Sarkozy… les français en redemandent !

A tout observateur lucide et  impartial, c’est-à-dire proche et à la fois lointain, catégorie de citoyens ici assez nombreuse et qui, aux yeux de qui me connaît intimement, peut assurément me définir, le peuple français apparaîtra comme un mystère étrange et déroutant. Qu’y a-t-il de nouveau et… d’agaçant ?

Le 24 mars a été publié un sondage de l’institut BVA, sondage effectué au lendemain de la mise en examen par le juge Gentil de l’impétueux Sarkozy, qui révèle que 63% des Français considèrent que cet avatar n’est d’aucune façon susceptible de nuire au futur de la carrière politique de l’énergumène par ailleurs au zénith des côtes de popularité.  Point n’est besoin d’avoir fait SciencesPo pour décrypter le message, les Français, ou pour le moins quasiment 2/3 d’entre eux, en redemandent. J’en suis resté coi, ouais !

Quelle leçon devons-nous tirer de cette information. Et bien Les Français qui ont la réputation d’être des fines gueules aiment, au moins deux sur trois, les chefs avec beaucoup de casseroles. Il est vrai que dans la cuisine électorale version cordon bleu-blanc-rouge, la cuisine à la casserole est une spécialité que le monde entier leur envie, Mais vvvvouiiii !!!

En voici la recette en commençant toutefois par le menu car il fait saliver, que l’on en juge  «Caviar de pigeon pour tout le monde». Pour cela, « d’une  valise l’autre »  dont on aura préalablement blanchi le contenu, on extrait le liquide que l’on verse précautionneusement dans les casseroles. On fera alors revenir à feu très doux. Se pencher sur le bouillon frémissant, caractéristique de la qualité et de l’authenticité du produit on doit constater l’absence d’odeur, cas rare où l’on observe en effet du feu sans fumet ! Faire revenir est important en raison des revenus attendus. Ils seront alors servis en quantité variable aux convives. Dans ce genre de cuisine, dite électorale, et c’est là son unique défaut, la grande majorité doit s’attendre à ne récupérer que quelques miettes. Autant dire que des miettes de liquide cela revient pour les récipiendaires à se contenter de lécher leur assiette pendant que les mieux nantis pourront au dessert se partager le gâteau.

Ainsi, dix mois après avoir souhaité changer de chef, déjà lassés du régime minceur à base des salades débitées par François Batavia, les Français amnésiques semblent donc disposés à goûter à nouveau la tambouille insipide du chef à talonnettes.

Dans le combat politique, s’il n’est pas la règle, le cynisme peut s’avérer être une arme efficace. Aussi, en étant raisonnablement pourvu, il m’apparaît que puisqu’ils en redemandent il ne serait peut-être pas vain qu’on leur en redonne de la cuisine à la casserole, encore et encore, jusqu’à l’écœurement, jusqu’au vomi.

Mikel Dalbret

 

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).