Enbata


Quand le biélorusse devient la « langue de l’opposition »

Langue et politique, le thème traverse la vie des langues depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts à la loi Molac. Il est intimement lié à la souveraineté des Etats et aux drames des nations sans Etat. Seuls les peuples dominants et leurs Etats-nations demandent à séparer la langue de la politique pour mieux nous écraser. Bien entendu dans leurs pratiques, ils font très exactement le contraire.

Un article du quotidien Le Monde du 8 octobre 2021 sur la situation en Biélorussie, à l’extrémité est de l’Europe, éclaire ce débat. (...)


Euskok 50.540 euroko emaitza egin die Ipar Euskal Herriko elkarteei

Euskoren “% 3ko emaitza” baliabideari esker, aurten 50.540 euro eman zaizkie hainbat arlotan –ekologia, kirola, elkartasuna, euskara eta abar– lanean ari diren 61 elkarte hartzaileri.

Iazko 38.674 euskoen ondotik, aurtengoa da sekula egin zaien emaitzarik handiena! (...)


EHBAI-en Udako Unibertsitatea

Heldu den irailaren 17, 18 eta 19an EHBAIen Udako Unibertsitatea iraganen da Uztaritzen.

Jarraian atzemanen dituzue egitarau zehatza eta izen emaiteko lotura. (…)


Au Chili, le plurilinguisme d’Elisa Loncon brise un silence politique

Cet article de la philosophe Aïcha Liviana Messina (*), paru dans le Monde du 28 juillet, suscitera l’intérêt des lecteurs d’Enbata.

La prise de parole en langue mapuche par Elisa Loncon, présidente de l’Assemblée chilienne, renvoie chez nous à celle d’Egoitz Urrutikoetxea à l’assemblée de la CAPB. La Constitution du Chili qui doit impérativement changer pour régler des problèmes de société, les conflits « liés aux terres ancestrales », la mise en avant des « traditions républicaines » pour s’opposer à E. Loncon, font écho à nos luttes en faveur de la loi Molac ou pour la préservation de nos terres agricoles par Lurzaindia. Nous ne sommes pas seuls. D’un bout à l’autre de la planète, les peuples dominés s’affrontent aux pouvoirs d’États qui leur opposent souvent les mêmes sornettes. (…)


31km – 31 urte aski da: Unai, Ion, Unai gurekin

500 ibiltarik parte hartu dute Baiona eta Donibane Lohizune arteko martxan, Bake Bidearen deiari erantzunez, bukaeran, Donibane Lohizuneko manifestaldian, 600 manifestari bildu direlarik.

Duela 31 urte preso sarturiko Jakes Esnal, Ion Parot eta Unai Paroten askatasuna eskatu dute beste behin ere. Baina orokorki, preso guztiak dituzte gogoan ukan.


Euskal Moneta elkarteko Biltzar Nagusiko aipagaiak

Euskoaren Biltzar Nagusia iraganen da, Baionan, Henri Grenet entzutegian, Arteen hirian, uztailaren 10ean, larunbatean, 09:00etatik 12:30era.

Elkartearen bizian momentu garrantzitsua da; bertan, Euskoari buruz dituzun ideiak parteka ditzakezu eta aurkeztuak zaizkizun proiektuei buruz eztabaida dezakezu. (...)


EHBai, première force de gauche du Pays Basque aux Départementales

Malgré l’abstention en hausse et le triomphe de la droite, le vote abertzale augmente en nombre de voix...

au détriment de la gauche française qui perd tous ses cantons au Pays Basque. (…)


Deux élus EHBai au Département

Le projet abertzale, de gauche, féministe et écologiste convainc de plus en plus.

Des électrices et électeurs ont glissé pour la première fois un bulletin abertzale dans l’urne. (…)


Véronique Duprat et Mixel Esteban n’appellent pas à voter Henri Etcheto

Au premier tour des élections départementales dans le canton de Bayonne 3, les candidats Mixel Esteban, Véronique Duprat, Isabelle Labadie-Lemière et Xan Ansalas sont arrivés en 3ème position au premier tour. Ils ont totalisé 882 voix, soit 16 % des voix. Ils ne se désistent pas en faveur du candidat PS Henri Etcheto pour le second tour. Le communiqué de Véronique Duprat et de Mixel Esteban sonne même comme un appel à ne pas voter pour lui si l'on tient compte des 2 premiers points qu'ils mettent en avant comme "leur tenant particulièrement à cœur" dans leur projet : le refus de la LGV et une collectivité territoriale Pays basque associant les compétences du Conseil départemental et de la CAPB, et élue au suffrage universel.

On sait que le leader PS Henri Etcheto, dont le parti a refusé l'alliance avec les Verts au niveau régional, est quant à lui favorable à une voie nouvelle LGV et résolument opposé à une collectivité territoriale Pays basque. Après la consigne d'EHBai qui écartait implicitement la possibilité d'appuyer Henri Etcheto, celle des Verts et de Générations est donc un coup dur de plus pour celui que certains surnomment "la machine à faire perdre la gauche bayonnaise". (…)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video