L’avenir est à nous

Soirée électorale et célébration de la victoire de Peio Dufau et Marie HEGUY-URAIN du Nouveau Front Populaire de la 6ème circonscription des Pyrénées Atlantiques le dimanche 7/7/2024.


L’Edito du mensuel Enbata 

Pensées troublées, esprit morose et motivation en berne pouvant parfois s’accompagner de sentiments d’incompréhension voire de colère. L’étendue des dégâts est importante mais nul besoin d’un médecin pour poser un diagnostic. Le lundi 10 juin, une gueule de bois démocratique a envahi nos familles, cercles d’amis et nos collectifs. Les troubles sont persistants et un sentiment de méfiance ou de suspicion s’installe : mais qui sont ces 37 000 personnes qui ont glissé un bulletin RN ou Reconquête dans l’urne dans les communes d’Iparralde ?

Les digues, une à une, s’effondrent. C’est le fruit d’un travail entamé, il y a des décennies déjà, par les franges les plus radicales de l’extrême droite. Une toile tissée patiemment au sein des médias, de chefs d’entreprises et associations d’influence, une fachosphère qui, comme une tache d’huile s’étend et s’affirme de manière décomplexée sur les réseaux sociaux et partout ailleurs. Cette expansion est aussi provoquée par des décennies d’inaction politique, de détricotage des droits sociaux ou de démantèlement des services publics.

Les dernières élections européennes ont démontré l’étendue de l’épidémie. L’irresponsabilité d’Emmanuel Macron, que le pouvoir isole de plus en plus, et qui en un seul mot, « dissolution« , a donné aux yeux des électeurs RN un pouvoir surdimensionné à leur bulletin de vote. Un vote aux européennes qui obtient la tête de 577 députés ! « Quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles. » écrivait Albert Camus.

Pourtant il n’y a pas de fatalité. Face à la menace et aux incertitudes, une réaction collective surgit. Un Front Populaire s’organise, porté par des mobilisations massives et des réactions de toute part. Un chemin semé d’embûches mais un chemin tout de même, un espoir. Ce Front Populaire qui localement a su s’élargir aux abertzale de gauche, redonne un espoir. De nombreux collectifs, personnalités et organisations sont sortis du silence et ont clairement appelé à réagir face à la menace du programme du Rassemblement National.

Cependant, il est temps de repenser nos stratégies sur le long terme. Nous devons passer du « parler de » au « parler à ». Plutôt que de simplement parler du réchauffement climatique, nous devons oser engager la conversation avec les climatosceptiques. Plutôt que de seulement parler des inégalités, aller discuter avec les personnes en décrochage. Au lieu de parler des migrants de manière abstraite, allons à la rencontre de ces personnes qui ont tout laissé derrière elles pour fuir des situations dramatiques. Déconstruire les préjugés et les stéréotypes, redonner confiance, briser les peurs. En dialoguant directement avec celles et ceux qui sont touchés par les problèmes du quotidien, nous pouvons créer des ponts, sensibiliser et mobiliser de manière plus efficace. L’organisation collective se construit au quotidien, dans nos quartiers, nos villages, nos lieux de travail. Chacune de nos actions, aussi modeste soit elle, compte.

La campagne législative bat son plein. Une anecdote de campagne pas comme les autres, celle d’une dame de 95 ans qui a besoin d’aide pour faire une procuration afin que sa voix ne manque pas au Front Populaire pour faire barrage à l’extrême-droite et éviter de revivre l’horreur du passé. Leçon de vie citoyenne et bouffée d’oxygène en quelques mots échangés.

L’espoir est notre meilleur allié. Il nous pousse à agir, à nous dépasser, à croire en un avenir meilleur. Cet espoir, nous le trouvons dans chaque acte de résistance, dans chaque victoire, aussi petite soit-elle, et surtout dans la force de notre collectif.

Ne baissons pas les bras. Continuons à nous battre, à nous organiser, à rêver. L’avenir est à nous, si nous avons le courage de le construire ensemble.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *