Pourquoi on bloque le Pays Basque le 23 juillet !

PrintFriendly and PDF


Artisans de la Paix / Bake Bidea

Afin de mobiliser opinion publique, médias et pouvoir politique hexagonal sur la libération des prisonnier.e.s, étape incontournable et indissociable du processus de paix.

Ion Parot et Jakes Esnal sont incarcérés en France depuis plus de 32 ans, la libération de ces deux prisonniers âgés de plus de 70 ans aurait pu enfin être rendue possible début juin. Au lieu de quoi, l’incertitude d’une issue positive demeure.

Face au blocage judiciaire et politique du processus de paix en Pays Basque, nous répondons par un blocage géographique du Pays Basque. Nous allons créer de la tension pour attirer l’attention !

Blokatu

Cette action sera décisive, déterminante par son ampleur et sa durée sur l’ensemble de la journée et du territoire. Les principales voies de communication seront paralysées.

Réservez votre journée! Pour participez vous pouvez aussi vous inscrire via ce lien https://forms.gle/2SQvqLqPC7ChNxyG8 ou par email [email protected]

Points de rendez-vous :

RDVS

+ info

Blokatu1

Nous bloquerons le Pays Basque le 23 juillet !

Le 9 juin pour Ion Parot et le 15 juin pour Jakes Esnal, la libération de ces deux prisonniers aurait pu enfin être rendue possible. Au lieu de quoi, l’incertitude d’une issue positive demeure et ce, du fait du refus des parquetiers, rejoints en cela par les magistrats de la Chambre d’application des peines.

Leur aveuglement et leur rejet de prise en compte de l’évolution positive du contexte en Pays Basque, les amènent à s’enfermer dans une vision sectaire et IRRESPONSABLE quant aux conséquences ! Cette volonté d’exclure toute possibilité de libération à court terme, laisse entrevoir des motivations très éloignées de questions de justice, mais plutôt de l’ordre de la vengeance d’Etat.

La société basque ne pourrait concevoir ni comprendre une perspective de construction sans la libération de ces hommes.

Le silence assourdissant du Chef de l’Etat, l’absence d’engagement de l’Etat au côté de la société civile, ferment toute possibilité de finaliser plus avant la feuille de route élaborée lors de la Conférence d’Aiete laquelle doit aboutir à la résolution intégrale du conflit. Cela passe par la libération de tous les prisonniers et exilés avec la mise en place d’une justice transitionnelle, reconnaissant toutes les victimes, créant les mécanismes qui garantiront leurs droits, restaurant le dialogue entre toutes les parties impliquées et identifiant les sources du conflit.

Alors, Monsieur Macron, avez-vous conscience que les citoyens du Pays Basque ressentent votre manque de considération, votre immobilisme comme une véritable humiliation. Cette humiliation pourrait se transmettre de génération en génération, êtes-vous vraiment prêt à prendre consciemment ce risque ?

Avez-vous conscience qu’en cadenassant de la sorte une issue possible pour ces prisonniers, le risque, lui, réel, est de rallonger sans fin l’attente d’un espoir de sortie, en prenant le risque de ne conclure que par un dénouement tragique ?

La société basque a démontré depuis plus d’une décennie, par le biais de ses élus et des acteurs de la société civile, sa capacité à prendre son destin en main en bâtissant peu à peu, les conditions d’une paix durable dans un cadre démocratique.

Le risque réel est d’amplifier l’impression de mépris de l’Etat et de son Chef à l’égard de ce processus de paix.

Vous vous rendez RESPONSABLE, devant l’histoire, de la poursuite ou du blocage de ce processus de paix dont l’issue marquera l’avenir du Pays Basque !

Nous, représentants de la société civile, n’avons jamais esquivé nos obligations !

Au blocage judiciaire et politique du processus, nous répondons par un blocage géographique !

Afin de mobiliser opinion publique, médias et pouvoir politique national sur la libération des prisonniers, étape incontournable et indissociable du processus de paix, nous avons décidé de mettre en place le blocage de tout le Pays Basque le 23 juillet !

Nous allons créer de la tension pour attirer l’attention !

Cette action sera décisive, déterminante par son ampleur et sa durée sur l’ensemble de la journée et du territoire.

Les principales voies de communication seront paralysées.

Nous allons procéder à une information préalable de toute la population afin de dissuader toute circulation par les voies de communication permettant ainsi à chacun d’anticiper et de prendre ses dispositions.

Des centaines de personnes sont déjà mobilisées dans la préparation de ce blocage.

Pour les volontaires qui le réaliseront, dix points de rendez-vous sont fixés.

Si tu veux la paix, prépare la justice !

Le temps presse ! Maintenant les prisonnier.e.s ! libérez Ion, Jakes et Unai !

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video