Il n’y aura pas de voie nouvelle LGV Bordeaux-Hendaye ! La lutte paie, l’engagement paie.

PrintFriendly and PDF

Communiqué de Presse de Bizi!, du 28 juin 2013 : LGV Enseignements d’une victoire

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a fait siennes les conclusions du rapport de la commission 21. Le projet de voie nouvelle LGV est renvoyé aux calendes grecques, après 2030. Autant dire qu’entre le dérèglement climatique et le pic des énergies fossiles (et le pic de pas mal de matières premières), il est renvoyé à un monde qui ne ressemblera en rien à l’actuel, et dans lequel on n’abordera même plus le sujet de la grande vitesse.

L’enseignement le plus clair est que la lutte paie, l’engagement paie. Les contraintes budgétaires ont eu raison de ce grand projet inutile et imposé, mais il a fallu durer, retarder, convaincre, se mobiliser pour en arriver là, tout comme les paysans du Larzac avaient su durer jusqu’à ce qu’un changement de contexte politique permettent l’annulation de l’extension du camp militaire qui devait les expulser de leurs terrains.

Dans ce petit Pays Basque nord d’à peine 300 000 habitants, en une quinzaine d’années, l’engagement et la lutte ont réussi -entre autres- à empêcher un projet de 2X2 voies de balafrer le Pays Basque intérieur, un multiplexe de défigurer le Petit Bayonne, un Etat tout puissant d’interdire la chambre d’agriculture alternative du Pays Basque et maintenant la saignée d’une voie nouvelle LGV.

AHT1

Chaque fois, la même stratégie s’est révélée gagnante : non-violence, détermination, alliances larges, pluralité du mouvement de lutte et respect de sa diversité, enracinement local et ouverture et solidarité avec les autres territoires, formation et expertise des militant-e-s pour démonter les mensonges du camp d’en face et formuler des contre-propositions, alternance de manifestations de masse et de rassemblements plus militants, recours à la désobéissance civile si nécessaire.

Ce à quoi demain ressemblera sera fait des engagements militants que chacun-e prendra dès aujourd’hui. Quand on lutte, on n’est pas sûr de gagner, mais quand on ne lutte pas, on a déjà perdu !

C’est le moment de réécouter le magnifique discours qui avait clôturé la manifestation anti-LGV du 11 décembre 2010, lu par cet infatigable militant à qui la victoire actuelle doit tellement, Victor Pachon : www.bizimugi.eu/fr/une-video-sur-la-journee-anti-lgv-du-11-decembre-a-bayonne (vidéo réalisée par Pixso)

La victoire actuelle doit recharger nos batteries, pas nous conduire à nous croiser les bras. Il y a encore beaucoup de combats à mener si on veut éviter le pire climatique, écologique et social aux générations actuelles et à celles qui nous suivent. Avec en premier lieu celle qui devra se mener à la fin de cette année 2013, pour empêcher l’enquête publique sensée congeler jusqu’en 2030 le tracé prévu pour cette voie nouvelle LGV qui ne se fera jamais. Et également les solidarités plus nécessaires que jamais avec les opposants aux autres projets de voies nouvelles, comme la Bordeaux-Toulouse par exemple, et plus généralement tous ceux et celles qui combattent les grands projets inutiles et imposés. C’est pour ça que Bizi participera activement au grand rassemblement de Notre Dame des Landes les 3 et 4 août prochain.

Manif anti-LGV Bayonne

AHT