Lettre à Monseigneur Aillet

PrintFriendly and PDF

OrtzaizeLe second procès de l’affaire dite «GARBI» se tiendra à Bayonne le 29 juin 2015. A la sortie du premier procès tenu le 2 mars 2015, l’Association Diocésaine a émis un droit de réponse dans Sud-Ouest en précisant notamment que celle-ci ne se serait pas «prononcée sur les suites qu’elle pourrait donner à cette proposition», à savoir la proposition de donation de la maison Etchebestia par l’association Garbi à l’Association Diocésaine. Cette posture a fait réagir 84 villageois d’Ossès qui ont tenu à écrire un courrier destiné à l’évêque Mgr Aillet, en y joignant la liste des 84 signataires. Le courrier (voir la copie ci-dessous) a été déposé le lundi 15 juin au soir à l’évêché, et les citoyens ont souhaité faire partager le courrier à la presse.

Monseigneur,

Nous sommes des habitants du village d’OSSES, soucieux de la vie de notre village. A ce titre, nous avons vu toutes sortes d’activités à destination de tous les habitants d’OSSES sans exclusion se tenir dans les locaux de l’association GARBI.

En effet ils accueillent depuis longtemps l’école privée, mais ont également offert au cours des cinquante dernières années nombre d’activités en faveur de tous : pelote, danse, gymnastique, cantine pour les enfants des trois écoles (école publique, école privée, ikastola), conférences multiples, etc.

Le village a besoin de voir ces locaux retrouver du dynamisme et redevenir facteur de lien. Par conséquent, nous nous opposons fermement à la cession à titre gratuit de la maison ETCHEBESTIA à l’Association Diocésaine, projet qui engendrerait une perte de locaux importante (au profit de l’aménagement d’un presbytère et de salles de catéchisme) mais entraînerait surtout le changement des statuts de l’association et donc la perte de son intérêt général.

En juin 2012, suite à notre insistance – il aura tout-de-même fallu patienter cinq mois, écrire trois courriers et passer de nombreux appels téléphoniques – vous avez reçu une délégation de citoyens et pris devant eux l’engagement de venir expliquer le projet aux villageois. A ce jour, vous n’êtes pas encore venu à OSSES.

Pourtant, les villageois avaient clairement exprimé leur opinion à l’occasion d’une consultation populaire organisée en mai 2012 (290 personnes, soit 90% des voix exprimées, se sont alors montrées en désaccord avec le projet de cession d’ETCHEBESTIA à l’Association Diocésaine).

Dans ce contexte, un procès divisant les villageois s’est tenu le 2 mars 2015 dans le tribunal de Bayonne : la légitimité de la décision de céder cette maison est clairement remise en cause. Le recours à la Justice n’a été envisagé que parce qu’il constituait le dernier moyen de sauver un héritage collectif.

A travers la plume de M. Drapé, délégué épiscopal à l’information et à la communication, vous avez fait savoir à la presse que l’Association Diocésaine ne se serait pas « prononcée sur les suites qu’elle pourrait donner » à la proposition de cession votée par les membres de GARBI. Comment croire à la véracité de ces propos alors que nombreux sont les cas similaires sur les communes environnantes ? Comment les membres de l’association GARBI ont-ils pu introduire des notions de droit canonique dans les nouveaux statuts si ce n’est suite à vos conseils avisés ? Qui leur a fait savoir que l’Association Diocésaine ne financerait la rénovation des lieux que si et seulement si une donation lui était accordée ?

Vous comprendrez Monseigneur que cette information nous laisse pour le moins incrédules. Malgré tout et dans la perspective d’une nouvelle audience convoquée par le Juge pour le 29 juin 2015, nous espérons vous entendre ou vous lire avant cette date afin de connaître clairement votre positionnement. En effet, si vous n’êtes pas ou plus intéressé par le bien, pourquoi ne pas en avertir toutes les parties concernées afin d’éviter un procès douloureux et permettre la mise en route d’ un projet conforme aux statuts de l’association GARBI, à savoir notamment « organiser les loisirs de toute la collectivité » et surtout « renforcer par tous les moyens la solidarité morale des habitants, l’esprit de compréhension mutuelle et d’entraide » ?

Avec nos salutations respectueuses et dans l’attente de vous lire.

Un commentaire

  1. Arrizabalaga Antton
    Publié le 23/06/2015 à 15:03 | Permalien

    Je souhaite être signataire de la pétitions concernant cette douloureuse affaire et reste très attentif à toutes celles concernant les propos et actes de notre évêque et ses  » collaborateurs  » … Amitié – A.A. membre de Elizan Mintza ( ziburu )