De Lemoniz à Fukushima en passant par Tchernobil, merci ETA

Elle n’a jamais fonctionné et son gigantesque chantier bétonné gît aujourd’hui entre Bilbao et Bermeo, à deux pas de la presqu’île mythique de Gaztelugatxe. Souvenez-vous. En 1972, le gouvernement espagnol décide la construction d’une centrale nucléaire en Pays Basque. Deux réacteurs de 930 mégawatts chacun doivent être installés pour produire 70% de l’électricité de la région. Les manifestations politiques contre ce projet sont immenses. Fin août 1976, 50.000 personnes défilent entre Plentzia et Gorliz. Le 14 juillet 1977, 150.000 personnes manifestent à Bilbao. Les autorités n’en ont cure. Que la centrale nucléaire de Lemoniz se trouve en pleine réserve naturelle avec une faune marine fragile, peu lui importe.
Le 18 décembre 1977, ETA passe à l’action. Il attaque l’immense caserne de la guardia civil qui surveille le chantier de la centrale. Le militant basque David Alvarez meurt dans la fusillade. ETA parvient à placer le 17 mars 1978 une bombe dans le bâtiment qui abritera le réacteur. Deux ouvriers, Andrés Guerra et Alberto Negro trouvent la mort. Le 3 juin 1979, Gladys del Estal meurt sous les coups de la garde civile lors d’une manifestation à Tudela. ETA fait exploser le 13 juin1979 une bombe dans la future salle des turbines, le salarié Angel Baños est tué. Le 29 janvier 1981, ETA enlève l’ingénieur en chef chargé de la construction de la centrale nucléaire, José Maria Ryan et donne une semaine au gouvernement pour abandonner le projet. De grandes manifestations ont lieu pour la libération de l’otage, les autorités espagnoles ne bougent pas et le 6 février, José Maria Ryan est tué. Le 5 mai 1982, Angel Pascual Mugica, directeur de la nouvelle entreprise chargée d’achever la centrale nucléaire, est assassiné à son tour.
En 1984, le gouvernement socialiste espagnol décide d’un moratoire sur la construction de la centrale nucléaire de Lemoniz. Il faudra attendre 1994, pour qu’il renonce définitivement. Quasiment terminée hormis l’installation du combustible, elle ne fonctionnera jamais. Les trois autres projets de constructions nucléaires, à Deva, Ea et Tu-dela sont également abandonnés. L’affaire aurait coûté au constructeur 5,8 milliards d’euros.
Aujourd’hui, à 20 kilomètres de Bilbao, tout est figé: un univers gris de cité soviétique à la Orwell, un mastodonte de friche industrielle avec ses 1.000 tonnes de métal et ses 200.000 m3 de béton armé, entouré de fil de fer barbelés, au bord de la mer. Les dômes des réacteurs nucléaires sont vides. Dans cette ville morte, seuls le vent, la rumeur des vagues, le cri des mouettes.
Pour avoir été si critiques, voire très durs, depuis 1995 dans ce journal, à l’égard d’Euskadi Ta Askatasuna, nous disons aujourd’hui que grace à ETA nous et nos enfants vivons sans risque nuclèaire de proximité.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).