Echéance municipale, la parole à Hendaia biltzen

PrintFriendly and PDF

A la fin de ce mois de mars, nous aurons désigné nos élus municipaux et ceux des intercommunalités. Exercice fondamental de la démocratie la plus en adéquation avec l’abertzalisme. Cette gestion de proximité sur laquelle nous pouvons influer convient, en effet, mieux à la cause basque que les élections dont les enjeux de pouvoir sont à Paris, Bordeaux ou Pau. Depuis les municipales de 1983 où le collectif Herritarki avait amené des abertzale à participer pour la première fois au scrutin local, notre famille politique n’a cessé, échéance après échéance, de monter en puissance. Cette fois-ci, sous l’impulsion de Bil Gaiten, les abertzale seront présents en force et en cohérence thématique sur l’ensemble d’Iparralde. Le nouveau scrutin proportionnel à parité et sans panachage favorise sa politisation et, par là-même, l’expression abertzale. Comme le mois dernier, en donnant la parole à Jean-Claude Iriart pour Baiona, Bruno Carrère pour Uztaritze et Argitxu Hiriart-Urruty pour Kanbo, Enbata s’ouvre à cinq nouvelles listes conduites par des abertzale à Angelu, Donibane Lohizune, Hendaia, Urruña et Donibane Garazi.

Cette semaine, la liste d’Hendaia Biltzen :

HEndaiaBiltzen1

Hendaia : « Nous soutenons le projet d’ikastola »

Iker Elizalde, seul élu abertzale sortant, vise un siège au conseil municipal d’Hendaye, “pour commencer” affirme-t-il, attendant de voir la force de sa main au soir du 23 mars. Le nombre de voix donnera la tonalité des négociations qui auront inévitablement lieu entre les deux tours. Mais les candidats qui voudront discuter avec les abertzale sont prévenus. Iker Elizalde présente une équipe unie qui ne laissera pas tomber son projet en échange de postes et qui se maintiendra au second tour, comme en 2008, en cas d’échec des discussions.

La liste sera composée d’abertzale de gauche rassemblés dans le cadre de la démarche impulsée par E.H. Bai et de citoyen(ne)s partageant des valeurs de gauche et soucieux de l’environnement. Iker Elizalde et son équipe sont convaincus de la pertinence de leur vision pour le futur d’Hendaia.

Cette vision est alimentée par une volonté forte d’ouverture, de rassemblement et d’union des Hendayais(e)s. Hendaia biltzen, uni(e)s pour Hendaye veut:

• recréer du lien social et encourager la solidarité entre les Hendayais(e)s autour de maisons de quartier. Pour ce faire, nous nous appuierons sur l’expérience du centre social Denentzat.

• mobiliser toutes les forces et compétences existantes afin d’impulser une dynamique de création d’activité rémunératrice et redonner espoir à ceux et celles qui n’y croient plus par la création, notamment, d’un centre d’appui économique et social.

• donner force à une politique linguistique ambitieuse qui permette le maintien et le développement de la langue Basque. Par conséquent, nous soutenons le projet de nouvelle ikastola.

• engager une action citoyenne forte pour développer une prise de conscience et de responsabilité collective au niveau de la préservation de notre environnement et engager un maximum de citoyen(ne)s dans ce combat. Nous souhaitons reéquilibrer le partage de l’espace public en favorisant la circulation des piétons, cyclistes et les personnes handicapées.

• un autre modèle de gestion municipale qui permette aux Hendayais(e)s de s’exprimer, de contribuer et de participer à l’élaboration de projets concernant Hendaye.

Hendaia Municipales 2008. 1er tour.
Div. droite Jean-Baptiste Sallaberry 45,09%
Union de la gauche Kotte Ecenarro 43,74%
Abertzale Iker Elizalde 11,17%
Participation : 63,48%
Blancs ou nuls : 5,51%

Hendaia Biltzen

HEndaiaBiltzen

Elizalde Iker 36 ans, salarié, Orio. Legardinier Claire 49 ans, aide à domicile, Lizardi. Arrambide Robert 72 ans, retraité, gare. Navarron Laetitia 28 ans, professeur des écoles, ville. Garayar Mikel 35 ans, salarié, bas-quartier. Varela Itziar 45 ans, auxiliaire de vie, Gare. Camblong Aritza 42 ans, professeur titulaire, Empereur. Lasarte Aintzane 59 ans, médiatrice culturelle, barrandegi. Aguerre Bruno 55 ans, artiste plasticien, Plage. Eguiazabal Isabelle 48 ans, infirmière, Irandatz. Eguiguren Txema 49 ans, responsable de communication, Lizardi. Cugno Agnès 43 ans, professeur agrégée, Plage. Armendariz Jean-Louis 54 ans, aide soignant, Lizardi. Hadouelhadj Alazne 58 ans, commerçante, Atabala. Elustondo Markotx 35 ans, responsable logistique, Bas-quartier. Arrondo Gurutze 46 ans, professeur, Ville. Muruaga Heren 39 ans, ouvrier, Ville. Ansolabehere Monique 62 ans, retraitée, Kaneta. Petriarte Xabi 20 ans, étudiant, Lizardi. Velez Itziar 50 ans, infirmière, Ville. Manterola Xabier 56 ans, animateur socio culturel, Berekoetxea. Hadouelhadj Olaiz 31 ans, aide soignante, Plage. Arzallus Amets 31 ans, bertsulari, Sopite. Feriol Perrine 20 ans, étudiante, Irandatz. Bastié Frédéric 46 ans, employé, Plage. Echave Izar 50 ans, professeur, Joncaux. Jauregi Eñaut, 23 ans, auxiliaire de vie scolaire, Plage. Urreiztieta Miren 58 ans, à la recherche d’un emploi, Lizardi. Urriza Peio 55 ans, professeur des écoles, Orio. Amorebieta Itziar 67 ans, retraité, Orio. Camacho Teixeira Fernando 41 ans, ouvrier, Joncaux. Cachenaut Xantiana 36 ans, avocate, Kaneta. Prada Vincent 36 ans, assistant social, Joncaux.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video