Alternatiba s’étend et se renforce

PrintFriendly and PDF
Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014

Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014

Le 6 octobre 2013, le Village des alternatives au changement climatique Alternatiba rassemblait 12 000 personnes à Bayonne. Il se concluait par un manifeste, lu par Mme Christiane Hessel, qui appelait à créer 10, 100, 1000 Alternatiba en Europe en perspective de la COP21, important sommet Onusien sur le climat qui se tiendra à Paris fin 2015.

Cette réussite a enclenché une vraie dynamique puisque plus d’une vingtaine d’Alternatiba seraient d’ores et d’aujourd’hui lancés en France mais également en Belgique, en Suisse etc. Ce samedi 22 février est  née à  Nantes la Coordination européenne des Alternatiba  en présence de 90 personnes provenant de 34 villes ou territoires différents.

Alternatiba est le nom des villages des alternatives au changement climatique organisés dans la perspective de la COP21, l’important sommet de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Paris fin 2015. Cela désigne également les processus participatifs par lesquels ils sont organisés.

Le premier d’entre eux a eu lieu le 6 octobre 2013 à Bayonne, quelques jours après la publication du premier volet du 5ème rapport du GIEC. Il a été organisé par plus de 500 bénévoles et a rassemblé plus de 12 000 personnes. Un appel « Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique » à été signé par 98 organisations à cette occasion http://alternatiba.eu/projet/ensemble-construisons-un-monde-meilleur-en-relevant-le-defi-climatique/. Cet appel constitue la charte de référence du processus Alternatiba. La coordination est par principe ouverte aux comités organisateurs d’un événement Village des alternatives qui expriment leur accord avec le contenu de cet appel.

Aujourd’hui plus d’une vingtaine d’Alternatiba sont d’ores et déjà en cours d’organisation, et se caractérisent par une forte participation citoyenne et militante. On y constate également l’arrivée de nombreux jeunes militant-e-s, et l’émergence de nouveaux acteurs de la mobilisation sur le climat.

Dans beaucoup d’autres villes et territoires de l’hexagone mais également d’autres pays européens, des démarches sont en cours pour impulser des dizaines d’autres Alternatiba, répondant ainsi à « L’appel a multiplier les villages des alternatives» traduit en 23 langues : http://alternatiba.eu/projet/creons-10-100-1000-alternatiba/

Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014

Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014

La réunion de Nantes a porté sur les échanges, la mutualisation des moyens, des expériences, et les outils mis à disposition pour les organisateurs.

La Coordination nouvellement créée a également décidé d’entamer un travail d’impulsion de nombreux et nouveaux Alternatiba partout en France et en Europe.

Une initiative de grande ampleur est d’ailleurs en cours de préparation et sera présentée publiquement en juin 2014.

La Coordination des Alternatiba a fixé ses deux prochaines rencontres européennes le samedi 21 juin à Bayonne, et le vendredi 22 août à Paris, dans le cadre de l’université d’été européenne des Attac et mouvements sociaux d’Europe.

La Coordination européenne des Alternatiba y abordera notamment les formes que pourra prendre sa dynamique au moment de la COP21 de Paris.

Les villes et territoires représentés lors de cette réunion de Coordination des Alternatiba à Nantes étaient : Ariège, Bayonne, Béarn, Caen, Cahors, Cantal, Châteaubriant , Frontignan, Gard, Genève, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Île-de-France, Landes, Lille, Limousin, Metz, Nancy, Nantes, Orléans, Puy-de-Dôme, Pyrénées Orientales, Rennes, Rhône-Alpes, Rouen, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Lézer, Strasbourg, Tahiti, Toulouse, Yonne, Yvelines.

Enfin, 4 jours avant la naissance de la Coordination européenne des Alternatiba, le mardi 18 février au Quai d’Orsay à Paris, les ministres Laurent Fabius, Pascal Canfin et Philippe Martin recevaient un certain nombre d’organisations, parmi lesquelles Bizi pour le processus Alternatiba, lors d’une première réunion de concertation avec la société civile sur la préparation de la COP21. Ce dispositif de dialogue a -selon les termes de M. Fabius- vocation a être pérenne et une prochaine rencontre devrait avoir lieu fin avril ou début mai, après la publication de la seconde partie du 5ème rapport du GIEC.

Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014

Première Coordination européenne des Alternatiba à Nantes le 22 février 2014