Aльтернатива* (1/2)

Prezio
Sortons des énergies fossiles ! (cliquer ici pour voir l’article de Bizi!)

L’augmentation du prix des énergies fossiles, à la faveur de la guerre en Ukraine, souligne crûment notre dépendance, malgré les impératifs climatiques d’une nécessaire transition. Pourtant, c’est aussi sous la contrainte que jaillissent parfois des solutions, avec un précédent notable en Iparralde lors de la guerre en Irak.

L’impensable a finalement eu lieu. Depuis plus d’un mois, la Russie poursuit son invasion de l’Ukraine. Les différentes interventions diplomatiques et la batterie de sanctions adoptée par les gouvernements n’ont pas permis de stopper la guerre de haute intensité qui se déroule aujourd’hui au cœur de l’Europe.

Les Européens assistent, impuissants, aux bombardements et aux assauts retransmis en temps quasi réel sur les chaînes d’informations. La solidarité des rassemblements appelant à la fin de la guerre change de forme progressivement avec l’envoi de matériel et l’accueil de millions de réfugiés ukrainiens. D’aucuns se refusent à la résignation et cherchent, par tous les moyens, des formes d’actions pouvant encore influer sur l’arrêt des affrontements via des appels à boycotter les trusts européens pour obtenir leur retrait du territoire russe. Ils souhaitent également pousser les gouvernements à renforcer l’arsenal de mesures avec la fermeture de l’espace aérien et surtout grâce aux sanctions économiques visant l’arrêt des importations de pétrole, de gaz et de charbon, qui porterait un coup sévère au PIB russe déjà en berne.

De l’eau dans le gaz

Mais voilà, l’Europe n’aurait pas, à ce jour, d’alternative aux énergies fossiles russes. La demande sur les marchés financiers anticipant les hausses des hydrocarbures a brutalement fait exploser les prix à la pompe. Le risque d’une augmentation répercutée sur l’ensemble des prix est réel lorsque l’on constate l’étendue des secteurs dépendants des énergies fossiles : transport des personnes et des marchandises, denrées alimentaires, chauffage, industrie, production électrique, pétrochimie (plastiques, matériaux de construction, électronique, engrais, médicaments, textile, cosmétiques).

Malgré des décennies d’alerte sur les changements climatiques irrémédiables, les gouvernements n’ont toujours pas enclenché les métamorphoses écologiques à la hauteur et entretiennent un modèle de société de consommation de masse reposant sur le tout-voiture.

La situation actuelle met clairement à nu le niveau d’impréparation et de vulnérabilité de nos sociétés face à des scénarios de sobriété (qu’elle soit volontaire ou non) sur le plan énergétique et plus généralement sur tous les besoins essentiels.

Cela dit, l’augmentation soudaine des prix des carburants a immédiatement conduit à une réorganisation des habitudes de transport avec un recours accru au covoiturage ; preuve s’il en est que la transformation des comportements doit bien plus à un rapport matériel qu’à un rapport des consciences.

Dépendance énergétique et souveraineté politique

L’action diplomatique se trouve ainsi conditionnée par la dépendance aux énergies fossiles que les sociétés européennes ont à l’égard de la Fédération de Russie, d’ailleurs essentiellement acheminées via l’Ukraine. L’interventionnisme européen semble donc cruellement avoir atteint sa limite dans la maxime “on ne mord pas la main qui nourrit”.

Au nom de la préservation de nos activités les plus ordinaires, la dépendance aux énergies fossiles nous enferme, bien malgré nous, dans une complicité avec les complexes militaro-industriels et les appétits impérialistes à la manœuvre sur la planète ; hier en Irak, aujourd’hui en Ukraine. Il y a pourtant urgence à sortir des énergies fossiles parce qu’elles sont à la source des catastrophes climatiques et des atrocités humaines de demain (guerres, déplacements de populations…). Mais aussi parce qu’en innervant entièrement nos modes de vie, elles créent des formes de dépendance qui limitent la souveraineté des populations à définir leur action sur le monde et à entretenir des relations de solidarité internationale entre les peuples.

La construction d’alternatives locales face aux événements géopolitiques globaux

Pour autant, l’impuissance des citoyens face aux configurations géopolitiques globales n’est pas irrémédiable. Des actions locales sont possibles.

Cet épisode de l’invasion de l’Ukraine par la Russie comporte des similarités assez frappantes avec un autre événement majeur de l’histoire contemporaine : l’invasion de l’Irak par les États-Unis. Cet événement fut le déclencheur d’une aventure militante singulière pour une bande de jeunes du Pays Basque Nord qui marquèrent un pan de l’histoire politique d’Iparralde —et non des moindres puisqu’elle a permis la création d’alternatives parmi les plus répandues et que l’on utilise parfois quotidiennement sans le savoir. La détermination de ces jeunes a permis de jeter les bases d’une autre façon d’agir modestement face aux événements géopolitiques globaux par la construction d’alternatives locales qui permet surtout d’avancer concrètement dans la direction d’une réduction des dépendances, vers une souveraineté matérielle et populaire du territoire. L’histoire pourtant méconnue et les enseignements de cette expérience militante méritent d’y consacrer le prochain article d’Enbata alors que nous nous retrouvons, presque 20 ans après, dans des conditions relativement semblables.

*Alternatiba

Pour lire la partie (2/2) cliquer ici !

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).