Comprendre

Que se passe-t-il réellement à Enargia ?

Une grave crise de gouvernance a traversé la coopérative Enargia tout au long de l’année 2023.
Des faits graves se sont succédé, créant un climat délétère au sein du conseil d’administration (CA) : opacité de certaines prises de décisions qui impliqueraient pourtant une information et une discussion au sein du CA d’une coopérative, conflits d’intérêts, pressions et menaces par certains administrateurs à l’encontre de leurs homologues… La collégialité des décisions sur les embauches, les politiques d’achat ou des prix disparaît. (...)
Opinion

EHZ Amikuzen: « mintza daitezela periferiak! »

EHZ - Euskal kultura azpi-kultura dela kontsideratzen du hainbatek, ttipitua, guttitua eta folklorizatua. Hau da, euskal kultura hartu, eta bere errautsak erakusten dituzte, beste kultura hegemoniko batzuen barne den iraganeko ondare soil bat bailitzan. Baina guk, hemendik, ez ditugu errautsak iraunarazten, guk bizi den kultura baten suaren inguruan dantzatzen dugu!
Euskal Herria Zuzenean festibalaren 28. edizioa ekainaren 28, 29 eta 30ean iraganen da, Arberatzen (Baxe Nafarroa). (...)
Comprendre

Le défi de l’après-Nouméa pour la Kanaky

La réforme du corps électoral, gelé depuis les Accords de Nouméa, fait l’objet d’âpres bras de fer entre les différentes composantes de la société calédonienne, et avec le gouvernement français.
Les enjeux sont particulièrement importants et conditionnent les équilibres politiques actuels et à venir de la Kanaky. (...)
Comprendre

Gérald Darmanin présente son projet d’autonomie corse

Lorsque vous lirez ces lignes, le ministre de l’Intérieur français aura présenté son propre projet d’autonomie aux élus de l’Assemblée de Corse. Il les a invités —convoqués ?— à Paris le lundi 26 février, en prenant prétexte que l’ensemble des élus de l’assemblée de Corse ne s’était pas mis d’accord dans les délais impartis sur un texte commun de statut d’autonomie. C’était la condition demandée par Emmanuel Macron lors de sa visite sur l’île le 28 septembre 2023. En faisant mine d’ignorer que 73 % de cette assemblée avait approuvé un statut le 5 juillet 2023. Sans avoir le choix, le président Gilles Simeoni s’est courageusement attelé à la tâche pour élargir cette majorité déjà considérable. Comme prévu, il a suffi aux élus de droite de bloquer les choses sur le plan des compétences, en particulier législatives. Nous avions en octobre dernier dénoncé cette manœuvre annoncée. Le piège vient de se refermer.
Pour les lecteurs d’Enbata désireux d’approfondir ces questions, voici deux documents de fond: une interview de Gilles Simeoni accordée début janvier à un média corse, et qui présente avec brio sa vision de l’autonomie dans son contexte. Il est accompagné de la «déclaration politique solennelle des élus de la délégation de la Corse», adoptée le 23 février par les élus invités place Beauvau, peu avant la rencontre avec le ministre français. (...)
Comprendre

Le Zéro artificialisation nette une opportunité pour Iparralde

La loi Climat et résilience consacre le Zéro artificialisation nette à mettre en oeuvre à l’horizon 2050. En attendant, la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers doit être réduite de moitié d’ici 2031. Une véritable opportunité pour un (a)ménagement plus sobre, plus écologique et plus inclusif du Pays Basque nord.
Carole Ternois, membre du groupe Habitat de Bizi !, est urbaniste-programmiste. Chargée de la définition puis la mise en oeuvre de projets immobiliers, elle a piloté la dernière phase du projet de réhabilitation de la Maison de la Radio à Paris ou encore une mission transverse Développement Durable pour le compte du Ministère de la Justice. (...)
Opinion

Lau ideia biharko euskaldun berrien bila joateko

Joan den hilabetean, Ipar Euskal Herriaren harrera gaitasuna galdezkatzen nuen lurraldearen erakargarritasuna eta gure bizimoldeak kondutan hartuz “Sommes-nous trop nombreux” artikuluan. Enbatako webgunean agertu diren hainbat iruzkinek azpimarratu duten bezala erronka demografiko honek beste galdera batzu azaleratzen ditu. Horien artean euskara eta euskal kulturaren bizitasun maila funtsezkoa ikusten dut galdezkatzea gure mugimenduarentzat.
Hain zuzen ere, Bagiraren inkesta handiak erronka hau azpimarratzen du. Erantzuleentzat, euskara da, bai XXI. mendeko abertzaletasunaren oinarrietako zabalena, bai mugimenduak izan beharko lukeen lehentasunetako lehena, edozein dela ere beraien euskara-maila, inplikazio-sektorea, belaunaldia... Nola egin orduan zifren errealitatea gainditzeko eta euskal herria euskaldunagoa izan dadin? (...)