Courrier du Préfet des Pyrénées-Atlantiques à Tartaro

PrintFriendly and PDF

Beffre Tiff003
Beffre Tiff004

M. Tartaro,

Dans votre dernière (sic) numéro d’Enbata de septembre 2013, vous semblez vous étonner « que le locataire de la préfecture de Pau dont personne ne connaît le nom soit expédié chez les vahinés au bout de 18 mois seulement« .

Outre le caractère injurieux que ces écrits traduisent pour la population de la Polynésie française, je tiens à vous informer qu’il y aura toujours plus de personnes, dans ce département, qui connaîtront mon nom que vous n’aurez jamais, et durant votre « carrière« , de lecteurs. Malgré vos incommensurables efforts pour tenter l’humour, qui vous va si mal.

Signé : Lionel Beffre, Préfet des Pyrénées-Atlantiques.

 

Ce qui est injurieux, c’est d’infliger aux Polynésien-ne-s un haut (!) fonctionnaire qui a un tel niveau d’argumentation et confond les genres.
Il y a des Beffre qui se perdent !

Tartaro

Un commentaire

  1. La Biarrote
    Publié le 30/10/2013 à 17:49 | Permalien

    Ne vous enfoncez pas dans votre médiocrité Tartaro !

    Si vous aviez pris la peine de l’écouter ne serait-ce qu’une seule fois, vous sauriez que le Préfet Beffre manie remarquablement notre langue française, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

    Alors par pitié (pour vous !) ne profitez pas d’une malheureuse petite coquille d’inattention pour vous pousser du col et tenter de remplir le vide sidéral de votre argumentaire.