Elections législatives, lecture du premier tour

Peio Dufau.

Par cet écrit, EHBai souhaite vous proposer une lecture des résultats des élections législatives du 30 juin.

Suite aux résultats des élections européennes du 9 juin, le président français Emmanuel Macron a appelé à de nouvelles élections législatives et EHBai a, comme vous le savez, impulsé la formation d’un Nouveau Front Populaire en Pays Basque Nord.

Nous voudrions tout d’abord souligner la forte participation au Pays Basque nord le 30 juin et partager avec vous les résultats, au moins les données des principaux blocs :

• Nouveau Front Populaire : 55 220 voix (31,98%)
• Rassemblement National : 44 238 (25,62%)
• Majorité présidentielle : 38 473 (22,28%)
• Les Républicains : 18 546 (10,74%)
• PNB : 6 215 (3,6%)
• Résistons : 4 859 (2,81%)

Lors de ce premier tour, le Nouveau Front Populaire a reçu le plus de votes et est par conséquent la première force du Pays Basque Nord. Dans les trois circonscriptions électorales (en prenant en compte la partie béarnaise de la 4e), les candidats Iñaki Echaniz, Colette Capdevielle et Peio Dufau (EHBai) sont arrivé•es premier•es.

Cette réussite doit être mise en valeur car elle a provoqué un nouveau rapport de force sur un territoire historiquement dominé par le centre-droit. De plus, alors que l’extrême droite arrive en tête dans l’Etat français, la position du Nouveau Front Populaire au Pays Basque Nord en tant que première force est très importante. En ce sens, l’alliance électorale entre les forces de gauche s’est présentée comme une véritable alternative politique qui a suscité l’espoir sur notre territoire.

Bien que les résultats de l’extrême droite aient été inférieurs de 8 points par rapport aux résultats dans l’Etat français, on ne peut pas sous-estimer le progrès et l’ampleur qu’elle connaît. Cela est plus qu’inquiétant. D’une part, parce que nous sommes face à un risque réel au second tour le 7 juillet prochain (au Pays Basque et dans l’Etat français) et, d’autre part, parce que nous parlons d’un phénomène de fond, et non plus de quelque chose lié à la conjoncture. S’il est clair pour EHBai que la responsabilité et la source de cette situation est le malaise suscité par les politiques néolibérales imposées par la force ces dernières années, il faut cependant procéder à une analyse approfondie de ces changements qui se produisent sur notre territoire.

D’autre part, on peut dire que le centre-droit qui soutient la majorité présidentielle a obtenu de très bons résultats dans les 5e et 6e circonscriptions. Il est évident qu’il s’est éloigné de sa position hégémonique, mais il n’a pas subi autant d’usure des politiques de Macron, il a rassemblé un grand nombre de voix et s’est qualifié pour le second tour.

Les Républicains, en pleine crise, n’ont pas réussi à passer au second tour, même s’ils ont été capables de présenter trois candidats. Jean Lassalle, quant à lui, a réussi à se qualifier pour le second tour dans la 4e circonscription. Enfin, on peut dire que le PNB a obtenu des résultats convenables.

Ainsi, avec la décision des candidats de centre-droit (Lassalle et Devèze) de rester au second tour, il y aura trois blocs principaux : le Nouveau Front Populaire (gauche), le Rassemblement National (extrême droite) et les candidats de centre-droit.

Positions politiques

La victoire au premier tour a été importante pour les abertzale de gauche, mais la satisfaction a été brève. En effet, cette avancée de l’extrême droite a suscité une vive inquiétude. Même si nous devons regarder ce qui va se passer dans l’Etat français, au Pays Basque, l’extrême droite ne doit en aucun cas élire un député. Entre autres, parce que cela lui donnerait une plus grande visibilité sur un territoire où elle n’a pas de base militante; et d’autre part, parce que nous risquerions de reculer dans les différents dossiers du Pays Basque (langue basque, institutionnalisation, processus de paix, logement, agriculture paysanne…).

C’est pourquoi, au lendemain de la soirée électorale, EHBai a appelé toutes les forces politiques et tou•tes les candidat•es à agir de manière responsable. Maintenant, nous adressons un message aux personnes qui sont passées au second tour pour défendre l’intérêt général et demander leur retrait au second tour. Au moment où nous écrivons ceci, Florence Lasserre, dans la 5ème circonscription, fait part de sa décision de se retirer.

Dans ces conditions, ce que feront les électeurs de la droite et du centre est de leur fait, mais par principe, EHBai trouve irresponsable que les candidat•es du centre-droit ne se soient pas retiré•es pour le second tour.

Par ailleurs, parmi les autres candidat•es de droite resté•es en dehors du second tour, Emmanuelle Brisson a indiqué qu’elle votera Devèze dans la 6e circonscription où l’abertzale Peio Dufau est en tête. Les autres n’ont pas donné de consigne claire. Enfin, les décisions de partis tels que le PNB, qui ne s’est pas encore positionné, peuvent avoir une incidence particulière sur cette circonscription.

Pour gagner, il faut toutes les voix

Le second tour du 7 juillet est très important pour EHBai et les abertzale en général. Au Pays Basque, des valeurs fondamentales que nous partageons avec une large majorité sont en jeu: la nécessité de survie et de préservation de notre territoire, le souci de garantir aux citoyen•nes des conditions de vie décentes et la défense des droits démocratiques. La protection de ces valeurs fondamentales est très importante en ce moment.

L’extrême droite est un danger pour le Pays Basque et ses habitant•es, mais les candidat•es qui représentent le centre-droit du président Macron, ainsi que Lassalle qui se représente, ne sont pas du tout un choix fiable. Influencé•es par les politiques néolibérales de Macron, nous ne pouvons oublier comment nous en sommes arrivé•es à la situation actuelle.

Le pari que nous avons fait dès le départ n’était pas gagné, mais il est possible d’obtenir trois député•es du Pays Basque qui défendront ces idées et parmi eux•elles, pour la première fois, un député abertzale à Paris, en la personne de Peio Dufau.

Pour ce faire, et alors que l’extrême droite et le centre-droit travailleront également sur l’ensemble des votes, les abertzale de gauche doivent parvenir à mobiliser le plus grand nombre possible de voix dans les prochains jours, dans tous les domaines. Parce que la langue basque, la reconnaissance politique de notre peuple, le processus de paix, l’agriculture paysanne ou la défense du droit au logement sont indispensables, au Pays Basque comme à Paris.

EHBai souhaite enfin souligner la forte mobilisation des militant•es, des citoyen•nes et de la société civile qui a eu lieu ces deux dernières semaines dans tout le Pays Basque Nord. Nous appelons tout le monde à soutenir l’espoir dans les prochains jours, à poursuivre cette grande mobilisation et à voter le Nouveau Front Populaire le 7 juillet.

Très chaleureusement.

EHBai
1er juillet 2024

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).