Les indignés de Bayonne

PrintFriendly and PDF

“Des logements vides, des gens dans la rue, c’est la honte: indignez-vous!”, peut-on lire sur une grande banderole qui a été déployée sur la façade d’un immeuble en face de l’hôtel de ville alors que le vendredi 3 juin, Benoist Apparu, Secrétaire d’Etat au logement, y entrait pour tenir une conférence de presse avec le maire de Bayonne.
Au même moment, des citoyens achevaient une marche non-violente depuis le “Village des indignés”, sur le terre-plein face au Conseil général, pour se rassembler près de la statue du cardinal Lavigerie, en face de l’hôtel de ville, de l’autre côté de la Nive, afin de lire la Déclaration universelle des droits de l’Homme, à la rédaction de laquelle ont participé Stéphane Hessel et René Cassin, dont la maison natale est située à quelques pas de là.
Plus tôt dans la matinée, un message envoyé par mail et par téléphone a été transmis au chef du cabinet du secrétaire d’État pour l’inviter à écouter les témoignages des sans-abris qui vivent depuis le 25 mai dans le “village des indignés” de Bayonne, ainsi que pour lui faire une proposition concrète de décret d’application qui permettrait à toutes les catégories de population d’avoir accès à un logement digne. Le Cabinet a accusé réception mais aucune réponse n’a été donné pour le moment aux Indignés de Bayonne.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video