Alda : des victoires de plus en plus nombreuses !

PrintFriendly and PDF

Alda!

De plus en plus d’habitants des milieux populaires connaissant Alda, s’adressent à l’association pour lui signaler les problèmes ou les injustices dont ils sont victimes. Les militants apprennent à marcher en marchant mais ils apprennent vite, et renforcés par l’arrivée de précieuses personnes ressources venant aider l’association, leur action est de plus en plus efficace.
Si l’on prend juste cette dernière semaine, outre le rassemblement -qui a été médiatisé et est donc déjà connu du public- au Boucau pour refuser la venue d’un huissier chez une famille dont les propriétaires veulent écourter illégalement le bail, les victoires concrètes sont nombreuses.

Citons quelques exemples, tous dans le domaine du logement :

En une semaine à peine

Plusieurs baux frauduleux ont été requalifiés. Laure (*), serveuse en CDI, avait des baux étudiants à répétition et devait payer un double loyer si elle voulait rester l’été chez elle à Biarritz. Elle a désormais un bail 12 mois renouvelable et le même loyer de base toute l’année. Malika, vendeuse, devait quitter son logement bayonnais pour le 1er juillet, après avoir enchaîné 3 baux mobilités, tous illégaux, chez le même couple de propriétaires. Alda a requalifié en urgence son bail et a assuré son maintien dans les lieux le 30 juin. La même chose pour Mona et ses colocataires dans une maison de Bayonne. Chez Jon, victime d’une grave maladie et faisant l’objet d’un traitement lourd, les militants d’Alda se sont installés dans son studio pour accueillir la propriétaire venue faire l’état des lieux ce 29 juin. Ils lui ont expliqué que le bail établi était totalement illégal, n’avait pas à s’arrêter l’été, et que son locataire allait donc rester chez lui et ainsi affronter avec sérénité les soins qui l’attendent.

Cette même semaine, Alda a fait casser 2 congés pour reprise, permettant que les locataires qui en étaient victimes puissent rester chez eux. L’une pour 12 mois supplémentaires renouvelables (il s’agissait d’un meublé), et l’autre pour 3 ans supplémentaires. À Bayonne Sainte-Croix, Alda a entamé une négociation avec une agence pour refuser le délogement de Paul de son appartement frappé par un congé pour vente. Pas d’ouverture de procédure d’expulsion le temps que ce locataire de 73 ans trouve à se reloger, et Alda ne convoquera pas de rassemblement devant le logement en question (pas la meilleure pub pour convaincre les potentiels acheteurs) ou devant l’agence elle-même.

Alda a également réussi à faire commencer des travaux dans deux appartements clairement insalubres, par une agence sur Bayonne et un propriétaire sur Biarritz. Enfin, une famille vivant dans des conditions indécentes, pour laquelle Alda avait lancé un recours Dalo, accepté en Commission départementale de médiation, a reçu sa prochaine affectation vers un logement social sur Ahetze.

78 dossiers examinés en une matinée

Ce 29 juin, comme tous les mercredis, la commission Batailles du quotidien se retrouvait à partir de 9h00 pour passer en revue les dossiers de personnes et familles actuellement accompagnées par Alda.

Ce sont pas moins de 78 dossiers différents qui ont été examinés tout au long de la matinée !

Problèmes SFR, recours Dalo, démarches pour obtentions de nationalité, congés pour vente, baux frauduleux, demandes de mutation dans le parc HLM, problèmes d’insalubrité, problèmes avec des compagnies d’assurance ou avec la CAF, non restitution de dépôts de garantie…

78 personnes ou familles ont ainsi pu être accompagnées la semaine dernière par l’association Alda !

N’hésitez pas à nous rejoindre ou à adhérer   pour renforcer notre action.

(*) Les prénoms ont été changés.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video