Mystères

Mystères*Où sont donc passés, depuis ces dix dernières années, les alter egos des 25 chaussettes qui nous restent sur les bras à la maison ? Et donc assurément pas sur les pieds !

*Pourquoi chez nous aucun Mac Do ne ferme pour faillite?

*Jamais le tout tourisme ne s’est aussi bien porté sur notre territoire. Pourquoi, depuis le début des années 80, avons-nous baissé les bras pour en limiter les effets destructeurs ?

*Pourquoi l’État espagnol s’échine-t-il à tout mettre en oeuvre pour que ETA reprenne les armes ? Et pourquoi l’État français le suit-il aveuglement dans cette stratégie mortifère au lieu de tout faire pour solder le dernier conflit armé en Europe ? Est-ce la peur irrationnelle aujourd’hui de perdre 0,8 % de son territoire que représente le Pays Basque Nord ?

*Pourquoi, en France, en quarante ans, le nombre de patients atteints de cancer a t-il été multiplié par deux ?

*Qui peut expliquer pourquoi la confédération parisienne de la CGT s’obstine à vouloir empêcher le syndicat LAB à se présenter aux élections des petites et moyennes entreprises ? Qui, ici, leur a soufflé cette perfidie ?

*Comment se fait-il que Sud Ouest donne de temps en temps la parole en première page de son édition Pays Basque à des internautes qui se cachent derrière un pseudo? Quand on voit, de plus, certains commentaires sidérants sur le site internet du quotidien, on se dit que les délateurs à la gestapo de juifs ou de communistes dans les années 40 ont trouvé de dignes successeurs.

*Pourquoi n’a-t-on que très peu parlé de ce qui s’est passé en Islande depuis 2009 avec la nationalisation des banques, le renversement du gouvernement, le non paiement de la dette auprès des banques de Grande Bretagne et de Hollande, la réécriture de la constitution, l’emprisonnement de banquiers ou le référendum sur des décisions économiques fondamentales?

*Pourquoi les tsunamis et les tornades s’abattent-ils principalement sur les pays pauvres?

*Pourquoi l’État français a-t-il octroyé une organisation territoriale pour le Pays Basque Nord si bordélique en lieu et place d’une collectivité territoriale à statut particulier bien plus démocratique ?

*Pourquoi, à la veille de partir sur la planète mars, l’homme est-il incapable de cultiver des cèpes ?

*D’après l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), relayée par l’émission Cash investigation, 97 % des denrées alimentaires contiennent des résidus de pesticides. Il faut dire qu’en France, 65.000 tonnes de pesticides purs sont vendues chaque année. Pourquoi les Français en sont-ils devenus les premiers consommateurs européens ?

*Et pourquoi donc la France n’arrive-t-elle qu’à la 17ème place au rang mondial de l’égalité salariale entre hommes et femmes ?

*Qui peut expliquer pourquoi le conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a supprimé totalement en janvier dernier le financement des L.R.A. (Lieu Rencontre Accompagnement) qui soutenaient les personnes les plus fragiles pour, d’un autre côté, dépenser près d’un million d’euros en sponsor pour la caravane du tour de France cycliste ?

*Pourquoi, parfois, dans le cadre de l’aide humanitaire, ce sont les pauvres des pays riches qui donnent aux riches des pays pauvres ?

*Pourquoi, en cette fin octobre, 52 migrants sont arrivés en Béarn (Gelos, Oloron et Pau) et zéro en Pays Basque Nord?

*Mais pourquoi diable quelques (rares) souletins n’acceptent-ils de voir des pastorales qu’en Soule et pas celles crées et jouées sur la côte… par des souletins ?

*Mardi soir 18 octobre : un bandeau “Alerte enlèvement” défile en bas du petit écran signalant que Djenah, quatre mois, a été enlevée à Grenoble par son père “de race noire”. Quelques instants plus tard, le texte rectifie la bévue par “individu à la peau noire” puis ensuite mentionne un “individu de couleur noire”. Pourquoi la France a-t-elle tant de mal avec les différences… Même dans la sémantique ?

*Pourquoi n’a-t-on pas inventé une machine à avancer le temps à après les présidentielles afin de passer, vite, à autre chose?

*Pourquoi au Moyen-Orient ont-ils mis la charia avant l’hébreu ?

*Comment se fait-il, si l’on en croit France info, qu’un des leaders parisiens du mouvement de protestations des flics soit un… commercial ayant raté sons concours d’entrée à la police et candidat aux dernières municipales sur une liste d’extrême droite ?

*Pourquoi l’homme a-t-il créé Dieu, Allah ou Yahvé à son image ?

*Et si la liste de gauche plurielle menée par Henri Etcheto avait, en 2014, remporté les élections municipales, elle aussi de 26 voix, le vote pour l’EPCI aurait-il été majoritaire à Bayonne ?

*Pourquoi faut-il être toujours gentil avec ses enfants ? Osons pour une fois une réponse : peut être parce qu’il faut toujours avoir à l’esprit que ce sont eux qui choisiront notre maison de retraite ?

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « Mystères »

  1. Toutes ces bonnes questions incitent à répondre, une par une, et ce serait long. Alors, je commence par les chaussettes, et à ce « mystère » du dépareillement je ne peux offrir qu’ne réponse pratique : habiller les pieds différemment permet d’identifier la droite de la gauche, il me semble convenable adopter cette mode, particulièrement les jours-ci. Et la quatrième : tout faire, même le pire, pour éviter que les basques puissent vivre et travailler en armonie et ensemble dans les sept contrées a éte la politique depuis plus de trois siècles des 2 états qui se sont partagé le pays, comme la Prusse, l’Autriche et la Russie, l’ont fait avec la Pologne. L’ETA n’est qu’un pretexte bidon pour maintenir, voire élargir, l’intromission de Paris et/ou Madrid dans la vie courante des 7 contrées et sa diaspora.

Les commentaires sont fermés.