Egunez Egun…

19 décembre : un collectif comprenant entre autres Bizi! et le CADE retire 158 publicités et 80 panneaux lumineux sur le BAB.

21 décembre : le député Modem Vincent Bru vote pour la loi sur l’immigration, Florence Lasserre (Modem) s’abstient, et le PS Iñaki Echaniz vote contre.

23 décembre :
– la section EHBai de Bayonne proteste publiquement contre la politique culturelle et touristique de la ville qui débouche sur une attractivité de masse avec le lâcher de lanternes, la foire au jambon ou les fêtes.

Antton Curutcharry
– l’abertzale EHBai Antton Curutcharry devient maire de Baigorry, suite à la démission de Jean-Michel Coscarat pour raison de santé.

28 décembre : par le biais de la CAPB, Arbona se pourvoit en cassation dans l’affaire du PLU qui l’oppose à Lurzaindia au sujet d’un lotissement.

31 décembre :
– affluence au Patxoki de Bayonne à l’occasion du réveillon solidaire des migrants de Bizi, en soutien aux associations de défense et d’accueil.
– rassemblement à Bayonne de la plateforme Herrian bizi
– Se loger au pays pour lancer sa campagne contre les nouvelles résidences secondaires.

2 janvier : des associations dont le CADE se mobilisent pour s‘opposer au projet d’un permis d’aménager du Centre européen de fret à Mouguerre.

6 janvier : les opposants au projet immobilier de Bouygues Marienia de Kanbo perturbent la cérémonie des voeux du maire.

8 janvier :
– deux éleveurs de canards d’ELB rencontrent le ministre de l’Agriculture pour expérimenter le non enfermement des bêtes dans la lutte contre la grippe aviaire.
– Erlaitza eskola, école alternative hors contrat inspirée de Montessori et Freinet, ouvre ses portes à Urrugne avec 24 élèves.

9 janvier : l’INSEE révèle qu’en 2021 Iparralde compte 327.298 habitants et qu’entre 2011 et 2021 la population augmente le plus à Senpere (+22,5%), Donibane Lohizune (+12,7%), Hendaia (+11,4%) et Azkaine (+9,44%).

11 janvier : présentation à Bayonne et Bidarrai du nouveau parti Euskal Herriko Kontseilu Sozialista qui chapeaute sa branche jeune GKS et sa branche féministe Itaia.

13 janvier :
– la fédération Régions & Peuples solidaires décide de se présenter aux élections européennes, faute d’un accord avec les Verts. La liste sera conduite par la Bretonne Lydie Massard, eurodéputée sortante.
– les parents de l’ikastola de Briscous menacée d’expulsion perturbent les voeux municipaux par une casserolade.

Dominig “Txomin” Jolivet.
Dominig “Txomin” Jolivet.

– décès du militant de la gauche indépendantiste bretonne Dominig “Txomin” Jolivet. Enseignant en langue bretonne à Diwan, cofondateur du Sindikad Labourerien Breizh, il était bien connu en Euskal Herria où il avait appris l’euskara et noué nombre d’amitiés.

14 janvier : à l’appel entre autres d’Etorkinekin Diakité, 200 personnes manifestent contre la loi sur l’immigration devant le Centre de rétention administrative d’Hendaye.

16 janvier : la municipalité abertzale d’Urrugne présente un plan de revitalisation de l’euskara en huit axes de travail ; le service de la langue basque représente 1% du budget communal (100.000 euros).

18 janvier : six mois de prison avec sursis et interdiction d’exercer leur profession pendant cinq ans requis pour deux dirigeants d’agence immobilière qui faisaient payer six à douze mois de loyer de garantie aux locataires. Le jugement de cette affaire révélée par Alda sera rendu le 15 février.

19 janvier :
– pour les collégiens, Ikas publie le premier manuel scolaire d’histoire en euskara validé par l’Education nationale.
– L’AOP transfrontalière Euskal sagardoa sur le cidre basque est sur les rails.
– La fresque du gaztetxe Zizpa de Bayonne est sélectionnée pour le concours du plus beau mur du monde organisé par Street Art Cities.

20 janvier :


– le collectif d’Arberoue Lurra eta etxebizitza manifeste contre une agence immobilière d’Hazparne qui met en vente une maison d’Ayherre à 1.600.000 euros. Avant rénovation, elle avait été achetée au prix de 250.000 euros.
– décès à l’âge de 80 ans de Maite Idirin, pionnière de la chanson basque et du combat des femmes.

22 janvier :
– le festival de cinéma Fipadoc présente à Biarritz le film Olatuak, récit de sept femmes basques victimes, au cours des années 2000, de tortures physiques et psychiques, durant leur garde à vue en Hegoalde.
– La ville de Biarritz doit payer une amende de 3,8 millions d’euros pour non-respect de la loi qui impose 25 % de logements sociaux.
– Bizi! affiche sur les murs du BAB les trois parlementaires qui ont voté pour la loi immigration, les député Vincent Bru et sénateur( trice) Max Brisson et Denise Saint-Pé.

24 janvier :
– devant l’inspection d’académie à Pau, les acteurs de l’enseignement en euskara et occitan, demandent au ministre de l’Education cohérence et soutien pour les examens en langues minoritaires.

– Alda occupe le siège d’Habitat Sud Atlantique (HSA) pour dénoncer les problèmes de salubrité de logements sociaux au quartier HLM d’Habas et le manque de considération pour les locataires.

27 janvier :
– plus de 80 professionnels bascophones participent à Bayonne au forum des métiers organisé par le lycée basque en immersion Bernat Etxepare.
– à Kanbo, Bagira organise les assises du mouvement abertzale.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « Egunez Egun… »

  1. Au vu du programme social et écologique de la Nupes, EH Bai aurait pu et dû appeler appeler à voter contre le TRES droitier BRU aux dernières législatives au lieu du Ni ni pour lequel ils ont opté. Son vote pour la scandaleuse loi immigration est une nouvelle preuve de la nocivité de ce « digne »descendant des Ybarnegaray, Inchauspé et autres.

Les commentaires sont fermés.