Egunez egun…

28 janvier : Bizi ! et la CAPB plaident à Bidart en faveur d’une option végétarienne dans les menus des cantines correspondant aux préconisations des lois EGAlim et climat. Kanbo, Hazparne, Senpere, Ahetze, Ezpeleta, Itsasu et Maule ne respectent pas le principe d’un menu végétarien hebdomadaire.

28 janvier : la CAPB annonce la signature d’une charte avec les promoteurs et bailleurs pour contenir les prix des logements destinés à la classe moyenne.

31 janvier : après une longue bataille politico-judiciaire, le Cour d’appel de Paris décide le placement en semi-liberté probatoire de l’abertzale corse Pierre Alessandri (64 ans dont 24 en prison), condamné pour le meurtre du préfet Erignac.

2 février : l’île d’Oléron obtient de Airbnb 405 000 euros de taxe de séjour et lance une procédure pour obtenir 30 millions d’euros d’amende. Un autre recours est engagé contre Booking et l’île espère obtenir 50 000 euros.

2 février : le parquet de Bayonne requiert 800 € d’amende dont 150 avec sursis contre dix militants abertzale, pour avoir bloqué l’autoroute A 63 le 23 juillet dernier, en faveur de la libération de deux presos. Sentence le 9 mars.

 

P23Bakegileak-Procès

3 février : Alda occupe l’agence immobilière ICS (Immo consulting services) à Anglet et obtient gain de cause sur un bail frauduleux imposé à un couple (12 mois payés d’avance, dépôt de garantie d’un mois, augmentation indue du loyer par rapport au locataire précédent).

3 février : le maire de Saint-Jean-de-Luz Jean-François Irigoyen, président du Syndicat des mobilités, appelle à une modernisation des voies de chemin de fer existantes entre Bordeaux et Irun et se prononce contre le projet de voie nouvelle LGV.

4 février : l’instruction judiciaire de trois des Artisans de la Paix désireux de désarmer ETA et mis en examen dans l’affaire de Louhossoa (2016), est close. Leurs avocats demandent un non-lieu.

5 février : selon la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, entre 2000 et 2020, la Soule a perdu 220 exploitations agricoles, soit treize exploitations par an, correspondant à 533 emplois agricoles (chute de 37 %). 2898 hectares de surface agricole ont été perdus et aujourd’hui, 20 % de chefs d’exploitation ont plus de 60 ans, environ 30 % des exploitations seront sans suite.

5 février : Après avoir essuyé un refus, les élus d’Alda obtiennent enfin de siéger au bureau et à la commission d’attribution de logements HLM de Habitat Sud Atlantic (HSA).

7 février : le ministre chargé du logement prend un décret qui reporte une disposition de la loi de finance 2023 qui autorisait davantage de communes littorales à majorer la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

7 février : la GCC, Ghjuventu clandestina corsa, nouvelle organisation clandestine corse, annonce sa création et revendique 17 attentats.

7 février : alors que, réchauffement climatique oblige, les stations de ski sont promises à la disparition, le conseil général de Pyrénées-Atlantiques augmente ses investissements à Gourette, ils passent de 27 à 30 millions d’euros pour remonter les installations, augmenter les capacités d’accueil et la puissance des canons à neige.

7 février : après une tentative de médiation infructueuse, l’Office HLM 64 refuse toujours que les délégués de locataires élus sur la liste d’Alda siègent au bureau et à la commission d’attribution des logements.

7 février : Bizi !, aux côtés des associations Balazta, Badoa et Recycl’arte organisent sur le bassin de Txingudi un atelier de formation mécanique cycle et jusqu’au mois de mai, une série de manifestations en faveur de l’usage du vélo autour de la baie.

8 février : la FNSEA et les JA (Jeunes agriculteurs) manifestent à Paris et le 17 à Bordeaux, contre l’interdiction de l’épandage des néonicotinoïdes, insecticides tueurs d’abeilles et de pollinisateurs.

8 février : les propriétaires vendeurs d’une maison d’Ainhoa et de ses terres à 1,4 millions d’euros (achetées un an plus tôt 470 000 euros) rejettent l’offre d’achat de la SAFER jugée trop basse. Pour le président de la SAFER, l’action citoyenne reste le seul espoir.

8 février : Bizi ! installe des banderoles sur la façade bayonnaise du Conseil Général, contre la construction d’une LGV en Iparralde.

P23Bizi

9 février : l’association Zabalik lance les jeudis de février à l’espace Bideak de Donapaule, autour de la thématique de l’euskara, divers intervenants sont invités.

9, 11, 13 et 16 février : par médias interposés, le maire de Kanbo, un élu municipal passé dans l’opposition et les associations CADE, Lurzaindia, et Marienia ez hunki, polémiquent au sujet de deux projets de constructions qui affectent l’avenir de la commune.

