtes de Ba-yonne? Gérard Iribarren: Ces fêtes sont un rendez-vous incontournable, où l’on partage avec les amis que l’on ne voit pas le reste de l’année (et tous les autres), des moments inoubli-ables, pleins de convivialité, de chaleur, et d’émotions.
Depuis plusieurs années, la fête est présente durant la journée, avec des animations dès le matin et toute la journée, des animations diverses et distribuées géographiquement dans la ville. Et il y en a pour toutes les générations.
Tout le monde vient faire la fête! C’est quel-que chose que l’on apprend et que l’on tran-smet!
Pour faire la fête, le festayre se doit d’être en tenue: chemise et pantalon blanc, foulard rouge autour du cou.

Enb.: Sous quelle forme participez-vous aux fêtes de Bayonne?
G. I.: Je participe aux fêtes depuis l’âge de seize ans et continue depuis plus de 30 ans à retrouver des copains d’enfance pour partager ces moments-là.
Festayre de tous les instants, comme tous les parents d’Ikastola, j’ai fabriqué et servi des talo rue des Cordeliers, j’ai servi pendant huit ans au bar Le Xibero, rue Port de Castets et découvert l’autre côté du comptoir, j’ai participé aussi au défilé des géants de la cour du Roi Léon.
Enfin la plupart du temps et des années, c’est surtout entre amis, au coin d’un comptoir ou au fond d’une peña, à la recherche d’un bon rosé bien frais, servi dans un verre en verre, que j’ai parcouru le Kantaléon.
Les premiers rendez-vous se faisaient place Saint-André en plein après-midi devant le Café des Pyrénées en attendant les va-ches.
Enb.: Quels sont les aspects des fêtes de Bayonne 2011 que vous aimeriez souligner et mettre en valeur?
G. I.: La journée des enfants, «l’école du festayre». C’est la transmission des valeurs éducatives et culturelles pour tous nos petits enfants.
1.900 paniers pique-nique «enfants», mis en pré-vente à un prix symbolique, et composés de produits locaux et bio, et 900 repas adultes.
Diversité des animations (près de 30 activités).
Animation de la journée par une équipe d’a-nimateurs-micro professionnelle, avec une voix en français, une voix en basque et une voix d’enfant.
Programmation en continue toute l’après-midi sur une scène.
La gestion de l’eau et des déchets feront aussi partie de la fête des enfants, avec comme l’an passé la présence des ambassadeurs du tri de Bil ta Garbi.
Cette année la nouveauté vient de l’investissement du service de la régie des eaux qui mettra en place plusieurs fontaines d’eau avec aussi la présence de techniciens de ce service pour la gestion, la distribution et la maintenance.
Autre nouveauté: la gestion des déchets, les petits festayres trieront leurs déchets et pourront les déposer dans différents containers. Ils pourront aussi, avec l’aide des techniciens sur place, vider directement leurs containers dans un petit camion «école» mis à disposition par les services de la CABAB.