Les Offices publics des langues défendent la loi Molac contre le recours constitutionnel

PrintFriendly and PDF

Enbata.qxd

Dans un communiqué commun, les quatre représentants des langues basques, bretonnes, catalanes et occitanes ont réagi au recours devant le Conseil constitutionnel déposé par 61 députés de la majorité le 22 avril.

Nous, Présidentes et Président des Offices publics des langues basque, bretonne, catalane et occitane, tenons à exprimer collectivement notre déception, notre incompréhension et notre mécontentement devant la saisine du Conseil Constitutionnel sur la loi Molac relative à la protection des langues régionales et à leur promotion.

Depuis de nombreuses années, la construction des politiques publiques en faveur des langues régionales et l’action des acteurs de terrain se heurtent à un cadre juridique insuffisamment abouti et à des obstacles et entraves nombreux et récurrents dans divers domaines.

Face à cela, la loi Molac est venue apporter un cadre légal permettant de sécuriser des pratiques largement répandues sur nos territoires et d’aller vers un développement facilité et pérenne. Elle a été écrite et portée dans un esprit de construction d’un large consensus que le vote majoritaire du 8 avril dernier a clairement confirmé.

Le recours devant le Conseil Constitutionnel effectué par 61 députés ce 22 avril, va à l’encontre de ce consensus, nous le regrettons et le déplorons.

Nous espérons une issue positive, et restons déterminés à oeuvrer pour faire aboutir un cadre légal facilitateur et sécurisant, qui permette le déploiement d’une politique publique volontariste répondant à une demande sociale et à un consensus sociétal, politique et institutionnel que nous continuerons à susciter et accompagner.

Antton CURUTCHARRY Président de l’Office public de la langue basque. Vice-président de la Communauté d’agglomération Pays-Basque.

Lena LOUARN Présidente de l’Office public de la langue bretonne. Vice- Présidente de la Région Bretagne.

Carole DELGA Présidente de l’Office public de la langue catalane. Présidente de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.

Charline CLAVEAU Présidente de l’Office public de la langue occitane. Conseillère régionale déléguée de Nouvelle-Aquitaine.

 

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video