Galerie2

Première exposition de baux fraduleux du Pays Basque

1 Commentaire
Alda - La pluie et le vent n’auront pas eu raison de nous : samedi 24 septembre 2022, 60 personnes ont participé au vernissage de l’exposition temporaire de baux frauduleux du Pays Basque ! Une première dans l’histoire de l’art contemporain !
Cette exposition a été organisée par Alda, devant le musée basque de Bayonne. En effet, Alda, véritable découvreur de talents, a su repérer des valeurs montantes du marché de l’art ! Le public a ainsi pu admirer 14 œuvres exceptionnelles émanant d’artistes de 1er plan, toutes gravitant autour d’un thème unique : les baux frauduleux du Pays Basque. (...)

ConcerationXibero

«Xiberoko bidea» xedeari alternatiba

1 Commentaire
Tribune Libre - Bide berriaren kontre bozkatü düen 8 zinegotzi - "President Jauna, Gütün hau züzentzen deizügü, Bildoze-Onize Pe eta Ezpeize-Undüreine herrietarik igaranen lizatekean «Xiberoko bidea» deitü departamentüko bide xedeari proiektü alternatibo baten proposamena egiteko xedez.
Egia erran, proiektü honek, herritar zonbaitenganik galtoak eragiten dütü, bai eta konprenitü ezintarzünak bideak xüxenki honkiko lütükean egoiliarrenganik." (...)
Cassou

2022ko uda ez dadin ohikoa bilaka: formakuntzak eta ekintza!

1 Commentaire
Bizi! - Bero ikaragarriak ezagutu eta muturreko gertakariak pairatu dituen udaren ondotik, eta goiti doazen arriskuei aurre egiteko, Bizik mobilizaziorako deia luzatzen du.
Hautetsiak gai ekologikoetan formatzeko lanetan ari den Christophe Cassou klimatologoaren gomendioak segituz, Bizi! elkarteak lurraldeko hautetsiei formakuntzaren tokiko bertsioa eskaintzen die eta herritarrak deitzen ditu txirrindiraultzan parte hartzera. (...)
Elkartasuna

Scandale à Urrugne

Xipri Arbelbide - Tout le monde connait le scandale d'Urrugne : les policiers ont pénétré dans l'église du village pour arrêter une dizaine de "nègres" qui s'y étaient réfugiés : ces policiers ont violé un lieu sacré, dit-on!
Le scandale? Oui ! Il y en a eu un à Urrugne. Autrement plus grave que la pénétration de quelques policiers dans l’Église. C'est que cette dizaine d'Africains ait été forcée de chercher refuge, dans une église en la circonstance. C'est que des policiers, en toute bonne conscience, aient cru devoir les arrêter. Qu'étaient venus faire ici ces Africains ? Pourquoi ne sont-ils pas restés chez eux? Des consciences délicates vous diront que des passeurs avides d'argent les ont aidés à franchir la frontière. Est-ce les passeurs qui leur ont fait déjà franchir des milliers de kilomètres, parsemant leur parcours de cadavres, décédés les uns de soif dans les Sahara, d'autres noyés dans la Méditerranée. Qui en parle? (...)
AldayHemendik

Logement au Pays Basque : vérités et possibilités

Tribune Libre - Hartzea Lopez Arana – membre du réseau OSTIA - Durant les sept jours et six nuits d’occupation devant les résidences des Hauts de la Chambre d’Amour à Anglet, le promoteur Robert Alday, sollicité par plusieurs journalistes, était aux abonnés absents. C’est bien joué : lorsque vous êtes un dirigeant et que des opposants viennent sous vos fenêtres, ne rien dire est le premier de vos boucliers. On feint l’indifférence en attendant qu’ils se cassent, pour éviter le piège tendu et dévaloriser, mépriser.
C’est ce qu’a tenté le maire Claude Olive les premiers jours pour finir par descendre dans le ruedo, acculé par notre collectif. C’est alors le deuxième paravent : déclarations redondantes sur le bien fondé de sa politique et ses limites (avec grosse tentative de dédouanement), focus sur les façons de procéder non républicaines de l’adversaire. Un classique. Puis, à nouveau, séquence silence. (...)
Manifa1

Bigarren manifestazio masiboa etxebizitzaren alde

Tribune Libre - Se Loger au pays – Herrian bizi plataformak, joan den ekainaren 4an egindako biltzar nagusian erabaki zuen bigarren manifestazio bat antolatzea, herrian bizitzeko eta bizilekua izateko eskubidearen alde, 2021eko azaroaren 20an 8.000 lagun bildu zituena baino are masiboagoa. Manifestazioa apirilaren 1ean izanen da, larunbatan, 15:00tan Baionan. Plataformak deneri galdegiten die data hori oraindik atxikitzea eta idaztea bere agendan, ezin saihestuzko hitzordu bat bezala sar dadin, eta benetan pisatzen duena hemengo etxebizitzaren aldeko borrokan. Herrian bizitzeko eta aloitzeko eskubideari lotutako pertsona batek ere ez du huts egin behar.
Uztailak 31, igandean, 13:00etan, Se loger au pays – Herrian bizi plataformak bere laguntzaile eta sustengutzaile guzei hitzordua ematen die Paul-Bert plazan, Baionako bestak direla eta. Besta giroko argazki erraldoi bat egingo dugu 2023ko apirilaren 1eko manifestaldira deia luzatzeko. (...)
Pouyanné

Bizik TotalEnergies-ko zuzendari nagusiaren etorrera oztopatzen du

1 Commentaire
Enbata - Uztailaren 15 ean, ostiral honetan, Biziko 15 ekintzailek Ezpeletako Baroien Gazteluko harresien inaugurazioan parte hartzen ari zen Patrick Pouyanné Total Energies-eko zuzendari nagusiaren bisita nahasarazi dute.
Ekintzaileek hainbat hitzaldi trabatu dituzte klima-aldaketaren arduradun nagusietako baten buruzagia ohore handiz horrela errezebitzen segitzea ahalkegabekeria dela azpimarratzeko. (...)
EkintzaLM1

Le droit au logement n’est pas secondaire !

1 Commentaire
Enbata - Ce matin, des militant.es d’EHBai ont entrepris une action non violente dans la résidence secondaire familiale du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, à Saint Pée sur Nivelle pour rappeler que le droit d’avoir un logement passe avant celui d’en avoir deux.
Les militant.es ont eu un entretien téléphonique avec le ministre qui leur a confirmé un rendez-vous ce mois-ci. Ils ont levé le camp mais poursuivent la bataille en faveur du droit au logement. (...)
AgglomérationVote

Nouveau vote de la compensation : un signal fort et bienvenu !

Tribune Libre - La plateforme Se Loger au Pays - Herrian Bizi se réjouit du vote, par le Conseil communautaire de la CAPB réuni ce samedi 9 juillet, d’un règlement modifié réaffirmant dans ses lignes essentielles le principe de compensation adopté à 95 % des suffrages exprimés le 5 mars dernier. Avec 97,8 % le vote des Conseillers communautaires est encore plus clair et affirmé cette fois-ci.
En adoptant aujourd’hui un règlement modifié, la CAPB remplit un double objectif : tenter de faire « suspendre la suspension » et adresser un signal politique fort aux investisseurs financiers qui suivent de près cette affaire. (...)