Batera

PrintFriendly and PDF

Il y a un an, le 9 juillet 2011, l’Assem-blée
générale de Batera adoptait une feuille
de route pour impulser de nouvelles mobilisations
et étendre le soutien à notre revendication:
présence dans les médias,
travail de lobby, diffusion de plaquettes, 15
forums citoyens en novembre, 7 barrages
filtrants en mars, interpellation des candidat(
e)s aux différents scrutins…
Parallèlement un travail de réflexion sans
précédent sur les évolutions institutionnelles
possibles a démarré à l’automne dernier
auquel experts, élu(e)s et acteurs
divers de la vie sociale et politique du Pays
Basque ont participé. Dans la foulée le
Conseil de développement a rendu un avis
favorable à l’option Collectivité territoriale.
Le Conseil des élus va d’ici octobre définir
les caractéristiques de cette collectivité:
compétences, organisation, mode d’élection,
relations avec les autres niveaux institutionnels.
Ce travail survient au moment
où les nouveaux gestionnaires de l’État issus
du cycle électoral annoncent un acte III
de la décentralisation pour décembre. Aujourd’hui
les trois députés élus par les habitants
du Pays Basque se déclarent
favorables à la création d’une Collectivité
territoriale à statut particulier. C’est aussi le
cas de deux sénateurs. En quelques mois
nous avons changé d’époque!
Batera se félicite de l’évolution rapide de la
situation, des positionnements des un(e)s
et des autres et des débats concrets sur la
nature de cette Collectivité à créer. Nous y
sommes sans conteste pour quelque chose.
Notre mobilisation de longue haleine,
notre détermination et notre travail d’explication,
s’ils ne sont pas les uniques facteurs
d’évolution de la situation, ont
néanmoins été déterminants.
Dans cette période intense Batera appelle
tou(te)s ses sympathisants, élu(e)s ou
simples citoyen(ne)s à rester mobilisés et
très attentifs à l’évolution de la situation.
Nous suivons avec intérêt et une grande attention
les débats au sein des deux
Conseils et rappelons les points cardinaux
qui pour nous définissent cette future collectivité:
• une collectivité pour le territoire Pays
Basque tel que défini par l’arrêté préfectoral
portant création du «Pays» Pays Basque.
• une collectivité à statut particulier comme
le prévoit la Constitution, susceptible d’évolutions
postérieures dans son organisation
comme dans ses compétences, en fonction
de la volonté des habitant(e)s du Pays
Basque.
Une collectivité qui ne rajoute pas de niveau
institutionnel au mille-feuille mais simplifie,
améliore et rationalise la gestion du
territoire et donc remplace au moins le département
des Pyrénées-Atlantiques en
Pays Basque.
Une collectivité enfin, dont la création doit
être actée dans la loi de décentralisation en
préparation pour décembre 2012, qui doit
être soumise à la consultation des habitant(
e)s dans les deux ans qui viennent et
dont la première assemblée doit être élue à
l’occasion des échéances de 2015.
La question centrale aujourd’hui est celle
que nous posions en mars dernier lors de
la mobilisation des barrages filtrants: le blocage
politique sur cette reconnaissance
institutionnelle du Pays Basque va-t-il être
finalement surmonté? Allons-nous enfin ouvrir
un nouveau chapitre dans l’histoire de
ce pays?
Notre habituelle AG de début juillet est reportée
au 29 septembre 2012. Marquez
d’ores et déjà cette date sur vos agendas.
Parlez-en autour de vous à tou(te)s ceux et
celles qui étaient présent(e)s sur les barrages
ou dans les forums. Nous voulons en
faire une démonstration de force pour faire
entendre aux pouvoirs publics, parallèlement
aux décisions que prendra le Conseil
des élus, la volonté de ce pays.
Parallèlement nous allons poursuivre notre
travail de socialisation auprès de la population,
des élu(e)s ou des instances parisiennes
par diverses initiatives. Et
notamment l’ouverture d’un portail internet :
c o l l e c t i v i t e P a y s B a s q u e . o r g / E H -
Elkargoa.org. Ce nom de domaine que
nous avons acquis sera rétrocédé gratuitement
à la Collectivité le jour de sa création.
Dans l’intervalle, nous souhaitons en faire
un forum où tout un chacun(e) pourra s’informer
sur les débats en cours, les compétences
de la future institution, son mode
d’organisation et d’élection.
Notre combat n’est pas terminé mais son
issue favorable est à portée de main!
L’engagement de chacun(e) est indispensable.
Soyons prêt(e)s!
Ipar Euskal Herria, le 16 juillet 2012
[email protected]
La situation que vit Ipar Euskal Herria aujourd’hui est inédite. Jamais
depuis 1981 la possibilité de création d’une institution pour le Pays
basque n’a été aussi réelle. Jamais cette option n’a bénéficié comme aujourd’hui
d’un tel soutien dans la population mais surtout parmi les
élu(e)s du territoire. Batera réaffirme sa détermination à faire aboutir la
revendication d’une Collectivité territoriale à statut spécifique.