L’immersion linguistique ouvre les portes

PrintFriendly and PDF

AteIdekitzeak2L’immersion linguistique, kesako?

Comme l’indique la dernière enquête sociolinguistique (2011) publiée par l’Office Public de la Langue Basque, une large majorité de parents (77 %) souhaitent que leurs enfants apprennent le basque à l’école (cf graphique page 242). Aujourd’hui, c’est en effet l’école qui est le vecteur principal de transmission de la langue (alors qu’autrefois, l’utilisation du basque en milieu familial suffisait à sa transmission de génération en génération).

Ainsi, l’immersion linguistique – méthode apparue au Québec dans les années 1960 pour optimiser l’apprentissage du français chez les enfants issus de familles exclusivement anglophones – est sans aucun doute le système le plus efficace pour apprendre une langue.

Au Pays Basque, cette offre pédagogique est mise en place au sein des ikastola par une pratique de la langue basque dans tous les moments de la vie de l’école. Tout est mis en œuvre pour que l’enfant soit tout le temps en situation d’entendre et de pratiquer la langue, tout en tenant compte de ses besoins.

En effet, pour apprendre une langue, quelques heures de classe par semaine ne seront jamais suffisantes. A l’ikastola, l’euskara est prioritaire, source de motivation, ce qui permet à l’enfant de vivre la pluralité, la richesse et l’originalité de la culture basque qui, par sa proximité, offre à l’enfant l’occasion d’en être un acteur actif, de développer son esprit créatif. Cela aide à forger son identité, lui offrir des repères et assurer son bien-être, ainsi que son intégration et son ouverture d’esprit.

Seaska est la seule filière à proposer l’immersion de la maternelle au baccalauréat. Les effectifs des ikastola sont en constante progression et représentent environ 9% des élèves scolarisés en Primaire au Pays Basque. Ces dernières années l’admission des enfants de 3 ans se maintient autour de 300 enfants par entrée.

Portes ouvertes ce samedi 15 mars

Le samedi 15 mars, les ikastola invitent le public à venir les découvrir à l’occasion d’une journée « portes ouvertes ». Ce sera pour les parents souhaitant que leur enfant apprenne le basque l’opportunité rêvée de rencontrer les enseignant(e)s tout en visitant les locaux. Des parents seront également là pour répondre à toutes les questions portant sur la vie associative. Tous les sujets pourront être abordés : les effectifs à taille humaine, la pédagogie utilisée, le suivi éducatif, les frais de scolarité, la question des parents non bascophones.

Les écoles d’enseignement de la langue basque par immersion accueillent les enfants dès qu’ils sont prêts à partir de 2 ans et peuvent proposer un accompagnement personnalisé, adapté à la scolarisation d’enfants handicapés (Integrazio Batzordea) ou d’enfants en difficulté.

Les enfants des ikastola participent régulièrement avec les autres écoles aux animations du village / de la ville (Olentzero à Noël, carnaval, korrika…) L’ikastola se veut ouverte sur le Pays Basque et ses cultures mais aussi sur le monde. D’où une pédagogie qui privilégie la proximité, la découverte de l’environnement et de la nature et l’apprentissage de l’autonomie. Parmi les activités proposées tout au long de l’année : jardinage, classes vertes, ateliers chants ou danses, classes de neige, arts plastiques, théâtre, bertsu (improvisation versifiée) etc…

Il existe également un service de garderie, le matin et le soir.

L’ikastola en quelques mots

Une ikastola est un établissement scolaire privé laïque sous contrat d’association avec l’Etat. Dans une ikastola, les programmes suivis sont ceux de l’Education Nationale à ceci près que l’enseignement proposé se fait majoritairement en langue basque et sous la forme de « l’immersion linguistique ».

Ce système « immersif » consiste à « plonger » l’enfant dans un bain linguistique tout au long de la journée par une pratique du basque dans tous les moments de la vie de l’école (cours, récréation, jeux, cantine, garderie…). L’objectif est qu’à la fin du primaire, l’enfant soit bilingue : en effet, l’introduction progressive du français (à partir du CE1) lui permet, même s’il est issu d’une famille exclusivement unilingue, de maîtriser parfaitement les deux langues à la fin du CM2.

A la rentrée 2013, on comptait 31 ikastola (dont 3 collèges et un lycée) assurant la scolarisation de près de 3200 élèves environ, de la maternelle au baccalauréat. Toutes ces écoles sont gérées par les associations de parents d’élèves (associations loi 1901) et regroupées au sein de la fédération SEASKA.

Depuis 1994, les enseignant(e)s sont rémunéré(e)s par le Ministère de l’Education Nationale (comme dans n’importe quelle école privée sous contrat) et en novembre 2012 la convention renouvelant la confiance du Ministère envers les ikastola a été signée à Biarritz par M. Nembrini le Recteur d’Académie, M. Maitia, président de l’Office Public de la Langue Basque et M. Indo, président de SEASKA.