Le Biltzar des Communes du Pays Basque

PrintFriendly and PDF

Bardos en Pays Basque, à la limite du pays gascon, recevait samedi dernier 5 novembre le Biltzar des Communes du Pays Basque. Une trentaine d’élus y participaient autour de la présidente Christine Bessonart, maire de St Pée, et du maire des lieux Jean-Paul Diribarne qui a présenté l’histoire de son village. Les trois nouveaux sénateurs ont tenu à participer aux travaux du Biltzar. Georges Labazée, au titre de président du Conseil général a souligné que “l’assemblée départementale partageait la même vision sur l’aménagement du territoire”. Jean-Jacques Lasserre, également conseiller général du canton, “a exprimé son souhait de peaufiner les articulations entre le Biltzar, le Conseil des élus, dont il est président, et le Conseil de développement. Les mêmes thèmes sont au cœur de nos débats”.
L’intervention de Frédérique Espagnac a conforté la mise en œuvre d’un changement de politique en France sur l’organisation territoriale. Elle a rappelé que “le Sénat avait adopté, mardi, par 187 voix contre 141, une proposition de loi socialiste transformant radicalement le volet de la réforme territoriale consacrée au regroupement des communes. Cette proposition de loi repousse le délai d’achèvement du processus au 31 décembre 2013 et étend les prérogatives de la CDCI, composée des élus concernés. Cette commission élaborera, puis adoptera dans chaque département les périmètres
et conditions du regroupement des communes”.
Cette déclaration s’inscrit dans la volonté du Biltzar de voir l’intercommunalité respecter les limites historiques du Pays Basque et laisser la libre décision aux élus auxquels est accordée dorénavant une année supplémentaire pour clore le schéma départemental. Une motion votée à l’unanimité demande aussi le rattachement de la Soule.
Le Biltzar a également abordé deux autres thèmes: le bio dans les cantines municipales avec une présentation du projet “Garroa” par le maire de Mendionde, et la “marque territoriale” résultat de deux ans d’un travail collectif du Conseil de développement que sont venus présenter Jean-Baptiste Etcheto et Pierre Mendiboure.
En somme un riche Biltzar qui aurait dû intéresser bien plus de maires basques.

Motion

“Dans le cadre de la mise en place du schéma départemental de co-opération intercommunale il est proposé:

— de retenir les contours historiques du Pays Basque qui ont toujours servi aux études et travaux du conseil de développement et du conseil des élus, pour la délimitation du périmètre général de l’ensemble des futures communautés de communes. Il demande que la Soule soit rattachée à l’arrondissement de Bayonne.

— de prendre en compte les avis des communes sur les contours et compétences qui ont été transmis par le Préfet à la Commission départementale de coopération in-tercommunale (CDCI). Les propositions doivent être affinées et étudiées pour correspondre à de véritables bassins de vie et rendre l’exercice de la démocratie dans ces nouvelles communautés plus aisé.

— de mettre les périmètres retenus pour ces futures intercommunalités en cohérence avec une représentation institutionnelle du Pays Basque. A l’heure où la situation politique s’apaise du côté espagnol, où
de nombreux élus d’lparralde, toutes tendances confondues ont montré leur intérêt pour ce processus de paix, il convient que nos élus, du côté Pays Basque français se penchent, avec calme et sérénité, sur une représentation institutionnelle du Pays Bas-que français et développent des relations transfrontalières.

Le Biltzar des communes du Pays Basque, conformément à la motion adoptée à l’AG du 16 octobre 2010 en faveur de la collectivité territoriale Pays Basque, se tient prêt et disponible pour prendre sa place dans ces discussions. Il prendra des initiatives en ce sens.”