Erramun Bachoc joan zauku

Acteur essentiel de notre combat en faveur de l’euskara depuis le dernier quart du XXe siècle et sociolinguiste de haut vol, Erramun Bachoc nous a quitté le 4 juin à l’âge de 95 ans. Par son expertise et sa détermination, il fut l’initiateur de la politique linguistique actuellement en œuvre en Iparralde.

Né en 1928 à Suhuskune en Basse-Navarre, Erramun Bachoc embrasse la prêtrise jusqu’aux années soixante. Licencié en philosophie, il enseignera aux quatre coins de France et en Côte d’Ivoire. A partir de 1968, son séjour d’une décennie au Québec le met en contact avec deux autres exilés abertzale qui marqueront leur époque : Claude Harlouchet et Piarres Charritton. Est alors fondatrice sa rencontre avec les spécialistes mondiaux du bilinguisme et de la sauvegarde des langues en péril, William Mackey, Jean-Denis Gendron et Richard Bourhis. Il soutiendra auprès d’eux un doctorat de sociolinguistique. C’était le temps où la Belle province en plein renouveau se dotait de la fameuse loi 101, un modèle de démarche politique en faveur des langues minoritaires dont la Communauté autonome basque s’inspirera en 1982.

Avec femme et enfants, Erramun Bachoc rentre au pays en 1978. Via les Assises de la langue et de la culture basques et le lancement de la fédération Pizkundea, il déploiera une intense activité en faveur de l’euskara.

Avec une humeur égale, une détermination, une discrétion et un sens du dialogue qui siéent à tout « honnête homme », à une époque où la démarche consensuelle et la convergence n’étaient pas des vertus si répandues que cela en nos rangs et au-delà. Sa méthode Euskaraz bizi, la présidence de la radio d’expression basque Gure Irratia et d’Euskal kultur erakundea (EKE) pendant dix ans, son enseignement de linguistique appliquée à l’Université du Pays basque Sud, figurent parmi quelques-uns de ses multiples engagements.

A son actif également, le lancement de quatre enquêtes sociolinguistiques dans nos trois provinces. Elles serviront de base pour la mise en œuvre d’un Schéma d’aménagement linguistique, projet et outil majeur en Iparralde. Il jette alors les bases de ce qui deviendra ensuite l’Office public de la langue basque.

Collaborateur régulier du journal Enbata, Erramun Bachoc présentera en détail dans nos colonnes les démarches qu’il a initiées.

Sa modestie dut-elle en souffrir, disons qu’il alliait deux qualités rares, celle de l’homme d’action et celle de l’intellectuel organique, au sens gramscien du terme. Rappelons qu’il nourrissait en outre des affinités philosophiques avec le personnalisme communautaire d’Emmanuel Mounier et la revue Esprit. Sa vie durant, Erramun Bachoc fit sienne la formule d’Albert Einstein: «Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire».

Aux côtés de Jakes Aurnague, Popaul Arrambide, Michel Berger, Claude Harlouchet, Jean-Michel Larrasquet, Michel Bidegain et Jakes Abeberry, Erramun Bachoc fut aussi membre du parti politique Euskal Batasuna. La dette que nous avons à son égard est immense.

Lau bideo: https://www.mintzoak.eus/eu/lekukoak/bachoc-erramun/

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *