TAFTA ou la victoire des multinationales… et la défaite des peuples

Raoul Marc Jennar
Raoul Marc Jennar

La zone de libre-échange transatlantique (« Transatlantic Free Trade Area », abrégé TAFTA) ou Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement est un accord commercial et d’investissement en cours de négociation entre l’Union européenne et les États-Unis, envisagé pour 2015. Si le projet aboutit, il s’agira de la plus importante zone de libre échange de l’Histoire (820 millions de consommateurs), couvrant plus de 46 % du PIB mondial. ATTAC Pays Basque organise une conférence le vendredi 16 mai à 19h00 à l’IUT de Bayonne avec le militant éco-socialiste et internationaliste Raoul Marc Jennar sur le thème « Grand Marché Transatlantique, victoire des multinationales… défaite des peuples  » . Raoul Marc Jennar, qui est aussi membre du conseil scientifique d’Attac, répond aux questions d’Enbata.info. 

Depuis la crise (aux causes/facettes multiples (énergétique, écologique, financière, économique et sociale)) de 2008, les limites de la solution néo-libérale « laisser faire et laisser passer » sont évidentes. Et, pourtant le projet de « Grand Marché Transatlantique UE-EU » vise « le démantèlement ou l’affaiblissement de toutes les normes qui limitent les profits des entreprises, qu’elles soient européennes ou états-uniennes et inscrit le droit des multinationales au dessus de celui des Etats » pour, selon ses promoteurs, « relancer les économies et la croissance » et contribuer ainsi à la diminution du chômage… Comment expliquer ce paradoxe entre la réalité (« ce qui va se passer  » ) et la « solution miracle  » (vendue par les promoteurs… dans « l’intérêt général  » )?

Raoul Marc Jennar : La crise globale décrite dans votre question précède la crise financière déclenchée en 2008. Ce qui nous permet un constat plus fondamental. Nous sommes en présence de deux conceptions radicalement opposées de la vie en société. D’une part, il y a la grande masse des citoyens qui attendent que les pouvoirs publics soient les gardiens de l’intérêt général et du bien commun. Ce qui aujourd’hui, confrontés aux défis démocratiques, sociaux et écologiques auxquels les peuples sont confrontés, devrait amener ceux qui gouvernent à décider de véritables mutations du système global. Or, ceux qui nous gouvernent – droite traditionnelle ou pseudo-gauche – partagent une autre conception de la vie en société qui se caractérise par une conception oligarchique du pouvoir et une adhésion totale à une économie de marché où le primat de la concurrence l’emporte sur toute autre considération. Tout en utilisant un discours qui prétend que c’est la seule façon de préserver l’intérêt général.

Les négociations semblent être effectuées en toute opacité pour les citoyens.. mais pas pour les lobbyes. Qu’en est-il exactement, et pourquoi est-on dans cette situation ?

Raoul Marc Jennar : Effectivement, le secret préside aux choix effectués par les 28 gouvernements lorsque furent définis les termes de la négociation. Les gouvernements ne disposent d’aucun mandat de leur peuple, ni de leur parlement pour engager des négociations qui conduisent à de tels changements de société. De même, le secret entoure le texte du mandat de négociation qui n’existe officiellement qu’en anglais et n’est pas rendu public par les gouvernements. Le secret s’explique par l’énormité des changements que le partenariat transatlantique apportera dans nos pays européens : alignement des normes sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales et techniques sur les normes US ; transfert vers des structures d’arbitrage privées de tout conflit entre firmes privées et pouvoirs publics sur ces normes ; élimination des droits de douane sur les produits agricoles US ; disparition des indications géographiques (AOC, AOP,…)…

Que peuvent faire les citoyen-ne-s pour changer la donne : actions à mener ? sources d’information ? etc.

Raoul Marc Jennar : Les citoyen-nes doivent s’approprier le contenu du mandat de négociation (je l’ai publié avec un commentaire critique de chacun des 46 articles dans un petit livre paru chez Cap Bear Editions ; j’ai aussi réalisé un DVD : voir mon blog : www.jennar.fr). Et ensuite partager l’information avec le plus grand nombre afin d’interpeller les élus locaux, régionaux et nationaux sur leur position par rapport à ce projet. Comme il faut aussi interpeller les candidats aux élections européennes du 25 mai puisque le Parlement européen a été doté d’un pouvoir nouveau : celui d’accepter ou de rejeter un tel traité. Il faut donc bien choisir entre les candidats. Ceux qui sont depuis longtemps et sans ambiguïté contre un tel projet et les autres. Généralement, ceux qui, en vertu de valeurs de gauche, étaient hostiles au traité constitutionnel européen en 2005 et sont restés fidèles à cette position, sont dignes de confiance. Il est possible de faire de cette élection une sorte de référendum pour ou contre le GMT et cela aura des conséquences.

M1-E

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).