Xipri Arbelbide


Plus de 6500 cadavres

6500 cadavres, c'est le tas de cadavres humains qui sert de fondement au mondial du foot qui aura lieu dans quelques semaines. 6500 avant 2020.

6500 cadavres (chiffre non définitif donné par le quotidien anglais The Guardian) c'est le nombre des victimes qui ont trouvé la mort sur les chantiers du Qatar, en y construisant palaces, sept super stades climatisés (à usage unique!), aérodromes hyper-modernes etc... dans des conditions inimaginables dans n'importe quel pays du monde, fut-il le plus rétrograde. (...)


Scandale à Urrugne

Tout le monde connait le scandale d'Urrugne : les policiers ont pénétré dans l'église du village pour arrêter une dizaine de "nègres" qui s'y étaient réfugiés : ces policiers ont violé un lieu sacré, dit-on!

Le scandale? Oui ! Il y en a eu un à Urrugne. Autrement plus grave que la pénétration de quelques policiers dans l’Église. C'est que cette dizaine d'Africains ait été forcée de chercher refuge, dans une église en la circonstance. C'est que des policiers, en toute bonne conscience, aient cru devoir les arrêter. Qu'étaient venus faire ici ces Africains ? Pourquoi ne sont-ils pas restés chez eux? Des consciences délicates vous diront que des passeurs avides d'argent les ont aidés à franchir la frontière. Est-ce les passeurs qui leur ont fait déjà franchir des milliers de kilomètres, parsemant leur parcours de cadavres, décédés les uns de soif dans les Sahara, d'autres noyés dans la Méditerranée. Qui en parle? (...)


Abstention catastrophique?

Malgré la guerre d'Ukraine, on parle du prochain scrutin. Un des grands soucis est celui de l'abstention. Ne va-t-il pas être historique, alors qu'il n'y a jamais eu autant de candidats, donc de choix ? Qu'est-ce qui fait que les gens ne votent pas ?

Je me suis souvent posé la question. Si les gens s'abstiennent ne serait-ce pas parce qu'ils n'y croient plus ? Ils n'ont plus confiance dans leurs élus. (...)


Egalité ?

Les photos ont fait le tour du monde. Des centaines d'émigrés bloqués à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Pourquoi les Polonais les laissent-ils crever de froid à l'air libre en cette saison? Pourquoi Biélorusses, Russes et Turques les amènent-il à la frontière de la Pologne ?

Ne seraient-ils que de simples instruments qui permettent à un côté et à l'autre de régler leurs comptes personnels ? Ce qu'il y a de bon, c'est que cela augmente les tirages et fait monter les audimats sans compter que les téléspectateurs bien installés dans leurs divans sentent monter leur adrénaline. (...)


Le massacre des paysans

Le départ d'Andde d'Uhaldegaraia après celui d'Edouard de Garralda nous a tous secoués, ébranlés. D'autres diront mieux que moi combien ils étaient dynamiques, actifs au service des paysans du Pays Basque, combien ils manqueront dans notre monde paysan.

Il est tout à fait normal que l'on soit touché par la mort de policiers, des facteurs etc... que l'on compatisse à la douleur de leurs familles. Les paysans seraient-ils les seuls à ne pas avoir droit à la compassion ? (...)


Démocratie moribonde

Ces dernières élections nous ont précipités au fond du gouffre : deux tiers d'abstention. 80% chez les jeunes ! Du jamais vu !

Certains vous diront que c'est à cause de la fièvre chinoise, mais d'élection en élection la descente aux enfers a commencé bien avant que nous ne connaissions cette fièvre. (…)


Txomin Hegi, bizi bat besteentzat emana

Bai, Gure Irratiak ainitz zor dauk Txomin. Bainan hire bizia ez duk hortan mugatu. Besterik ere bahuen hire alportxetan Jondoni Petriren aitzinean agertzean. Eskermila!

Bide bera hartzen dutenek die Euskal Herria, bai eta mundua zutik emanen. (...)


Tartuffe scandalisé

Alors que nous jouissons d'un niveau de vie, jamais connu dans l'histoire de l'humanité. Que pratiquement tout le monde poursuit des études supérieurs (à l'époque on était un intellectuel avec le certificat d'études). Que l'on est suralimenté culturellement avec Erasmus, smart-phones, dernières nouvelles de Mars et espoir d'y aller passer un WE.

Tant pis pour le milliard d'affamés du monde. Il y a des priorités. Pas de problème pour pomper dans le tiers-monde quelques milliers de leurs médecins, pour nos "déserts" médicaux. (...)


Le droit à la messe

Le monde catholique a été secoué :"Plus de messes le dimanche" a décidé le gouvernement Aussitôt les protestations se sont levées, depuis les manifestations devant les églises jusqu'aux appels de certains évêques dont le Président de la Conférence des évêques de France. (...) Une chose m'a fait plaisir. Nos évêques n'ont pas eu peur de publier des communiqués assez éloignés les uns avec les autres, les uns déplorant même les positions prises par d'autres. Dans la religion il y a les vérités fondamentales qui ne changent pas, telles que la foi en Dieu, en Jésus Christ, en l'Evangile etc... A côté de cela il y a des pratiques qui varient d'un siècle à l'autre, d'un pays à l'autre, d'un pape à l'autre même...

Chez nous, bien des villages ont la messe tous les quinze jours, tous les mois, une fois par trimestre, quand ce n'est pas épisodiquement, pour les enterrements... tant que l'on ne s'en sera pas déchargé sur les laïcs. A force de ne pratiquer qu'un dimanche sur deux, trois, dix, les gens prennent l'habitude de ne plus pratiquer du tout. Inutile de se fâcher contre eux, c'est la réalité avec laquelle nous devons faire. Et c'est ainsi que nous vidons nos églises bien plus que par la baisse de la foi. Sans aucune intervention de M. Macron. Et sans protestation d'aucune sorte. (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video