PBActualités2

Ahalgerik gabe

Xurio - Duela zonbait urte, 2011ko agorrilean, oraiko Frantziako Lehendakaria, François Hollande, Xiberora jin zen Monzon pastoralaren ikustera. Zerbait zen agerraldi hura Frantziako lehenburu izaiteko hauteskundeen aitzin hartan. Hain segur, bere hemengo adiskideek zerbait harrigarri eta lekuan lekukoa erakutsi nahi zioten. Folklorekeria, haatik, harentzat!
Uda Hontan, Pierra Lhande pastorala emana izan da. Lhande, beste gauza anitzen artean euskaltzale suharra izan zen. Euskaltzaindiaren sortzean ere parte hartu zuen. Nor ikusi dugu pastoralaren ikusleen artean? Gure apezpikua, Marc Aillet. Derragun garbiki, jende gutik baitakite, Euskal Herrira jinez geroztik, Marc Ailletek ez dio euskarari bere lekua emaiten, edo, hobeki erran, uzten ditu gauzak orain arteko bidetik segitzen...

Migrants

Les émigrés migrants

Xipri Arbelbide - Aujourd'hui, l'arrondissement de Bayonne compte 167.134 logements dont 21,1% de résidences secondaires, soit plus de 35.000 villas et appartements, vides onze mois par an. 100.000 m. igrants pourraient y faire étape, sans problème, leurs propriétaires les récupérer l'été prochain.
Et les migrants y seraient mieux que sous les tentes du bord de Seine, ces verrues qui défigurent l'image de la capitale.
PopeFrancis

« L’environnement, un prêt que chaque génération reçoit et doit transmettre à la génération suivante »

2 Commentaires
Xipri Arbelbide - On a beaucoup parlé de l’encyclique du Pape. Qui l’a lu ? Qui le lira ?
Voici quelques perles.
DumpingSocial

Prochaine étape, la concurrence fiscale à la baisse avec l’Allemagne ?

Courrier des Lecteurs - Jean-Joël Ferrand - Dans sa chronique économique d’Enbata n°2297 de mai dernier, Pantxoa Bimboire désigne à plusieurs reprises Xavier Fontanet comme “économiste”. Dans une de ses précédentes chroniques, j’avais découvert avec intérêt Michel Godet, économiste original. Du coup je me suis renseigné sur la formation et les ouvrages de Xavier Fontanet dont la lecture nous est chaleureusement recommandée dans cet article d’Enbata.
Ce que j’ai trouvé m’amène à faire quelques commentaires (mais les "idées reçues” citées dans l’article permettaient déjà de pressentir le problème).
Grève de la faim de 1971 (?) devant la cathédrale de Bayonne. De gauche à droite: Txillardegi, Mikel Lujua, Marc Légasse (barbu), au premier plan son fils Perico Légasse. Source : http://abertzale.over-blog.com

Coup de txapela aux pionniers

1 Commentaire
Courrier des Lecteurs - Periko Légasse - Le succès croissant et constant des candidats abertzale aux élections territoriales depuis une dizaine d’années conduisent régulièrement les observateurs à remonter jusqu’aux prémices du mouvement patriotique en Euskadi Nord pour décrypter l’évolution de la sociologie électorale basque.
Je constate que ces retours au passé s’arrêtent généralement aux années 1960, notamment à cet Aberri Eguna d’Itsasu de 1963 (où je me trouvais, tenant la main de mon père et dont je me souviens avec fierté), que l’on considère, à juste titre, comme l’instant fondateur de l’abertzalisme en Iparralde.
Nousles1

Nous, les terroristes

Xipri Arbelbide - Un bateau a envoyé au fond de la Méditerranée ses 700 migrants. Quelques jours auparavant c’en était un autre qui en transportait 400. “Ce sont des terroristes” a déclaré Hollande au sujet des passeurs.
On peut se rassurer en accusant un méchant passeur... faisant peut-être lui même partie des morts. Ne faudra-t-il pas chercher un jour la vraie raison de ce scandale pour résoudre le vrai problème.
Caudines

Fourches caudines

1 Commentaire
Bixente Vrignon - En 321, l’armée romaine perd une bataille près de Capoue, sur le site des Fourches Caudines. Une armée entière est encerclée, contrainte à capituler sans conditions.
Les consuls, les chevaliers, puis la troupe, doit passer sous le joug, s’incliner devant les ennemis Samnites. Beaucoup plus que le désastre militaire, ce qu’en retient l’histoire, et l’expression passée dans la langue française, c’est l’humiliation et la honte de tout un peuple.
Jeveuxdesemploisclimatiques1

Je veux des emplois climatiques

Courrier des Lecteurs - Marie Arthuys - A l'heure où l'on constate avec dépit le problème du chômage qui s'amplifie, où les travailleurs (moi, mes enfants,...) sont sous-payés, dévalorisés, et déprimés, de plus en plus souvent à la merci d'une hiérarchie impersonnelle allant de pair avec la raréfaction des petites structures. A l'heure où l'on voit que le climat a de la fièvre et que les catastrophes dues aux dérèglements climatiques s’enchaînent et ne peuvent tendre qu'à se multiplier...
Eh bien moi je veux des emplois climatiques. Je veux d'une façon ou d'une autre que notre société digère cet état des lieux et s'emploie dans la bonne direction.
Muskildi

Majorité absolue dans neuf communes

Xipri Arbelbide - Je voudrais jeter un regard sur ces élections où nous avons obtenu des résultats remarquables : 18.224 voix soit 17,40% (17.774 ou 16,09% pour EH Bai et 1445 soit 1,31% pour EAJ présent sur 4 cantons).
Qu’ils sont loin ces temps, pourtant si proches, où personne, sinon des kamikazes, n’osait s’aventurer candidat, se sachant condamné à patiner irrémédiablement en dessous des 5% nécessaires pour avoir les frais remboursés !
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video