Paul Molac, député du Morbihan

Les digues ont sauté

Interview - Par 247 pour et 76 contre, l’Assemblée nationale a voté le 8 avril dernier la loi dite “Molac”, ouvrant d’une manière non-expérimentale l’enseignement immersif des langues régionales et la création d'un forfait scolaire pour les écoles privées dispensant une scolarisation en langues régionales. Pour le député du Morbihan Paul Molac, ce vote a “marqué un tournant”.
Malgré le recours de dernière minute, porté devant le Conseil constitutionnel par une soixante de députés de la majorité, l’artisan de cette loi reste confiant et estime dans Enbata que “la portée de ce vote ne se mesure pas seulement au regard des avancées pour nos langues” et qu’il “a permis de montrer que le clan jacobin était en réalité réduit à la portion congrue au sein des parlementaires.” (...)

OilarraUna

Xipriren altxagarriak

Michel Bidegain - Nehork zalantzarik balu Xipri Arbelbide elizgizonaren eliza katolikoarenganako atxikimenduaz, berrikitan agertu duen liburua irakurri behar du. Ez da Xiprik idatzi duen lehen idazlana. Beste hamar bat baditu argitaratuak aitzinetik, idazle ekoizpen oparoa.
Azken hau, haatik, bere apez bizi osoa gidatu duen engaiamenduaren lekukoa da, gazte gazte danik hartu zuen ibilbidearenganako leialtasuna. Leial bainan ez itsu. Euskal Herrian, beste leku gehienetan bezala, elizak bizi duen krisia du aztergai Xiprik aldi hontan. (...)
Irasuegi

« Kapitalismoak baztertutako jendeei alternatiba eskaini behar diegu ekonomia sozial eraldatzailetik »

Enbata - Beñat Irasuegi ekonomia sozial eraldatzailearen Olatukoop sareko kide da, eta gai hortan geroari begira ikusten dituen erronkak azaldu ditu Argia adizkariaren "Puska dezagun izotza" solasaldi zikloan.
Jarraian Irasuegirekin egin elkarrizketaren bideoa atxemanen duzue bai eta ere datorren erauntsi kapitalistaren aitzinean azken honek azaltzen dituen bost erronkak. "Kapitalismoak bazter utzitako lurralde eta pertsonei ekonomia sozial eraldatzaileak eman badizkie tresnak eta aukerak bizitza bizigarri bat izateko, ea nork desmuntatzen duen gero hori!" (...)
EHBAIen

« Departamenduaren geroak ez gaitu kezkatzen baina bai departamendu mailako zerbitzu publikoak »

Tribune Libre - EHBai, ipar Euskal Herriko 12 kantonamenduetan aurkeztuko da heldu den ekainaren 20 eta 27an iraganen diren hauteskunde departamentaletan.
Gure irudiko, Departamendua epe luzera desagertu beharko da, biharko estatu bereziko Lurralde Kolektibitate baterako mesederako. Baina bitartean, Departamendu mailan kokatzen diren politika sozialen segimendua egitea ezinbestekoa zaigu, gure egunerokotasuna baldintzatzen dutelako. (...) Horrek gaitu, besteak beste, bultzatzen hauteskunde horietan parte hartzera. (...)
ManifaUna

Manif de riches, samedi 1er mai à Bayonne !

Bizi! - Pour nos droits à des résidences secondaires de luxe sur la Côte Basque ! Virons les pauvres de nos espaces privilégiés ! La vue sur mer, c’est pas pour les gueux ! Que le petit personnel aille se loger plus loin ! Le droit d'avoir 2 logements prime sur celui d'en avoir un !
Millionaires et actionnaires, soyons solidaires ! Mobilisons-nous ! Sortez capelines, foulards de soie et mocassins, venez habillés en costume ou tailleur avec vos pancartes d’appui à la surenchère immobilière en Pays Basque Nord. Rendez-vous samedi 1er mai à 10h30 à la gare de Bayonne. (...)
Sxisme

« Gure mobilizazio kolektibo, solidario eta hutsik gabekoa, emazteekin eta emazteentzat, beharrezkoa da! »

1 Commentaire
Tribune Libre - KOLEKTIBOA - Sexismoa ideologia bat da, emakumeek gizonekiko duten gutxiagotasuna postulatzean oinarritzen dena, alde batetik, eta bestetik, hainbat adierazpen, itxuraz hutsalenetarik (oharretarik) larrienetara (bortxaketak, hilketak) doazenak. Adierazpen horien helburua da emakumeak deslegitimatzea, estigmatizatzea, umiliatzea edo bortxatzea, eta eragina dute haiengan (autoestimua, osasun psikiko eta fisikoa eta portaerak aldatzea).
Argi izateko, borrokatuko gara eta adi egonen gara emakume guziek beren eskubideak eskuratzeko aukera izan dezaten, askatasun osoaren gozatzeko parada ukan dezaten eta patriarkatuaren manuetarik aska daitezen. (...)
Pantxoa Etchegoin accompagné d’une “bonne équipe” comme il le dit lui-même, aura assumé la direction de l’Institut culturel basque de 1997 à fin 2020.

D’abord un acte politique…

Anne-Marie Bordes - Pantxoa Etchegoin vient de quitter l’Institut culturel basque qu’il a dirigé pendant 24 ans.
A l’heure du bilan, il nous fait un retour sur ce temps des pionniers dans un environnement anti-basque. (...)
Emmanuel ALZURI , Maire de Bidart  / Bidarteko Auzapeza.

PLU plutôt que PLH

12 Commentaires
Tribune Libre - Emmanuel ALZURI, Maire de Bidart - J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt votre série d’articles publiés dans Enbata (Mars 2021, N°2367), consacrés à la problématique du logement en Pays Basque.
J’y ai relevé des commentaires intéressants mais aussi, malheureusement, quelques préconisations aussi stupéfiantes qu’inadmissibles dans le dossier 2 « Vivre et se loger au Pays Basque ». (...)
AlainIRIART

« Sortir de cette spirale infernale dans laquelle le marché du logement en Pays basque est engagé »

Tribune Libre - Intervention d'Alain Iriart au Conseil Communautaire du 10/04 - "Le PLH à l’ordre du jour de la séance d’aujourd’hui, présente l’intérêt incontestable d’avoir pu poser un diagnostic, décliner des orientations politiques et définir un programme d’actions sur un périmètre beaucoup plus proche de l’échelle territoriale qui conditionnent les caractéristiques du marché du logement. C’est déjà un 1er progrès, un 1er pas de taille de pouvoir réfléchir nos politiques de l’habitat, au niveau qui convient."
"Tout en précisant que si le PLH propose des orientations importantes, ce sont bien le SCOT, les PLU et PLUi qui fixent les règles du jeu et bien sûr, l’Etat avec ses injonctions paradoxales : comment construire toujours plus avec moins de moyens financiers accordés aux bailleurs sociaux et aux collectivités, tout en artificialisant moins et ce sans se préoccuper de la priorité du logement vacant à remettre sur le marché ou des résidences secondaires non prises en compte dans la loi SRU. Ces évolutions m’amènent aujourd’hui à ne pas me prononcer contre ce PLH mais je souhaiterais préciser en quelques mots pourquoi je m’abstiendrai." (...)