Catalogne-Nord : les juges relèguent l’usage du catalan au second rang dans les conseils municipaux

Cinq petites communes de Catalogne —Elne, Tarerach, Amélie-les-Bains, Saint-André et Port-Vendres— voulaient présenter leurs délibérations en catalan accompagnées d’une traduction en français. Elles avaient en 2022 modifié leur règlement intérieur en ce sens. Un préfet a présenté un recours contre cette décision et le tribunal administratif de Montpellier a rendu son verdict le 9 mai.
Plusieurs dispositions du droit français « imposent le français comme langue de la république et du service public » et le juge a donc réaffirmé la prééminence du français « sans exclure l’usage de langue régionale en guise de traduction ». Au nom de la primauté de langue française, le français ne peut pas être une langue de traduction. A l’inverse, le catalan peut être une langue de traduction, mais pas la langue principale. (...)

Rejoignez l’équipe « Relecture et corrections » du mensuel Enbata

Vous êtes pas trop mauvais en orthographe, grammaire, conjugaison, ponctuation, coquilles, typographie ? L'équipe Relecture et corrections d'Enbata est faite pour vous et serait ravie de vous accueillir en son sein. Une fois par mois, il s'agit de traquer les fautes dans l'édition du numéro d'Enbata à paraître. Cela peut se faire à distance, de chez soi...
Prêt.e pour donner un tel coup de main à Enbata, une fois par mois (avec possibilité d'être remplacé les mois où l'on ne peut pas), n'hésitez pas à nous contacter dès maintenant à [email protected]. (...)

Itsasu 2023 : retour sur un Aberri eguna charnière

Près de 3000 personnes ont participé au week-end organisé par Bagira à Itsasu à l’occasion de l’Aberri Eguna 2023. Expositions d’affiches, photos ou unes d’Enbata, projections diverses, stands, conférences ont permis de revenir tout au long du samedi et du dimanche matin sur ces 60 années de présence abertzale organisée en Iparralde. Un cycle d’évènements divers, tables rondes, formations avait été l’occasion d’un travail de transmission historique sans précédent, mené tout au long des deux mois précédant cet Aberri eguna. (...)
L’Aberri Eguna d’Itsasu ouvre une nouvelle étape où l’ensemble du mouvement abertzale est invité à participer à une enquête et un grand débat. L’objectif : dessiner une feuille de route partagée pour les décennies à venir. (...)

La grande enquête de Bagira

Participe et donne ton avis ! C’est quoi être abertzale au XXIe siècle ? Quelles doivent être nos priorités ? Comment faut-il agir pour construire notre projet de société ? Quelles sont nos faiblesses et nos atouts ?
Tous les abertzale d’Iparralde sont invités par Bagira à donner leur avis lors d’une grande enquête qui va être lancée dans les semaines à venir d’Hendaia à Maule. (...)

Egunez egun…

1er avril : à Bayonne, la manifestation organisée par Se loger au Pays - Herrian bizi rassemble 3500 personnes à l’appel de 30 associations, syndicats et partis politiques. 1er avril : pas un seul dossier de demande de création de meublé touristique n’a été déposé à la CAPB depuis l’entrée en vigueur de la mesure de compensation il y a un mois (551 dossiers déposés en mars 2022). (...) 15 avril : l’eusko fête ses dix ans à Ezpeleta, il est devenu avec quatre millions d’eusko en circulation, la plus importante monnaie locale d’Europe. (...)
30 avril : le parti indépendantiste polynésien Tavini huiraatira remporte les élections territoriales avec 44,3 % des voix et 38 sièges sur 57. (...)

Nafarroaren Eguna 2023

Aurten ere, Basaizea elkarteak Kulturaldi berri bat prestatu du. Urte guziz, Baigorriko eskualdean, baina zabalago ere, jendea hitzordu horren beha da, Nafarroaren Egunarekin bukatzen dena. Kulturaldiak, edo denboran Kultur Astea deitua zenak, 1979 urtean sortu eta orain artio irauten du. Helburutzat du Baigorriko eskualdean forma ainitzetako euskarazko ekitaldien eskaintzea: ikusgarri, antzerki, kantaldi, eztabaida, gogoeta...
Hara aste honetako hitzorduak, eta apirilaren 30ean, igandearekin, Baigorrin iraganen den Nafarroa Egunaren egitarauari buruzko xehetasun guziak. (...)

Comment légiférer sur les langues régionales en France, le député breton Paul Molac explique

Le 8 avril 2021, l’assemblée nationale votait la loi “Molac”, ouvrant d’une manière non-expérimentale l’enseignement immersif des langues régionales et la création d’un forfait scolaire pour les écoles privées qui dispensent une scolarisation en langues régionales. Un an plus tard, le député breton Paul Molac à l’initiative de cette démarche, raconte par le menu la complexité de sa mise en œuvre dans le labyrinthe parlementaire.  Un exercice de haute voltige qui montre l’habileté et le courage d’un élu minoritaire parvenu à déjouer une multitude de chausse-trappes et d‘obstacles opposés par nos adversaires jacobins.
Voici l’intervention de Paul Molac invité en mars 2022 lors du colloque «Lazhkenelioù, un tabou e Frañs, ethnocides, un tabou français», organisé par Kevre Breizh et le Réseau européen pour l'égalité des langues ELEN, avec le soutien de l’Institut culturel de Bretagne, Skol Uhel ar Vro et de la Région Bretagne. Il s’est déroulé à l’Université de Bretagne Sud située à Vannes. (...)

Face à la crise du logement les réponses à Monaco, Londres, Toronto

La pression immobilière et la crise qui en découle sont encore plus fortes sous d’autres cieux. Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers, présente trois pays qui mettent en oeuvre des solutions originales.
Voici le contenu de son intervention le 23 mars, lors de la rencontre organisée à Bayonne par le quotidien Sud Ouest et Entzun sur le thème « Demain, comment se loger au Pays Basque ? ». (...)