Parcours parfait de l’Euro

PrintFriendly and PDF
Incidents aux abords de la fan-zone de Paris lors de la Finale de l'Euro

Incidents aux abords de la fan-zone de Paris lors de la Finale de l’Euro

Ouf! C’est fini! France Info cessera d’être France Sport. Non! France Foot. Même le Tour de France était relégué au second plan. Il a fallu raccourcir le reportage sur la montée du Tourmalet afin de  parler du point de couture utilisé pour coudre les ballons… m’a-t-on dit! Quant aux 272 nègres tués au Soudan… Cherchez dans vos quotidiens.

On se serait crû à l’église : conversion, état de grâce, célébration, espérance, union, magie, etc. C’est le sport, dirais-je, catholique, puisqu’il est celui de la terre entière, de toute une société. Vocabulaire que j’ai relevé dans  l’éditorial d’un grand quotidien. Il doit s’agir d’une nouvelle religion!

Aucune allusion aux cierges qui ont brûlé devant les vierges de Fatima. Ces Portugais n’ont aucun respect pour la laïcité, quatrième des trois piliers de la République.

Pourtant, dimanche, j’ai passé trois heures à table, à la kermesse de Hazparne; sur le six convives qui avons bavardés de tout et de rien, aucun, ni paysan, ni femme de ménage, ni ouvrier de Turboméca, ni retraîté, ni prêtre, aucun n’abordé une seule fois l’EURO. Nous ne faisions pas partie de « la société ».

On n’est pas nécessairement emballé par un sport où il arrive de passer 90 minutes, sans voir un seul but : en cent ans la taille d’un européen a  augmenté de 15 cm, mais la taille des buts reste la même.

Les grandes pointures du foot écument l’Afrique et les petits pays à coup de millions, mais le géant Angleterre est tombé devant les amateurs d’Islande, tel Goliath devant David. Les joueurs de ce pays de la taille d’un demi département, ont fait trembler les grands qui suppliaient le ciel de ne pas les avoir en face. A quoi donc servent ces millions si, sans eux, on met en état de stress l’adversaire milliardaire ?

La grande vedette de la France a été Antoine Griezmann, le futur Platini dit-on (pour marquer les buts!) Il a été formé depuis son adolescence, non au Paris St Germain, mais rejeté par tous les clubs français,  au petit Réal de Donosti qui l’a accueilli, jusqu’à ce qu’il soit raflé par Atlético Madrid il y a deux ans. Tout en étudiant à Bayonne et non à Paris. Qu’est-ce que ces « grandes » équipes de Lyon, Marseille, Nice etc…, incapables de former la relève, réduites à dépouiller les autres? Où vont donc leurs millions?

Avez-vous remarqué que sur les onze tricolores du début de la finale, huit étaient noirs? La Franc pays subsaharien ou France accueillante dans le cadre de l’immigration sélective?

Pas à entretenir leurs pelouses dans un état digne d’une coupe européenne : A Lille, il a fallu peindre en vert (authentique!), de l’herbe qui ‘avait pas eu le temps de prendre racine!

Parlons donc d’argent. A la demande de la FIFA, célèbre pour ses scandales, sa filiale, la société « Euro 2016 SAS » n’aura donc pas besoin de s’acquitter de l’impôt sur le revenu, ni de l’impôt sur les sociétés, ni de la taxe sur les salaires, ni de la taxe d’apprentissage. Cela représente plusieurs centaines de millions d’euros de recettes fiscales auxquelles l’Etat a renoncé par avance. (…) L’Etat a dépensé plus de deux milliards d’argent public pour rénover ou construire les stades qui accueillent la compétition, somme payée à Euro 2016 SAS entre autres. Dixit Le Monde. . Je lis ce matin que l’Euro a rapporté 830 millions € net à la Fifa. Nets même d’impots donc.Mon menuisier en reste bouche bée! Mais l’EGALITE, un des trois piliers de la République, est sauve.

Peut-être que la FIFA a pris en charge le service d’ordre: le seul jour de la finale, 5.000 policiers étaient mobilisés! La veille, mon éditorialiste écrivait : »Le parcours est parfait. » On l’a vérifié à Marseille ou Lille d’abord, aux Champs Elysées dimanche.

Et un grand bravo à ce petit Portugal : privé de son meilleur joueur, sans les petrodolars  Arabiens surplus de l’aide à Daech, il a vaincu chez lui, une des géants de l’Europe, dix fois plus peuplée. Je le répète, à quoi servent tous ces millions?

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video