10 février : les bailleurs sociaux HSA, Office 64 et COL écrivent aux élus pour signaler leurs difficultés grandissantes du fait du coût énorme du foncier en Iparralde, de l’inflation des prix de la construction et en raison de la hausse du taux du livret A qui alourdit le poids des crédits.

12 février : Xuti gazte installe des banderoles au fronton Gaztelu zahar d’Hendaia, en faveur de l’ouverture et du passage sécurisé de la frontière par les migrants.

13 février : l’Institut de la transition écologique économique et sociale Bihar, présidé par le collaborateur d’Enbata Txomin Poveda, lance une enquête sur les besoins en éco-formation des entreprises, associations et collectivités d’Iparralde.

13 février : le conseil municipal d’Hiriburu vote une motion en faveur de la modernisation des voies de chemin de fer existantes et contre la construction de nouvelles voies LGV assorties d’une taxation ad hoc.

13 février : le conseil municipal d’Urrugne approuve une motion dans la même sens que celle d’Hiriburu, le conseiller municipal PNV Jean Tellechea vote contre.

13 février : le maire abertzale d’Urrugne lutte contre la spéculation immobilière en usant de son droit de préemption sur un immeuble acheté 316 000 euros et revendu quatre mois plus tard 425 000 euros par des acquéreurs domiciliés à Paris, Mayotte et en Charente- Maritime.

13 février : le projet de zone d’activité de Berrueta à Urrugne est abandonné par la municipalité d’Urrugne au profit d’un site de production maraîchère, elle refuse ainsi l’artificialisation de sols à haute valeur agronomique.

14 février : à Urrugne, Alda dépose un recours contre une pratique de congé pour reprise factice qui permet de mettre un terme à un bail, afin de transformer le logement en meublé de tourisme ou augmenter le loyer.

14 février : le député PS Iñaki Echaniz dépose à l’Assemblée une proposition de loi pour supprimer la niche fiscale qui permet un abattement fiscal de 71 % pour les propriétaires de meublés touristiques.

15 février : la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon démissionne parce que la cause de l’indépendance est dans une impasse.

16 février : décès à l’âge de 87 ans de Joanes Goyhenetche, militant abertzale, enseignant et ex-maire d’Orsanco.

P23JoanesGoihenetxe

18 février : Bizi !, le CADE, Paysages de France et Résistance à l’agression publicitaire, constituent le collectif Stop pub Pays Basque qui commence à couper l’électricité de nombreux panneaux à Bayonne et Anglet et accompagne cette action de la pose d’une affiche dénonçant le gaspillage énergétique.

21 février : l’association Lantegiak qui regroupe 70 entreprises d’Iparralde présente ses propositions en matière de logement : extension de la mesure de compensation sur les meublés touristiques, limitation des résidences secondaires, politique touristique raisonnée, etc.

22 février : pour que les élèves basques passent le brevet et le bac dans leur langue, à l’appel de Seaska, plus d’une vingtaine de militants s’enchaînent aux grilles du rectorat de Bordeaux et montent sur le toit.

23 février : le tribunal d’application des peines antiterroristes accorde à l’abertzale corse Alain Ferrandi (62 ans), meurtrier présumé du préfet Erignac, une mesure de semi-liberté probatoire d’un an, avant une libération conditionnelle de dix ans.

23 février : Arte radio présente une série de huit émissions sur le processus de paix en Pays Basque, « Comment finir une guerre », par Myriam Prévost. À écouter sur : www.arteradio.com/serie/comment_finir_une_guerre/2465

24 février : toujours au sujet les examens en euskara, nouvelle manifestation de Seaska au lycée de Soule puis au lycée Paul Bert à Bayonne, où la rectrice est de passage. Le président de la CAPB J. R. Etchegaray présent sur place, apporte son soutien à Seaska et compte évoquer ce sujet le 6 mars auprès du conseiller culture de l’Elysée.

24 février : après cinq mois de suspension, reprise des négociations entre les élus corses et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, au sujet d’une éventuelle autonomie de l’ïle.

25 février : le parquet national antiterroriste renvoie devant le tribunal correctionnel Txetx et Béatrice Haran-Molle, artisans de la paix qui ont participé à la neutralisation d’armes d’ETA à Luhuso en décembre 2016.

25 février : la CAPB crée un secrétariat de la transition énergétique et à la planification écologique doté de 15 personnes, passant à 25 en 2024.

25 février : une trentaine de membres de Xuti gazte manifestent entre Hendaia et Irun en faveur de l’ouverture de la frontière, « gazteok harrera herria erakitzen segituko dugu ».

XutiGazteHarrera

28 février : à l’initiative des maires d’Hendaye, Irun et Fontarrabie, Aldi Bidasoa organise une première manifestation transfrontalière pour faire se rencontrer les jeunes et leur donner la parole.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).