Macron persona non grata au Pays Basque !

PrintFriendly and PDF

Ce mardi 18 décembre, Emmanuel Macron devait venir à Biarritz préparer le G7, sommet des États riches programmé en août 2019. Le Président des riches a apparemment compris qu’il n’était pas le bienvenu au Pays Basque. Il annule sa visite et se fait remplacer par Le Drian. Le mouvement Urgence climatique et justice sociale Bizi ! avait présenté 7 raisons de déclarer Macron « persona non grata »  au Pays Basque :

1) Alors qu’il se présente aux yeux du monde comme le « champion » du climat, sa politique réelle à ce niveau est à l’opposé de ses beaux discours ;

2) Il vient de carboniser la taxe carbone en lui donnant comme fonction de prendre aux pauvres les sommes finançant les cadeaux faits aux riches, au lieu d’en faire un outil au service de la transition énergétique et des alternatives comme les transports collectifs ou l’isolation thermique des logements ;

3) Même acculé par le mouvement des Gilets Jaunes, il refuse de s’attaquer aux injustices et aux inégalités en ne faisant aucune concession sur l’ISF ou sur la taxation des dividendes et revenus du capital ;

4) De même, il refuse toujours d’appliquer une taxe carbone au kérosène ou aux 1400 sites industriels les plus émetteurs de gaz à effet de serre ;

5) Par contre, il autorise Total à forer au large de la Guyane ou permet des projets autoroutiers supplémentaires alors que les émissions de gaz à effet de serre de la France ont augmenté de 3 % en 2017 ;

6) Il continue d’appuyer les pactes commerciaux de dérégulation et de délocalisation de l’économie tels que le CETA ou le JEFTA complètement contraires aux impératifs climatiques ;

7) Ni lui ni aucun de ses ministres ne se sont donné la peine d’être présents en Pologne le dernier jour de la COP24, alors que les négociations finales étaient plus difficiles que jamais.

Champion de l’injustice fiscale et de l’inefficacité écologique, M. Macron n’est pas le bienvenu au Pays Basque. Faisons le lui savoir ce mardi 18 décembre à 12H30 à Biarritz (rendez-vous à la place Clémenceau ; en cas de blocages policiers, vers la Grande Plage ; si la grande plage est bloquée, partout où c’est possible et le plus proche du centre ville).

Macron pikutara ! Urgence climatique, justice sociale, nous ne pouvons plus attendre !

MacronPikutara