Le changement climatique, c’est maintenant !

Ascarat innond+®eSuite à des précipitations intenses, de nouvelles inondations ont frappé le Pays Basque sud et nord. Au nord c’est l’intérieur (Basse-Navarre et Soule) qui a été particulièrement touché avec de gros dégâts et un mort, une personne âgée emportée par les eaux.

On a jamais vu ça de notre vie” était la réaction la plus courante des habitants concernés. Ces dernières années, les évènements climatiques extrêmes qu’on “a jamais vu de notre vie” ou qu’“on a pas connu depuis 20 ou 50 ans” semblent survenir chaque année, voir plusieurs fois par année, autant sur le plan local qu’au niveau de la planète dans son ensemble.

Le changement climatique en cours explique cette multiplication d’évènement climatiques extrêmes et l’aggravation de leur intensité. Et nous n’avons là qu’un avant-goût de ce que nous allons connaître dans les décennies à venir si nous continuons sur la même lancée d’émissions croissantes de gaz à effet de serre.

Saurons-nous tirer profit de ces alertes à répétition pour changer -rapidement et de manière ambitieuse- nos modes de production, de consommation, de transport et d’aménagement du territoire tant qu’il est encore temps d’éviter le pire au niveau du dérèglement climatique en cours ?

Ou continuera-t-on globalement sur les mêmes logiques, comme le laisse présager par exemple l’immobilisme voire les reculs (écotaxe, loi dite de transition énergétique, etc.) du gouvernement Hollande en matière de transition énergétique et de réduction de gaz à effet de serre ? Dans ce cas-là, soyons bien conscients que nous préparons un avenir infernal aux enfants nés aujourd’hui.

Face à des dirigeants qui ne sont absolument pas à la hauteur de ce défi historique, il faut renforcer la mobilisation citoyenne pour les contraindre à changer de cap. Et mettre en route nous même, à l’échelle de nos quartiers, de nos territoires, les alternatives permettant de freiner le dérèglement climatique : alternatives au tout voiture et au fret routier, agriculture paysanne, éco-habitat, sobriété et autonomie énergétique, recyclage et réparation, circuits courts de commercialisation, relocalisation de l’économie et de nos vies en général etc.

Changeons le système, pas le climat !

Affiche Rio+20 bilingue (r+®duite)

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « Le changement climatique, c’est maintenant ! »

  1. Sans oublier de signaler que la facture va être de plus en plus lourde pour les citoyens (impôts, assurance et….). Les gens comptent  »sur l’état de catatrophe naturelle » pour bénéficier des aides diverses, mais jusqu’à quand ?. Ce n’est qu’un début, la machine climatique va aller en s’accélerant, ce n’est pas demain qu’il faut agir mais aujourd’hui.
    Où en sont les comités de dénonciation publique des municipalités qui se croisent les bras ?
    Jusqu’à quand les municipalités vont refaire à l »identique les aménagements du bord de plage sans se soucier que les prochaines tempêtes rebalayeront tout ?
    La campagne électorale étant terminée, attendrons-nous la prochaine pour reparler des engagements face au réchauffement climatique ?
    Combien d’adjoints à l’environnement dans les municipalités soucieux du déréglèment climatique ?

Les commentaires sont fermés.