Question de cohérence

PrintFriendly and PDF
Dante Edme-Sanjurjo
Dante Edme-Sanjurjo
Journaliste de formation, co-fondateur de la monnaie locale Eusko et directeur général de l’association Euskal Moneta
D'autres articles
Remise du “3% Eusko”, le 22 décembre 2018 à Garazi, avec 18 940 eusko distribués à 46 associations bénéficiaires.

Remise du “3% Eusko”, le 22 décembre 2018 à Garazi, avec 18 940 eusko distribués à 46 associations bénéficiaires.

Nouvelle monnaie, nouveau collaborateur : Dante Edme- Sanjurjo, directeur général de d’Euskal Moneta. Cette première tribune vaut son pesant d’ Eusko.

Cherchez l’erreur : une femme au comptoir, Enbata dépassant de son sac, sortant un billet de 5 euros pour payer son café. Ou encore : un jeune homme remplissant un chèque bancaire pour payer ses courses dans une épicerie bio. Ni l’un ni l’autre n’utilise l’eusko dans ses achats du quotidien. Ils sont pourtant sans aucun doute d’accord avec le projet de l’Eusko, qui est de construire un Pays Basque plus écolo, euskaldun et solidaire. Payer en euros quand on pourrait payer en eusko devrait bientôt devenir, parmi les militants, et au-delà, aussi choquant que jeter un papier par terre ou organiser une fête avec des verres jetables, et non des basoberri.

Nous n’y sommes pas encore, mais, suite à son Assemblée spéciale du 22 décembre, l’une des priorités de l’Eusko pour 2019 sera de mobiliser les habitant du Pays Basque, et en premier lieu les plus militants, pour qu’ils intègrent complètement l’eusko à leur quotidien(1). C’est le moment…

Tous nos contacts avec les habitants de ce territoire le montrent : sur les marchés de Mauléon, Garazi ou Saint-Jean-de-Luz, sur la place Patxa lors des Fêtes de Bayonne, sur nos tables d’information à Lurrama, nous rencontrons très majoritairement des personnes favorables à l’Eusko, mais pour beaucoup peu, ou pas, utilisatrices.

Certes, le nombre d’utilisateurs de l’eusko ne cesse d’augmenter, et son utilisation au quotidien également, puisque nous venons de passer le cap symbolique du million d’eusko en circulation, début octobre, lors d’Atlernatiba. Et depuis trois mois, 100.000 eusko supplémentaires ont été mis en circulation !

Le nombre d’utilisateurs de l’eusko
ne cesse d’augmenter
puisque nous venons de passer le cap
du million d’eusko en circulation.
Depuis trois mois,
100.000 eusko supplémentaires
ont été mis en circulation !

Mais ce n’est qu’un début, car beaucoup de personnes que nous rencontrons tergiversent encore. Elles se disent qu’elles devraient adhérer, s’y mettre, mais n’ont pas encore intégré l’urgence d’agir pour l’euskara, l’environnement et l’emploi local. Ou en tout cas pas suffisamment pour changer leurs habitudes. Pour aller dans un bureau de change, adhérer et faire leur premier change d’euros en eusko. Ou plus simplement, pour aller sur www.euskalmoneta.org, cliquer en haut à droite sur “Ouvrir un compte”, et remplir en deux minutes le formulaire nécessaire.

Le principal frein à l’utilisation de l’eusko est la peur de ne pouvoir l’utiliser. Mais chaque personne ouvrant l’annuaire eusko du village où elle habite ou de la ville où elle travaille, est surprise de l’ampleur des possibilités : aujourd’hui, plus de 820 commerces, entreprises et associations acceptent l’eusko, sur tout Iparralde, ainsi que bon nombre de fêtes de village, et de plus en plus de services publics locaux comme la cantine scolaire à Hendaye ou la piscine et le tennis d’Ascain. Saviez-vous que vous pouvez même payer votre abonnement à Enbata en eusko ? Car tout lecteur d’Enbata fait partie du premier cercle des militants qui, désormais, devraient toujours avoir des eusko sur eux, et les utiliser de préférence aux euros. C’est une simple question de cohérence.

(1) Si vous souhaitez participer aux actions de l’Eusko en 2019, rendez-vous pour une première réunion le mardi 22 janvier à 19h, à l’Eusko, 36, rue des Cordeliers, à Bayonne.

L’Eusko en chiffres

En 2018, l’Eusko c’est :
• Plus de 3000 adhérents particuliers…
•… dont 1245 ont ouvert un compte eusko
• Sur ces comptes, plus de 48 000 eusko crédités chaque mois
• 1 090 000 eusko en circulation
• 823 professionnels acceptant les paiements en eusko
• 18 communes adhérentes + la CAPB
• Première monnaie locale d’Europe
• Première monnaie locale à passer le cap du million en circulation
• Première monnaie locale de l’État français utilisée en paiement par une collectivité locale
• Projet de transition écologique le plus soutenu parmi 420 lors du concours Mon Projet pour la planète
• 18.940 eusko de dons remis à 46 associations du Pays Basque grâce au 3% Eusko* (contre 13 334 eusko en 2017).

*Pour bénéficier du 3% Eusko, une association doit adhérer à l’Eusko (à partir de 30€/an) et avoir 30 utilisateurs de l’Eusko la désignant comme bénéficiaire du don de 3% généré par leurs achats en eusko. L’équipe d’Euskal Moneta peut accompagner les associations souhaitant sensibiliser leurs adhérents sur ce système de reversement.

Un commentaire

  1. Pujo
    Publié le 21/01/2019 à 19:50 | Permalien

    Bien que non bascophone, je suis d’ ici , et vieille militante ecolo, decroissante, alternatiba etc , j’adhere complètement au principe des monnaies locales. Mais je n’arrive pas à franchir le pas parce que je ne supporte pas de m’inscrire quelque part, tout comme je ne paie avec une CB que si c’est impossible autrement. Parano? Si on pouvait juste changer les euros en euskos….sans passer par de la’ paperasserie.