Enseignement en langue basque en danger !

 Adobe Photoshop PDF

L’Etat français veut la mort des langues régionales et organise leur éviction définitive dans l’éducation nationale. Un collectif de parents d’élèves de l’enseignement bilingue  a lancé la pétition « Non au refus de la Rectrice d’autoriser de nouvelles expérimentations immersives en langue basque » adressée à Ministère de l’Education Nationale.  Vous découvrirez ci-après la pétition en faveur d’un enseignement par immersion à lire, signer et diffuser.

www.change.org/p/minist%C3%A8re-de-l-education-nationale-non-au-refus-de-la-rectrice-d-autoriser-de-nouvelles-exp%C3%A9rimentations-immersives-en-basque

Non au refus de l’Education nationale d’autoriser de nouvelles expérimentations immersives en langue basque. Oui à la poursuite et au renforcement de la politique de développement des sections maternelles immersives 100 % langue basque dans l’enseignement public et privé confessionnel.

Au début du mois de juillet, l’Inspecteur académique des Pyrénées-Atlantiques a annoncé le refus de la Rectrice de l’académie de Bordeaux d’autoriser la mise en place d’une nouvelle expérimentation « 100% langue basque » en classes de petite et moyenne sections de maternelle à l’école publique Basté-Quieta de Saint-Pierre-d’Irube à la rentrée prochaine.

Cette décision est pour nous, parents d’élèves de l’école et de l’enseignement public, incompréhensible et inacceptable pour de multiples raisons :

–  elle rompt le consensus social autour du projet. En effet, les enseignant.e.s y sont unanimement favorables, de même que les élu.e.s et l’immense majorité des parents (86 % d’entre nous avions répondu positivement lors de l’enquête réalisée par l’école).

–  elle est un non-sens pédagogique dans la mesure où l’immersion en maternelle améliore significativement l’acquisition par les enfants de la langue basque (argument majeur à nos yeux, l’école se situant dans un territoire où la langue basque est très peu parlée, en particulier dans les familles) sans entraver les autres apprentissages. Au contraire, une étude réalisée cette année à la demande de l’Education nationale, sur la base des résultats aux évaluations nationales de CP et CE1, a mis en évidence des compétences équivalentes ou supérieures en français et en mathématiques chez les élèves ayant bénéficié des expérimentations immersives en langue basque.

–  elle va à contresens des recommandations pédagogiques actuelles plaidant pour faire du bilinguisme une priorité de l’école, d’autant qu’il constitue la porte d’entrée vers le multilinguisme.

Aucun argument pédagogique ne justifie donc une telle décision. Dans un courrier adressé au maire de Saint Pierre d’Irube, l’Inspecteur d’académie se retranche derrière la Constitution pour motiver son refus : « la Constitution prévoit en son article 2 que l’instruction obligatoire est dispensée en français, langue de la république ». Une réponse aussi brutale sur la forme qu’irrecevable sur le fond, la Constitution ne stipulant aucunement cela et la loi autorisant les expérimentations immersives. L’argument juridique est donc également irrecevable.

Cette décision est d’autant plus grave et inacceptable qu’elle remet en cause plus largement les expérimentations immersives en langue basque. Ainsi, l’Inspecteur d’académie déclare qu’il ne peut « autoriser de nouvelles expérimentations d’enseignement dispensé à 100 % en langue basque ». Cette remise en cause ne concerne pas uniquement l’enseignement bilingue public. Derrière l’argumentaire développé par les représentants de l’Etat, sont aussi potentiellement visés l’enseignement bilingue privé confessionnel et l’enseignement immersif associatif (Seaska). Tout l’enseignement en langue basque en somme !

En conséquence, à l’image des élu.e.s du Pays Basque qui ont voté à l’unanimité une motion en ce sens en séance plénière du Conseil communautaire de la Communauté d’agglomération Pays Basque, nous demandons au ministère de l’Education nationale :

–  d’autoriser pour la rentrée 2020 le projet d’expérimentation immersive à l’école publique Basté-Quieta de Saint-Pierre-d’Irube,

–  de pérenniser les expérimentations immersives existantes,

–  de poursuivre et renforcer la politique de développement des sections maternelles immersives dans les filières bilingues de l’enseignement public et privé confessionnel.

Nous invitons tous les défenseur.e.s d’un enseignement bilingue en langue régionale et, plus largement, tous les défenseur.e.s du bilinguisme à signer cette pétition afin qu’elle ait le plus d’écho possible.

Tous ensemble, parents, enseignant.e.s, élu.e.s, défenseur.e.s du bilinguisme, faisons entendre notre voix !

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).