Un mort trop tard

Unmorttroptard

Rassemblement de solidarité et de protestation à Bayonne
ce mardi 28 octobre à 18h30

Bizi ! et le CADE (Collectif des associations de défense de l’environnement)appellent à un rassemblement de solidarité et de protestation ce mardi 28 octobre à 18h30 devant la Sous-Préfecture de Bayonne pour protester contre la mort au Testet du jeune Rémi Fraisse, étudiant en droit de l’environnement de 21 ans.

D’après les informations du site Reporterre (www.reporterre.net/spip.php?article6496), Remi Fraisse est décédé lors de la journée d’opposition au barrage inutile et imposé de Sivens, au Testet, après avoir reçu une grenade ou un flashball policier.

L’Etat vient de décider la suspension des travaux, après qu’une forêt entière ait été détruite, et surtout un jour trop tard, un mort trop tard.

Cette mort vient après des semaines de brutalité policière déployée contre les opposants non-violents au barrage du Sivens. Un an avant la COP21 de Paris, dans un contexte de régressions sociales et écologiques graves, la violence policière (dénoncée depuis de nombreuses semaines) utilisée contre les opposants à ce barrage pensé pour servir les intérêts de l’agriculture intensive et productiviste, alors même qu’un rapport d’experts vient d‘en souligner le manque total de pertinence et d’intérêt général, est quelque chose d’extrêmement lourd de sens et de conséquences.

Si les faits s’avèrent exacts, ils créent une situation particulièrement grave, et Rémi Fraisse pourrait être le premier défenseur de l’environnement tué par la police depuis la mort de Vital Michalon, tué en 1977 lors d’une manifestation contre le projet de centrale nucléaire Superphénix de Creys-Malville. Il s’agirait alors du retour à une période qu’on croyait révolue, qui pose un vrai problème quand aux responsabilités politiques de l’actuel gouvernement.

Le Cade et Bizi ! adressent toute leur solidarité et l’expression de leur peine et de leur émotion à la famille et aux amis de Remi Fraisse. Nous appelons la population à se rassembler devant la sous-préfecture de Bayonne pour exiger toute la vérité sur ce décès, et pour réclamer la démission de tous ceux -jusqu’au plus haut niveau- qui ont pris la responsabilité depuis des semaines de déployer une violence grandissante à l’encontre des défenseurs pacifiques du site du Testet, créant ainsi un engrenage qui semble connaître aujourd’hui un dramatique dénouement.

Bizi ! et le CADE,le 27 octobre 2014

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « Un mort trop tard »

  1. Je ne crois pas que la mort de Fraisse soit accidentelle et j estime que sa famille a raison de deposer une plainte pour homicide volontaire. Une enquete serieuse doit etre menee en presence d ‘un avocat de la famille du defunt. Il etait mele soit disant a un groupe de casseurs. Bien que les actions de ces groupes puissent etre reprimandees, il ne faut pas insinuer qu’is sont capables d agresser les personnes, policiers ou militants plus pacifistes. Tout le monde est loin de penser que cette mort a ete accidentelle.

    En ce qui cncerne ce projet il est absolument inadmmissible que les travaux aient commence sans l’autorisation ou l approbation du Ministere de l Environnrment. J’ai travaille 40 ans comme ingenieur genie civil et sait bien que depuis les directives de 1983, le projet le plus petit ( un elargissement de route) comme celui d’une autoroute, barrage ou aeroport necessite une etude multicriteria ( financier , technique , environnement) a tous les niveaux (Avant Projet sommaire; avant projet detaille; projet d execution) et que les travaux ne peuvent pas commencer avant d avoir recu l autorisation des autorites environnementales. Il est deplorable que dans un etat organise au xxi siecle ce type de manquement ait ete constate.

Les commentaires sont fermés.