Archives de l’auteur : Peio Etcheverry-Ainchart


Une bonne petite dictature ?

Quatre décennies durant, sciemment ou inconsciemment la société espagnole s’est efforcée d’oublier les trente-neuf années de dictature franquiste.

A l’occasion du quarantième anniversaire de la mort de Franco, le livre récemment publié par l’historien Mathieu Elgoyen, souligne le rôle joué par le repoussoir dictatorial dans l’affirmation de l’identité basque en Hegoalde.


Méandres vers un EPCI

Après le succès de la manifestation Deiadar du 24 octobre à Bayonne en faveur du statut de la langue et de la communauté de communes unique pour Iparralde, revenons sur l'argumentaire des opposants au projet de l'EPCI unique pour en souligner le manque de cohérence: comment s'opposer alors qu'on était favorable à la collectivité spécifique?

Personne ne peut prédire l’issue de la séquence qui s’est ouverte durant ces deniers mois. Mais une chose est sûre, elle va produire à la fois du débat idéologique et technique, de la confrontation démocratique, de belles aventures militantes.


Retour sur une surtaxe

A l’occasion de la dernière loi de finances, au prix d’un travail de lobby et d’un rabâchage lassant mais qui a peut-être contribué à faire bouger les lignes, la mesure permettant de surtaxer les résidences secondaires dans certaines zones tendues a été adoptée.

Un joli pas en avant, même si le boulot est loin d’être fini, ce que je me propose d’aborder ici.


Voiture : lutter contre l’inertie

La saison estivale avec ses engorgements routiers quotidiens sur la côte nous fait toucher du doigt l'importance prise par la voiture dans notre mode de vie et les aspects nocifs qui en découlent.

En juillet ou en août, tout le monde s’agace des problèmes de circulation puis, par une sorte de résilience collective, finit par oublier cette question à partir de septembre et ce jusqu’au mois de juin suivant où cela recommence de plus belle.


Tan seguro que Podemos ?

Face à l'humiliation subie par Syriza et son leader Alexis Tsipras des mains des autres pays de la zone euro pour que la Grèce continue à bénéficier de l'aide européenne, on peut ressentir de la gêne, de la colère ou de la compassion.

Mais les bons sentiments ne mènent pas à grand chose. Si l’on doit continuer à batailler pour une Europe politique, fondée sur une fédération de peuples solidaires et unie par une constitution progressiste, à l’heure actuelle on est bien forcé de subir le diktat de cet écheveau instable, malade des égoïsmes politiques et économiques de ses principaux Etats membres.


Urratsez urrats, EH Bai

Un temps plateforme électorale commune aux trois partis abertzale de gauche d’iparralde, EH Bai s’organise peu à peu en une structure dynamique fédérant une vingtaine de sections locales.

L’Assemblée générale du 27 juin à Macaye a défini cette architecture et décidé de ne pas se présenter aux elections régionales de décembre prochain.


Tan seguro que Podemos ?

L’irruption de Podemos dans le jeu politique espagnol annoncée par les sondages s’est vérifiée aux élections régionales du 24 mai.

Jeter un regard sur les raisons de ce vote anti-système, en faisant le parallèle entre le succès du Front National et celui de Podemos, interroge sur l’avenir qu’il est susceptible d’avoir.


Vers une force de second tour ?

Les élections départementales de mars ont hissé les abertzale de gauche de la coalition EH Bai au rang d'acteurs qui comptent dans le paysage politique d'Iparralde. Elles en ont fait des candidatures de rassemblement de second tour face à la droite UMP-UDI-MODEM.

Quelle forme d'entente, quelle réciprocité de second tour avec le PS EH Bai doit-elle privilégier pour l'avenir?


Quatre réflexions pour un bilan des élections

Plus que le large progrès des abertzale au premier tour, c’est leur second tour, par son caractère fédérateur, qui marque les esprits.

Ce pays est abertzalisable.