Construire une majorité progressiste en Pays Basque nord

Maiana1L’évolution du mouvement abertzale, sa maturation politique, a rendu possible -de son côté- la construction d’une majorité progressiste en Pays Basque nord. Les alliances des prochains scrutins ne se construiront pas sur des positions ou des promesses adoptées entre deux tours, mais bien sur les positions et les actes posés dans les années qui les auront précédé.

Les abertzale ont décidé de peser de toutes leurs forces sur les seconds tours. Cette évolution politique est un fait notable, qui aura des conséquences bien avant le prochain scrutin électoral. Elle dénote une maturité et une liberté politique qui démultipliera désormais l’influence des abertzale sur la vie politique d’Iparralde.

Quand un mouvement pèse 5 à 10 % des voix (en moyenne, donc avec des pointes de 20 voire 30 % par endroits), il acquiert déjà une certaine influence politique. Mais il ne pèsera que de manière limitée s’il ne peut utiliser ce potentiel entre les 2 tours, et n’est pas capable de consignes claires et suivies, voire d’alliances en perspective du second tour.

Les grands partis se contenteront alors de « draguer » ses électeurs entre les deux tours, et ne changeront rien ou peu de choses dans leur comportement et leurs positions habituelles entre deux élections.

Imaginons par contre que ce même mouvement soit capable de porter ces 5 à 10 % de voix sur tel ou tel camp, ou contre tel ou tel camp, en fonction des positions ou des engagements de ce dernier. Cela peut se traduire selon la situation par des alliances, appels à voter pour ou contre, ou encore des maintiens de listes au second tour. Dans ce cas là, le mode de scrutin aidant, celui qui vise à gagner, donc à dépasser 50%, aura dès lors ce mouvement comme partenaire incontournable, ou comme adversaire redoutable.

Dans ce cas de figure, les 5 à 10% valent bien plus que cela, plus que le double même, ils ont une valeur qualitative énorme, ils deviennent la clef de la victoire ou de l’échec.

Avoir cette maturité et cette liberté n’est pas donné à tout le monde. Cela peut créer chez certains des contradictions internes insurmontables chez leurs militant-e-s, chez d’autres cela peut n’être suivi d’aucun effet par l’électorat . Cela dépend bien évidemment du contexte et des autres forces politiques en présence (sans différence ou nuance entre elles, aucune préférence ou aucun rejet prioritaire ne sera possible).

Au début, une telle approche froidement tactique est compliquée à mettre en place, souvent douloureux. Les militant-e-s doivent gérer des dilemmes compliqués, certaines parties de l’électorat ont du mal à assumer la tactique en question. Mais peu à peu, avec le temps et l’expérience, la tactique est de mieux en mieux comprise, de plus en plus facilement intégrée, et du même coup de plus en plus suivie et donc efficace.

Dès lors, même un mouvement ne pesant que 10 % en moyenne devient une force considérable de transformation de la société, du territoire sur lequel il agit. Il fait même évoluer les autres forces politiques, leurs positions externes, leurs rapports de forces internes. Ce faisant, il rend possible des alliances et des partenariats qui ne l’étaient pas auparavant.

C’est un progrès tactique considérable, reste à bien clarifier au service de quelle stratégie le mettre.

Relever les défis

A mes yeux de militant de gauche abertzale, la stratégie consiste à construire avec d’autres forces et secteurs une majorité progressiste en Pays Basque nord. Les défis auxquels nous avons à faire face, de l’urgence des mesures à mettre en œuvre pour la survie et le développement de l’euskara au calendrier climatique et écologique en passant par la question foncière, ne nous laissent aucunement le temps de devenir nous mêmes et nous seuls majoritaires. Répondre à temps à ces défis passe donc par une stratégie d’alliance, claire et déterminée.

Construire une majorité progressiste en Pays Basque nord devra se faire en tissant des alliances avec les forces et les personnes abertzalo-compatibles, donc non jacobines, et critiques face au néo-libéralisme et au productivisme.

Sur Hendaye, Urrugne ou Ciboure, la semaine du 23 au 30 mars a dessiné les contours que peuvent revêtir de telles alliances, de telles majorités actuelles ou à venir (les portes ne s’ouvrent pas toujours au premier coup de bélier). A contrario, sur Bayonne et Anglet, on a pu observer au cours de la même semaine quels étaient les ingrédients qui rendent impossible la construction de ces majorités progressistes.

L’évolution du mouvement abertzale, sa maturation politique, a rendu possible -de son côté- la construction d’une majorité progressiste en Pays Basque nord. Certains des secteurs ou des dirigeants avec lesquels il peut mettre en place de telles alliances n’ont quand à eux pas évolué -voir ont régressé- sur les points clefs qui les permettraient.

L’heure peut-être aux rancoeurs et aux désirs de revanche. On ne fera dès lors que mieux préparer les futures défaites… Ou le moment peut être celui de tirer les leçons de ce qui vient de se passer en Pays Basque nord à l’occasion de ces municipales 2014. Et de préparer ainsi les futures victoires. Les alliances des prochains scrutins ne se construiront pas sur des positions ou des promesses adoptées entre deux tours, mais bien sur les positions et les actes posés dans les années qui les auront précédé.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).