Archives de l’auteur : Xabi Larralde


En route pour Pays Basque 2040 ?

La séquence qui s’est déroulée depuis près de deux ans autour de la collectivité territoriale semble se clore à court terme sur une fin de non-recevoir de Paris.

Dans le contexte du processus enclenché à Aiete, on pouvait penser que le gouvernement mettrait une offre alternative sur la table. Mais rien, aucune proposition institutionnelle en réponse à la mobilisation sur la collectivité territoriale. Tel est le constat que nous livre Xabi Larralde.


Une raison d’Etat cynique et violente

Situation bloquée, mais Xabi Larralde n’entend pas pour autant que la gauche abertzale fasse marche arrière. Elle doit s’inspirer des modèles Flamand, Ecossais et Catalan.

"Ce qui est en train de se passer en Ecosse, en Flandre ou en Catalogne nous démontre que nous nous situons à un moment clé de l’histoire dans lequel l’activation de dynamiques sociales puissantes assises sur une accumulation des forces large ne nous a jamais autant rapproché de l’obtention du droit à l’autodétermination de nos peuples"


Iheslariak etxerat !

Ekainaren 15ean Miarritzen antolatua zen ekitaldi arrakastatsuaren karietarat iheslarien kolektiboak gaurko konponbide prozesuaz egiten duen irakurketa eta egin nahi dion ekarpena aurkeztu du.

Xabi Larralde, Sortu-ko eledunak ekitaldian parte hartu du. Bere gogoetak eskaintzen dizkigu.


« Sortir Iparralde du statu quo politique »

Alors que la mobilisation sur la Collectivité Territoriale bat son plein, il est utile de rappeler quelques évidences concernant la problématique de la reconnaissance institutionnelle d’Iparralde. En premier lieu, la revendication d’une reconnaissance politique d’Iparralde est légitime au titre de l’existence d’une identité nationale. Xabi Larralde rappelle le positionnement de Sortu dans ce débat.

"La capacité à se mettre d'accord sur la Collectivité territoriale atteste de la volonté d'élaborer en commun un espace du vivre ensemble dans la diversité"


L’autogestion, alternative à la crise

Face à la multiplication des dépôts de bilan et des difficultés de trouver des repreneurs qui acceptent de maintenir dans de bonnes conditions l’activité des entreprises, un certain nombre de cas de procédures de reprises par les salariés sous forme de Scop se font jour de-ci et de-là.

Des initiatives comme celle de Bioluz ou éventuellement de Plastitube sont porteuses d’espoir, car elles laissent entrevoir la possibilité que cette crise suscite des réponses qui portent en elles le germe d’un dépassement structurel du système économique actuel.


50 ans de lutte du mouvement abertzale en Iparralde

Aujourd’hui, le temps où les abertzale étaient taxés « d’Enbata Zikina » est définitivement révolu.

Le projet abertzale est maintenant un projet reconnu et crédible en Iparralde, et les dernières échéances électorales ont montré qu’il peut avoir l’ambition de constituer la troisième force politique ici. Cinquante ans de lutte ont transformé complètement l’approche de la société d’Iparralde vis-à-vis de problématiques que les abertzale ont été les premiers à porter.


La dissolution de Batasuna

Avant toute chose, je voudrais souhaiter urte berri on à tous les lecteurs d’Enbata, et à la militance abertzale. L’annonce de la dissolution de Batasuna a défrayé la chronique politique de la semaine dernière. Voici en quelques mots les motifs de cette dissolution. Commençons d’abord par le commencement, c’est-à-dire les raisons qui nous ont amenés [...]


Manuel Valls : une attitude irresponsable et pitoyable par Xabi Larralde

Les initiatives de Manuel Valls de ses derniers jours ont suscité un profond émoi en Pays Basque. Arrestations de Mâcon, déclarations contre la Collectivité territoriale Pays Basque, et enfin, livraison d’Aurore Martin aux autorités espagnoles. Une gestion du dossier basque qui est d’abord l’expression d’un profond mépris à l’encontre de la société civile d’Iparralde, dont [...]


Aurore Martin livrée à l’Espagne

Elle circulait seule au volant de sa voiture
ce 1er novembre sur la route de Mauléon.
Les gendarmes ont arrêté Aurore Martin vers 16h30.
A 21h elle était livrée à la Guardia civil à Biriatou et présentée dès le lendemain au juge Ruz de l'Audiencia nacional qui l'inculpait pour appartenance à organisation terroriste et ordonnait son placement en détention.
Ainsi, ce que le gouvernement de Sarkozy avait renoncé
à faire, celui de Hollande l'a fait: extrader une ressortissante de nationalité française vers l'Espagne
pour appartenance à un mouvement politique illégal
en Espagne, mais légal en France, pour des faits
non répréhensibles en France. Une première.
Aurore encourt jusqu'à 12 ans de prison.
Qu'il semble loin le temps (juillet 2011) où le candidat François Hollande en vacances à Hossegor, avait manifesté son soutien à Aurore Martin en réclamant
une issue favorable et demandant la clémence.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video