Le président du conseil départemental « lasserre » l’euskara

Le conseiller départemental Iker Elizalde (EHBai) présentait le 30 octobre une motion « Pour que vivent nos langues », en faveur de la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales et d’une amélioration de nos droits linguistiques dans le texte constitutionnel appelé à être modifié en principe prochainement par le congrès. Le texte avait été préalablement négocié avec la majorité départemental pour susciter un large consensus.

L’élu abertzale tenait à présenter la motion dans ses deux versions linguistiques, en euskara et en français. Le président du conseil départemental Jean-Jacques Lasserre s’est opposé à la lecture du texte en langue basque parce que « cela n’apporte rien au débat (…). Vous ne parlez qu’à vous-même » lorsque vous parlez en euskara, a-t-il osé dire à Iker Elizalde. Cela donna lieu à une brève passe d’armes entre les deux élus. En faveur exclusivement de la « langue de la République accessible par tous » et qu’il impose, Lasserre persifle : « Il y a longtemps que j’ai passé le stade de la culture de mon propre plaisir ». Mais les choses ne se sont pas arrêtées là. Le conseiller départemental Max Brisson est intervenu pour rappeler la politique linguistique du département et a adressé à Jean-Jacques Lasserre une critique allusive quant à son comportement à l’égard de la pratique de l’euskara dans l’hémicycle.

La surprise est venue du conseiller départemental béarnais élu divers gauche de Monein, Yves Salanave-Péhé. Il a volé au secours d’Iker Elizalde en regrettant que le président « ait interrompu Iker dans son élan. On devrait s’autoriser à parler nos langues, à s’écouter dans nos langues parce plus on dit qu’il faut les défendre, moins on les parle ». Jean-Jacques Lasserre a accusé le coup sans dire mot, mais sa mine en disait plus long qu’un long discours.

La motion « Pour que vivent nos langues » a finalement été approuvée par l’ensemble des conseillers, seuls deux d’entre eux se sont tout de même abstenus. Vous pouvez suivre ces échanges sur le site du conseil département départemental dans la viddéo ci-dessus (Extrait de de 5.53.20 à 6.22.22).

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

5 réflexions sur « Le président du conseil départemental « lasserre » l’euskara »

  1. Le mouvement Abertzale semble découvrir le visage de M. Lasserre. Ou inversement M.Lasserre envoie un coup de pied au c.. à un mouvement politique qui ne s’est jamais défini autrement que patriotique mais qui a toujours voté pour le mouvement centriste qu’il représente. La gauche socialiste s’engouffre dans un débat qui ne le concerne pas. Un jeu politique inutile et désespérant.

  2. Les relations des abertzale avec les centristes ressemblent à celles que nous avons avec d’autres forces politiques : il y a les abertzale-compatibles et les autres. Pour s’en convaincre, il suffit de compulser les unes d’Enbata consacrées à Jean-Jacques Lasserre depuis ces 30 dernières années, quelle que soit l’actualité concernée (département Pays Basque, 2X2 voies, LGV, etc.). Vous y vérifierez qu’Enbata ne « semble [pas] découvrir le visage de M. Lasserre » aujourd’hui. A titre d’exemple, vous lirez aussi l’éditorial du n° 2374 d’octobre 2021 (https://www.calameo.com/read/007018186592c8fbcbb26). Il y a fort longtemps que nous avons compris et dénoncé le rôle que cet homme politique joue contre la construction d’un Pays Basque, au présent comme au futur.
    Quant à nos relations avec le courant centriste, la naissance du mouvement Enbata fut marquée précisément par un énorme conflit avec son leader de l’époque, Michel Labéguerie. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter un recueil d’articles à l’adresse suivante : http://michel-labeguerie-enbata.over-blog.com/

  3. Il faut d abord se féliciter de l adoption de cette motion , méme si elle n engage a rien . Il y a quinze ans une telle motion aurai eu des votes contre !
    Quand a M. Laserre , il est dommage que lui méme n ose pas parler en Gascon dans sa propre assemblée . Ah le colonialisme , cette soumission aux seigneurs Franc , qui ne vivent que de conquêtes et de pillages , incapables d avoir un budget en équilibre depuis 35 ans et qui donnent des leçons a la terre entière .
    Il est temps de briser tes chaines mon frère !!!

    Duela 45 urte ez zen gehiago euskaldunik Nafarroako Ilunberri – Lumbier ko herria , eta orain ehunka gazte eta bertze , euskaldundu dira ikastola , aek eta elkarte batzuen esker .
    Hemen fruituak : Youtube
    – Elkarrizketa: Altxatu musika taldea
    – ALTXATU Musika zainetan (Official Music Video)
    – ALTXATU Hitza (Bideoklip)
    – ALTXATU. Berriro. (Bideoklip).

  4. Je me souviens bien que F Bayrou s’était exprimé en Béarnais au conseil général de l’époque, non?
    Tant que la droite Macroniste sera au pouvoir, on n’en sortira pas. Mais ce n’est pas non plus avec la gauche jacobine que l’on sortira les C… des ronces.
    La seule solution, c’est l’autonomie régionale, comme ailleurs en Europe..

  5. L autonomie c est bien pour EAJ , les politiciens sans ambitions et pour les fanatiques de la double administration , et autre SM qui aime étre fouetté par le gouvernement central pour non respect de la Sainte Constitution .
    Le Basque n aime pas le cage !!!
    Je le dit aux partisans d un Batera 2 , ne nous faite pas perdre 30 ans de plus !
    La seul option , c est l indépendance !!
    Faite confiance au peuple Basque , les dirigeants guident , le peuple suivra !
    Mais encore faut il que les dirigeants souhaitent diriger ? . Le pouvoir se prend , il ne se donne pas !

    Youtube :
    – VNV Nation – When is the Future?

Les commentaires sont fermés.