Ellande Duny-Pétré

Ellande Duny-Pétré

Engagé dans le mouvement abertzale depuis le Procès de Burgos. Responsable de la chronique Hegoalde dans Enbata.

Langues régionales, l’ONU tacle la France

Le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies estime que la décision du Conseil constitutionnel contre la loi Molac porte atteinte à la dignité, à la liberté, à l’égalité ainsi qu’à l’identité des personnes de langues et de cultures historiques minoritaires de France.

“Alors que l’enseignement immersif en langues minoritaires de France est interdit, l’enseignement en anglais sous toutes ses formes serait toléré sans difficulté”, relèvent les rapporteurs du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies. (...)


Changements de stratégie

L'Édito du mensuel Enbata - Deux peuples transfrontaliers, les Basques et les Catalans, aspirent à conquérir leur souveraineté perdue. Aucune des stratégies mises en oeuvres n’a pour l’instant abouti. Statuts d’autonomie dont les compétences devraient s’étendre, vote d’une souveraineté-association, lutte armée et référendum pour le droit à l’autodétermination, déclaration unilatérale d’indépendance, en plusieurs décennies nos peuples ont tenté bien des démarches.

Mais modifier la carte politique n’a lieu qu’à quelques moments historiques. Ce sont de rares fenêtres de tirs que les petits peuples doivent saisir à tout prix en étant prêts au jour J. Contre vents et marées, les souverainistes catalans et basques insistent. (...)


Catalogne: l’ERC change de braquet

En charge du gouvernement catalan, l’ERC signe un accord avec Madrid pour sortir de l’impasse institutionnelle. Cela accroît les divisions au sein de la majorité gouvernementale souverainiste qui est au bord de l’éclatement.

Plus grave, le divorce avec la société civile (ANC et Òmnium) est ouvert. (...)


La loi Mémoire démocratique fait des vagues

Elle reconnaît plus largement les victimes des crimes franquistes et inclut la période de la Transition jusqu’en 1983.

En partie fruit d’un accord passé entre le gouvernement socialiste et EH Bildu, le texte suscite rejets et grincements, à droite comme à gauche. (...)


La pratique de l’euskara stagne dans l’espace public

Plus 1,8% en 33 ans, telle est la progression dérisoire de l’usage de l’euskara dans l’espace public sur l’ensemble du Pays Basque. Notre langue est utilisée dans la rue par seulement 12,6 % des habitants. En Iparralde, la pratique a baissé de 3,6 points depuis 1997. Tels sont les résultats inquiétants d’une récente enquête sociolinguistique.

Le spectre d’une évolution “à l’irlandaise” menace. (...)


Preso : avancées et bégaiements

Ainsi va un « processus de paix » qui n’en est pas un, avec ses aternoiements, ses avancées partielles et relatives, ses contradictions. Le désir de vengeance d’une partie de l’appareil d’Etat, certains corps constitués, une fraction de l’opinion publique organisée en lobby, tous freinent des quatre fers contre les politiques d’apaisement. Ils rejettent toute hypothèse de justice transitionnelle. En bafouant leur propre légalité, alors qu’ils se réclament tant de l’État de droit, de la loi et de la démocratie. Une justice politique, une justice des vainqueurs est à l’oeuvre. Une parodie de justice qui n’a de justice que le nom. Ces magistrats zélés n’appliquent pas le droit, ils poursuivent un combat à partir de leurs convictions politiques, leur appartenance nationale.

Les nationalismes espagnols et français qui n’avouent jamais leur poids dans cette affaire, sont extraordinairement prégnants. Sans le dire, tous savent bien que le fond de la question est là : la question nationale, le partage de la souveraineté. Nous n’avons ici que la version judiciarisée de cet affrontement. (...)


+26,7%

L’Édito du mensuel Enbata - Les abertzale progressent en pourcentage et en voix aux élections législatives des 12 et 19 juin, un type de scrutin ingrat pour nous, tant il est écrasé par les débats franco-français. Notre courant parvient à gérer intelligemment le second tour, son apport décisif fait bouger une carte politique réputée inamovible.

La forte abstention (48,7%) n’a pas atteint l’électorat abertzale qui a progressé de 3383 voix, soit de 26,7% par rapport au scrutin de 2017. Dans la 6e circonscription (Côte sud) et surtout la 5e (Bayonne-nord du Labourd) réputée la plus difficile, notre progression est encore plus forte (près de 64%). Avec quasiment 9% de suffrages, nous dépassons largement la fameuse barre symbolique des 5%, en-deça de laquelle une force politique peine à exister. (...)


Progression des abertzale

Avec une augmentation de près de 3400 voix, le vote abertzale confirme son ancrage aux élections législatives et un rôle d’arbitre qui interdit la victoire aux candidats rejetant nos problématiques.

Trop lente bien sûr, mais remarquable. Les abertzale ne sont pas comme ces formations qui, telle l’extrême droite double en cinq ans son score en Iparralde ou qui s’effondre comme le LR. Soyons convaincus que la lenteur de notre progression est le gage de sa pérennité. La progression en pourcentages mais aussi en voix est d’autant plus significative qu’un “effet NUPES” s’est fait sentir. La gauche française, enfin, se requinque. L’argument voulant que nous progressions depuis quelques années du fait de la crise du PS et du PC, ne tient plus. (...)


Face au défi démographique

La chute constante de la natalité met en péril l’avenir économique des quatre provinces.

Le gouvernement autonome basque prend une série de mesures sociales et fiscales pour tenter de freiner cette évolution dramatique pour l’avenir de notre peuple. (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video