Qu’est-ce qu’être abertzale aujourd’hui ?

Abertzale!

Si Enbata choisit aujourd’hui de lancer une réflexion sur la notion d’abertzale, ça n’est pas que pour fêter un anniversaire. Du moins, je crois.

C’est aussi parce que honteux, ou glorifié, le mot ne laisse pas indifférent, et interroge chacun des abertzale sur sa place en politique et celle de l’abertzalisme dans le monde.

Honteux, parce que comme le scotch du capitaine Haddock qu’on arrive pas à se décoller du doigt, abertzale renvoie au concept de nation, à l’idée, l’idéologie de nationalité, de nationalisme. Et tout le poids de l’histoire que traînent avec eux tous ces termes. «Ah ! Alors, vous êtes nationaliste basque ?» Qui n’a pas eu à répondre à cette question, en forme de questionnaire médical sur les maladies honteuses ? La plupart du temps dans les débats, on se perd en circonlocutions «Oui, mais non, enfin c’est pas pareil…».

C’est pas pareil, parce que dans les deux cultures politiques dominantes en Pays Basque, les nacionalistas portaient des chemises bleues et aujourd’hui encore lèvent le bras tendu pour saluer Franco, ils ont assassiné, bombardé, déporté soumis au travail forcé les Basques qui avaient le seul tort d’être Basques.

Tandis que les nationalistes sont la plupart du temps rassemblés dans un front tout aussi extrémiste et que la nation éclairée a perverti la notion d’égalité en abolition des différences, culturelles ou linguistiques, en incisant une cicatrice géante dans la conscience de ce pays.

Au-delà des considérations politiques, la nation objective, minorisée, soumise à l’épreuve de la honte, est aussi celle dont beaucoup de basques ont voulu se défaire jusqu’au virage des années 60-70.

Mais si elle devient subjective à la Renan, la nation, la patrie des patriotes est alors glorifiée et revendiquée.

Oui mais on est déjà bien loin de la question de départ que pose Enbata « Qu’est-ce qu’être abertzale aujourd’hui ? ».

C’est aussi parce que ce terme de «nation» ne convient pas tout à fait. Et on voit bien que si on a tant de mal à dire ce qu’est être abertzale, -en dehors de l’explication sémantique, celui qui aime aberria– c’est aussi parce qu’aberria n’est pas le synonyme exact de «patrie».

Alors pour expliquer à celui qui demande «comment peut-on être abertzale ?» chaque abertzale fait son Montesquieu et parle de l’agriculture, de l’installation des jeunes, de la langue, des ikastola, de la guerre civile qui chez nous s’appelle guerre d’Espagne, de ce qui rassemble par delà la Bidassoa, et de ce qui distingue des deux côtés de l’Adour ; des noms de famille et noms de maison, des provinces, de la diaspora, de la gastronomie, des chants, des pêcheurs et des paysans, des bertsolaris et des danses, du fer de Biscaye et des brebis manech

Bref, chacun partage son rêve, ou son idéal.

Un Etat, une autonomie, un pays, une collectivité.

Chacun est basque à sa façon mais partage le désir de le rester.

Pour moi, c’est là qu’est la réponse. Comme Machado qui crée son chemin en marchant, chaque abertzale, rêve sa patrie particulière, sans qu’un code de la nationalité, un passeport ou une carte d’identité puisse l’en empêcher.

C’est le privilège des nations en devenir. S’il reste encore un peu de rêve en politique, c’est là qu’il est, c’est ce qui fait la force du mouvement abertzale.

 

Bixente VRIGNON

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).