Bilbao : manifestation historique

Ce samedi 11 janvier 130 000 manifestants se sont mobilisés (110 000 selon la police municipale) à Bilbao en faveur des droits humains et de la paix. Cette manifestation avait été appelée la veille par les partis politiques et syndicats majoritaires en Pays Basque (PNV, Sortu, Alternatiba, EA, Aralar, Geroa Bai, ELA et LAB) à la suite de l’interdiction par le  juge Eloy Velasco de la manifestation annuelle en faveur des droits de prisonniers qu’avait organisée l’initiative Tantaz Tanta.

Cela faisait 15 ans qu’on ne voyait pas côte à côte le PNV et la Gauche Abertzale pour un appel de ce genre. Le président de Sortu, Hasier Arraiz soulignait ce samedi que «cette manifestation a été un grand pas et un point de départ» alors que du côté du PNV on soulignait, via son porte parole au Parlement Autonome (Joseba Egibar) «l’importance du respect de tous les droits humains, de la construction de la paix en partant du respect, pour offrir des solutions au Pays Basque».

Conférence de presse du vendredi 10 janvier 2014 pour appeler à la manifestation du lendemain
Conférence de presse du vendredi 10 janvier 2014 pour appeler à la manifestation du lendemain

Cet appel historique du vendredi et l’affluence non moins historique dans les rues de Bilbao du samedi ont montré de façon indéniable une réelle demande au Pays Basque en faveur de solutions au conflit basque et pour le cas des prisonniers politiques. Il faut aussi souligner la mobilisation en Iparralde qui a été forte avec le départ de 7 bus des 3 provinces du Nord.

2014koUrtarrilaren11a (4)Dans un communiqué daté de ce lundi, l’association d’aide aux réfugiés et prisonniers politiques basques Anai-Artea (www.anai-artea.com) mentionne que «demander de mettre fin à l’éloignement et à la dispersion des prisonniers politiques est devenu un délit au Pays Basque alors même que ces mesures vont à l’encontre des recommandations de l’ONU, de l’Europe et des codes de procédure pénale des pays démocratiques ». L’association humanitaire rappelle que «la France applique la même politique d’éloignement et de dispersion des prisonniers politiques basques que l’Espagne et cela malgré les demandes de rapprochement de milliers de personnes, de centaines d’élus et notamment de la majorité des Conseillers généraux du Pays Basque.» Anai-Artea termine son communiqué en rappelant au gouvernement français qu’il est temps qu’il amorce une politique conforme à ses propres lois et aux droits humains «et qu’il montre à l’Espagne qu’il faut savoir terminer une guerre en renonçant, pour commencer, aux méthodes héritées du franquisme. ».

Dans un autre communiqué, le syndicat ELA mentionne, toujours ce lundi 13 janvier «qu’aucun projet politique prétendant faire face de façon démocratique à Madrid ne pourra faire l’impasse d’une réflexion partagée des acteurs (syndicats et partis politiques) ayant convoqué la manifestation de Bilbao et d’une participation active de la société ».

2014koUrtarrilaren11a (11)Face aux blocages des Etats (qu’ils soient espagnols ou français) les dernières arrestations et interdictions ont abouti à une mobilisation aussi massive qu’historique (de par l’appui de la majorité politique et syndicale du Pays Basque). L’enthousiasme généré montre bien que tous les acteurs ont un rôle important à jouer pour faire bouger les lignes. Samedi dernier, ceux du Pays Basque ont montré la voie.

 

2014koUrtarrilaren11a (6)

2014koUrtarrilaren11a (3)

2014koUrtarrilaren11a (12)

2014koUrtarrilaren11a (11)

 

2014koUrtarrilaren11a (7)

 

 

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).