Décembre 1996, le syndicat ELB occupe pendant 8 jours la Direction départementale de l’agriculture (DDA). (©Enbata)

Le sens de la démarche

Maryse Cachenaut - Dans les batailles partagées avec Michel à ELB, Laborantza Ganbara, Lurrama, avant de dénoncer, de défendre, de réagir, d’agir, de construire, il nous a montré l’importance des mots.
Il s’agissait de concevoir l’idée, le projet, de le faire avec les autres, émettre des doutes, douter de soi, rassembler les arguments, écrire l’idée et enfin construire. (...)

ELBren manifestaldi bat 90 hamarkadan.

Mixel eta ELB-ren sortzea

Tribune Libre - Bernadette Oillarburu - Mixel ezagutu, kurutzatu, harekin lan egin dugun guziek plazer ginuen entzutea bere arrazoin, hitz sakon eta barnakorrak. Usu omore goxo batekin ere, esanaldi bat usu aditu dugu bere ganik “aintzinetik galduak diren borrokak dira eremanak ez direnak”. Hori ikasi eta frogatu dauku.
Bizi guzian, gazterik hasirik, Mixel borrokatu da zerbaiten ardiesteko. Mixelekin ulertu dugu elkar lanean, gure ahal xumeak bilduz zela behar hura sortuko, hots guhaurek eraikiz. (...)
Michel Berhocoirigoin, premier secrétaire général de la Confédération paysanne avec l’ancien ministre de l’agriculture Edgar Pisani.

Aux origines de la Confédération

1 Commentaire
Tribune Libre - Bernard Péré - Quelques-uns des plus anciens de la Conf’ ont vécu et animé les mouvements qui ont précédé sa création. Michel en était. Il est à la manoeuvre au Pays Basque avec la création d’ ELB en 1982 et en même temps au secrétariat national de la Confédération nationale des travailleurs paysans (CNSTP). (...) Michel a pour lui sa détermination tranquille et les pieds dans l’agriculture de son “pays”, matrice de cette agriculture “paysanne” qui deviendra l’étendard unificateur de la future organisation.
Beaucoup d’émotion en évoquant ces moments et la place que Michel y a pris. Sa capacité de travail, sa force tranquille et rassembleuse, l’art de pratiquer la radicalité et l’humanité. Puisse sa mémoire ne pas s’effacer de si tôt de nos esprits, pour l’exemple et tant de combats qu’il nous reste à mener ! (...)
EHLGko Biltzar Nagusian.

Asmoa besteekin partekatu

Tribune Libre - Iker Elosegi - Mixelen militante ibilbidetik ainitz badugu ikasteko, hala nola estrategiak pikoan emaiteko denbora eta pazientziaren garrantziaz. Ez fitsik egin gabe pasatzen den denboraz, baizik eta erabaki estrategiko azkarrak hartzeko indarren metatzeko lanean pasa denbora eta pazientziaz.
Mixelen militante ibilbidetik ainitz badugu ikasteko, hala nola estrategiak pikoan emaiteko denbora eta pazientziaren garrantziaz. Ez fitsik egin gabe pasatzen den denboraz, baizik eta erabaki estrategiko azkarrak hartzeko indarren metatzeko lanean pasa denbora eta pazientziaz. (...)
20100514-DSC_0078 2

Penser global pour agir local

Tribune Libre - Mikel Iribarren - C’est au retour d’un colloque de la Confédération Paysanne sur les petites fermes en 2011 près de Bordeaux que Mixel m’a demandé avec mille précautions si je ne pouvais pas m’impliquer au niveau du comité national du syndicat.
Il n’est pas très bien vu dans les rangs d’ELB d’aller mettre de l’énergie militante loin de notre terre, et la demande qu’il me faisait n’avait pas encore été partagée au niveau local. J’ai répondu positivement et nous nous sommes donc beaucoup cotoyés sur ces dix dernières années autour du syndicalisme agricole, autour de mon engagement à la Conf’, mais aussi dans la construction du mouvement paysan Etxalde qui a pour ambition de réfléchir et d’agir au niveau de l’ensemble des provinces du Pays Basque. (...)
LGV1

Propositions locales, pour une mobilité globale

Tribune Libre - Julien Delion, porte parole Génération.s - Alain Rousset au nom du Conseil Régional, et Philippe Neys du MEDEF, pour des raisons diverses, appellent de leurs vœux la relance de la LGV et du projet GPSO Grand Projet du Sud Ouest. Ces travaux impacteraient durablement notre environnement, détruisant des espaces biologiques, mettant en péril la faune et la flore, et ne répondraient pas aux enjeux réels de mobilité du quotidien…
Génération.s Pays Basque s’oppose à ce projet et porte des propositions locales, de mobilité globale. (...)
HeguyTxomin

Une page de plus dans le livre noir des langues régionales de France

Tribune Libre - Txomin Heguy - Je n’ai absolument pas été étonné, encore moins surpris par la décision du vendredi 21 mai 2021 émanant du Conseil Constitutionnel français au sujet de la partie essentielle de la loi Paul Molac à savoir la légalisation du système pédagogique dit immersif.
C’est une page de plus dans le feuilleton initié par la promulgation de l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, impulsé par la Révolution Française qui en l’occurrence n’a point fait preuve de lumière, mis en musique par l’instruction obligatoire à partir de la fin du 19ème siècle, outrageusement développé par l’avènement de la radio et surtout la télévision à partir des années 1960 et inscrit dans le marbre ou plutôt dans l’article 2 de la Constitution en 1992 par l’amendement Toubon-Lamassoure : la langue de la république est le français... (...)
Eskolim

« Faire cesser le linguicide des langues autochtones du territoire »

3 Commentaires
Tribune Libre - Eskolim - Nos langues sont déjà en régime d’interdiction d’usage pour tout ce qui est, juridique, administratif, de liberté très limitée dans la sphère économique et dans l’audiovisuel public. Maintenant leur usage est interdit en milieu scolaire, ce qui avec tous les interdits précités, est le dernier coup porté afin de s’assurer qu’il n’y aura plus de locuteurs.
La défense de la diversité ne se divise pas, elle vaut pour l’ensemble du vivant, elle vaut pour toutes les langues, toutes les cultures... C’est le poing levé que Basques, Bretons, Alsaciens-Mosellans, Corses, Catalans et Occitans, répondront à cette sentence sans appel autant qu'il le faudra et pour commencer samedi prochain 29 mai dans les différentes régions. (...)
SpéculationImmobilière

L’envahisseur, c’est l’argent !

5 Commentaires
Nikolas Blain - Il y a quelques semaines des banderoles anti-parisiens sont apparues sur les murs d’Urruña offrant à certains élu·es l’occasion de polémiquer inutilement sur la question.
De l’opposition municipale à l’exécutif de la CAPB, certains ont voulu faire passer les abertzale de gauche pour des personnes fermées, xénophobes et repliées sur elles-mêmes. (...)
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video