Le GAL dans le contexte politique, diplomatique et judiciaire européen

Maître de conférence à l’université de Manchester, Emmanuel-Pierre Guittet signe un ouvrage magistral. Il replace l’histoire du GAL dans la démarche mise en œuvre depuis trente ans par l’Etat espagnol pour gagner la bataille politique, diplomatique, policière, sémantique et juridique contre ETA, en bâtissant une coopération sans faille et un espace judiciaire européen. Il permet de mesurer l’ampleur de l’offensive espagnole, la constance de sa mise en œuvre et de mieux comprendre comment le mouvement indépendantiste basque est aujourd’hui si affaibli. (Nous publierons la semaine prochaine des extraits de ce livre.)

Catalogne : troisième vague de referendums

20,2 % de l’électorat catalan ont participé dimanche au troisième référendum sur l’indépendance dans 212 municipalités du pays. Le oui totalise 92,45% des suffrages. La démarche vise à banaliser une consultation de ce type et à la faire inscrire sur l’agenda du parlement catalan.

La réponse des belligérants

Le gouvernement espagnol et ETA ont répondu à leur manière à la demande de médiation présentée à Bruxelles par plusieurs hautes autorités morales. Les deux protagonistes campent sur leurs positions et pour l'instant, réduisent à néant toute perspective de résolution du conflit.

L’acte d’Urrugne

Samedi 3 avril 2010, à Urrugne, les partis de la gauche abertzale, Aralar et Abertzaleen Batasuna ont rendu public un manifeste appelant ETA à cesser la lutte armée. Dans leur prise de parole, Patxi Zabaleta pour Aralar et Andde Sainte-Marie pour AB ont expliqué le cheminement de leur organisation.

Meeting AB-Aralar

AB ne fait aucun appel public à participer aux diverses célébrations de l’Aberri Eguna 2010. Le parti de la gauche abertzale organise avec Aralar un meeting-kantaldi “Gora Herria, Euskal Herri berria”, le samedi 3 avril à Urruña. Andde Sainte-Marie explique les raisons de ce choix.